Oceania t.1 ; la prophetie des oiseaux

MONTARDRE, HELENE

EDITEUR : RAGEOT
DATE DE PARUTION : 03/06/09
LES NOTES :

à partir de
7,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Face à l'océan qui menace de noyer l'europe, flavia quitte son village sur la goélette du capitaine blunt pour se réfugier aux etats-unis. tombée à l'eau près de la gigantesque digue qui protège new york, elle est sauvée par chris. mais dans la ville, les milices traquent les clandestins... Le premier volume d'une trilogie d'hélène montardre où le fantastique se mêle
étroitement aux grandes questions environnementales de notre temps. l'auteur évoque un futur proche où le réchauffement climatique, la montée des eaux, bouleversent la cartographie mondiale et menacent le devenir de l'humanité. douée de clairvoyance car elle lit dans le vol des oiseaux, éprise de liberté, flavia l'héroïne va tout tenter pour éviter le pire...
4 personnes en parlent

C'est un livre génial et vraiment très addictif ! L'histoire est passionnante, originale et surtout très prenante. On reste à coté de la mer pendant tout le long du livre, ça nous fait partir en vacances ! On voit vraiment la France, et le monde, ravagé, on reconnait des lieux et on se dit que si on continue comme ça, c'est ce qui va se passer...L'air de rien, cela nous fait prendre compte des dégâts que nous sommes en train d'infliger à notre planète.C'est bien écrit et heureusement, ce n'est pas un énième livre écolo barbant! Il convient parfaitement bien aux filles comme aux garçons. Flavia ne tombe pas vraiment amoureuse et ce qu'elle vit est possible pour les deux genres. On s'adapte et on se prend vraiment dans l'aventure ! #Fandelecture<3

JuliePlume
16/01/16
 

Flavia vit avec son grand-père, Anatole, sur la côte Atlantique. Mais avec la montée des eaux, Anatole la met sur un voilier en route pour l’Amérique. L’Amérique qui s’est protégée par une immense digue. Omniprésente est la nature, Flavia a appris à la connaître grâce à Anatole et son ami Matthieu. Anatole lui a appris la migration des oiseaux, Matthieu lui a appris à pêcher. L’eau est important, d’abord parce qu’elle est source de danger, la dune de sable risque de se détruire ; et on passe une partie du livre à traverser l’Atlantique sur un voilier.Dans un futur proche avec la montée des eaux, l’Europe n’a pas anticipé ces changements climatiques et se retrouve dévastée, les Pays-Bas sont sous l’eau. L’Amérique, quant à elle, s’est protégée et emmurée par sa digue. Sa digue empêchant l’eau et les hommes de rentrer sur sa terre.Les parents de Flavia étaient des scientifiques, ils ont disparu lors d’un naufrage officiellement. L’énigme des parents de Flavia et sur la Science en général font de l’ouvrage un page-turner.Avant d’arriver, Flavia est emportée par une vague, elle est sauvé par un Américain, Chris. Celui-ci la protégera, la logera, la cachera car elle est une clandestine ; mais aussi parce que le jeune homme est sous le charme. Flavia et lui, c’est comme une évidence. Elle lui fait ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure et il se mettra à résister. Un livre catastrophe sur la montée des eaux, l’Amérique protégée par une digue. Une histoire d’amour naissante et touchante. Plaisant et hâte de lire la suite. LOUISE Novelenn

Novelenn
23/02/14
 

L’histoire se passe dans un futur qui semble proche. Flavia, une jeune fille de 16 ans vit avec son grand-père, Anatole – guetteur d’oiseaux – , qui l’a élevée après la mort de ses parents, 2 scientifiques célèbres, victimes d’un attentat alors qu’ils se rendaient en Amérique lorsqu’elle était bébé. S’il n’est pas fait mention de l’endroit exacts où ils vivent, le décor laisse imaginer qu’il s’agit d’un petit village isolé de Bretagne. Flavia et Anatole sont quasiment les derniers habitants de cette partie de la France. Toute la population a déserté les zones côtières en raison de la montée rapide de l’océan. Les autorités, n’ayant pas pris en comptes les multiples alertes des scientifiques, n’ont pas jugé utile de dresser une digue semblable à celle qui protège l’Amérique. Résultat : Anatole le sait bien, son observation attentive des oiseaux ne lui laisse aucun doute, les jours sont comptés avant que l’océan ne recouvre la terre. D’ailleurs, les Pays-Bas viennent tout juste d’être submergés…Afin d’offrir la possibilité d’un avenir meilleur à sa petite-fille, Anatole la pousse à participer à un jeu télévisé (dans le genre du "Maillon faible") dont l’enjeu est une place à bord de L’Espérance, le dernier transatlantique à partir pour l’Amérique avant que le continent ne ferme ses ports. Mais l’excellente culture générale de Flavia ne lui suffira pas à faire face au cynisme de ses concurrents. Et après un bref périple à Paris au cours duquel elle a pu prendre conscience de l’état critique de la société (surpopulation dans la ville, nombreux sans-domiciles fixes, règne du chacun pour soi…) – qu’elle ignorait (la télé ne passe quasiment plus car là où elle vit, le câble n’a pas été installé et les liaisons satellites sont coupées depuis bien longtemps). Mais son grand-père, bien décidé à l’envoyer en Amérique, la confie à son vieil ami, le Capitaine Blunt, un marin chevronné qui officie comme passeur de clandestins entre les deux continents.Après un voyage mouvementé, rescapée d’une terrible tempête, Flavia parvient au Nouveau Monde. [...]Ce livre, très rapidement lu malgré ses 330 pages, est captivant. Dès les premières pages, on accroche au personnage de Flavia, une jeune fille intelligente, curieuse de tout, courageuse mais qui a aussi ses faiblesses et ses humeurs. Si l’histoire d’amour et d’aventure est très bien ficelée – on a envie de lire le deuxième tome tout de suite – c’est le côté anticipation qui a surtout retenu mon intérêt. La vision du futur fait assez froid dans le dos : la nature semble vouloir reprendre ses droits sur des hommes qui se voilent la face. Les sociétés se totalitarisent de plus en plus pour faire face à l’angoisse de la population : les médias sont contrôlés, l’information censurée, les intellectuels et les étrangers sont pourchassés… Cette vision, si catastrophique soit-elle, n’est jamais exagérée. On voit comment la situation empire petit à petit sans que personne ne semble s’en apercevoir, comment on peut manipuler des peuples entiers sans que ceux-ci n’aient la moindre réaction et en pensant que toutes les nouvelles atteintes à leur liberté visent à leur offrir davantage de sécurité…

Naurile
21/09/13
 

Le village est presque déserté, même les oiseaux tardent à venir pour faire leurs nids. L’océan monte et il est préférable de quitter l’Europe et de s’installer de l’autre côté, malheureusement l’Amérique a décidé de fermer tous ses ports… Forcée par son grand-père, Flavia, 16 ans, part sur une goélette pour ce continent inconnu. Sur le bateau, elle apprend l’existence d’autres passagers mais le capitaine ne lui autorise pas de les contacter. Qui sont ces gens mystérieux et pour quelle raison se rendent-ils en Amérique ? Comment peut-on vivre coupé du monde, pendant que l’Europe disparaît sous l’eau petit à petit ? Pour trouver les réponses à ses questions, Flavia doit affronter la terreur qui règne à New York – ville enfermée. Heureusement, il y a Chris. Elle découvre également des éléments de son passé et doit faire des choix pour poursuivre ses recherches. Roman passionnant en 3 volumes où la nature conditionne les vies humaines. Bogusia (Médiathèque de Meudon)

Bogusia
16/03/10
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 12.00 cm
  • Poids : 0.36 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie