La pute de la cote normande

DURAS, MARGUERITE

EDITEUR : MINUIT
DATE DE PARUTION : 01/11/86
LES NOTES :

à partir de
3,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Paru dans Libération, le 14 novembre 1986, La Pute de la côte normande est le complément nécessaire à la lecture des Yeux bleus cheveux noirs. En effet dans ce nouveau texte, Marguerite Duras raconte de quelle façon elle a écrit l'été dernier dans son appartement de l'hôtel des Roches noires à Trouville, l'histoire du jeune étranger aux yeux bleus cheveux noirs. Elle décrit ce que fut ce moment de l'écriture, sa violence, ses cris et elle explique aussi pourquoi elle a
dédié son roman à Yann Andréa (l'auteur de M. D.). « Au début, c'était difficile. Je pensais que c'était injuste qu'il crie contre moi. Que ce n'était pas bien. Et quand j'écrivais et que je le voyais arriver et que je savais qu'il allait crier, je ne pouvais plus écrire, ou plutôt l'écriture cessait partout. Il n'y avait plus rien à écrire du tout, et j'écrivais - des phrases, des mots, des dessins - pour faire croire que je n'entendais pas qu'on criait. »
2 personnes en parlent

Je suis assez embarrassé pour commenter ce très petit livre. Sa lecture a été très intéressante pour moi parce que la vie et l’œuvre de Duras me passionnent. Ces quelques pages sur son écriture et ses rapports avec Yann m’ont donc beaucoup plu. Je doute cependant que le livre ait un grand intérêt si on ne cherche pas à en savoir plus sur la vie de l’écrivain. En outre, le site des Editions de Minuit nous apprend que ce texte est un complément au livre “Les yeux bleus, cheveux noirs” que je n’ai pas -encore- lu. Peut-être suis-je donc passé à côté d’un des sens du texte… Un petit mot sinon sur le livre en tant que contenant, il s’agit d’une vieille édition avec les pages à déchirer au coupe-papier, il est toujours agréable de tomber sur ce type de livres qui nous renvoient à des temps passés ! La version complète de ce commentaire est disponible sur mon site, rubrique littérature : http://art.souilleurs.free.fr

Artsouilleurs
18/01/09
 

En complément de "Les yeux bleus cheveux noirs", j'ai lu La ** de la côte normande, également publié en 1986. C'est un texte très court dans lequel Marguerite Duras explique comment elle a écrit "Les yeux bleus cheveux noirs", durant l'été à Trouville, en compagnie de Yann Andréa (à qui elle a dédicacé son livre). Duras peine à écrire l'adaptation théâtrale de "La Maladie de la mort" qu'on lui a demandée, mais est prise durant l'été 1986, d'une frénésie d'écriture, rythmée par les cris et les disputes avec son amant et assistant Yann."C'est l'été 1986. J'écris l'histoire. Pendant tout l'été, chaque jour, quelquefois le soir, quelquefois la nuit. C'est à cette époque-là que Yann entre dans une période de cris, de hurlements. Il tape le livre à la machine, deux heures par jour. Dans le livre, j'ai dix-huit ans, j'aime un homme qui hait mon désir. Yann tape sous dictée. Tandis qu'il tape, il ne crie pas." (La ** de la côte normande, p. 10-11). http://leschroniquesassidues.blogspot.com/

chroniquesassidues
02/09/11
 

Format

  • Hauteur : 18.60 cm
  • Largeur : 11.80 cm
  • Poids : 0.03 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition