La quatrieme forme de satan

ASPE, PIETER

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 03/06/09
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Une jeune femme, Katrien, est retrouvée morte dans un canal en face de chez elle. Peu après, son fiancé, qui vient d'être interné après avoir tenté d'assassiner sa mère, se jette du 4e étage de l'hôpital psychiatrique. Van In a du mal à croire à la thèse du double suicide. Un jeune orphelin - voleur et drogué -, dont Katrien s'est occupée jadis, révèle alors que leur trio venait juste de se libérer d'une secte sataniste. Après
une fusillade mortelle à la sortie de la messe de l'église Saint-Jacques, en plein centre de Bruges, Van In, qui a le pressentiment que les affaires sont liées, ne sait plus où donner de la tête. Pour couronner le tout, alors que l'accouchement d'Hannelore est imminent, le chef de la police lui impose la présence d'une charmante journaliste, chargée d'une enquête fumeuse sur la coopération entre gendarmerie et police...
1 personne en parle

Ce polar ne plaira pas à tout le monde. Peu importe, il me plaît. Il nous emmène dans un tourbillon de noirceur. Alors que la vie de Van In est sur le point de connaître un grand bouleversement – la naissance de son enfant est imminente – et que Versavel, son adjoint, est à nouveau heureux, voilà qu’une enquête sur un suicide le mène dans les méandres de ce que l’âme humaine a de plus noir. Et je vous fais grâce de deux gros ennuis qui surgissent dans son existence, et suffisent à lui mettre les nerfs en pelote : il doit collaborer avec la gendarmerie et accepter qu’une journaliste, jeune et jolie, suive son équipe pendant une semaine.Van In se heurte ici au poids de la religion en Belgique. Et si le catholicisme ne séduit plus, n’effraie plus, d’aucun se tourne vers des cultes à son exact opposé. A une rare exception près, Van In ne croisera sur son parcours que des religieux (ses) qui illustrent le pire de la religion catholique, comme dans les romans de Ken Bruen ou d’Elise Fontenaille. Et je ne vous parle même pas de confidences que j’ai recueillies dans la "vraie vie". A mes yeux, le trait n’est pas du tout forcé, même si les conséquences sont atroces.Autre puissance critiquée : la médecine, spécialement la psychiatrie. La guérison du malade ? Le diagnostique ? Pour le docteur Coleyn, il semble être fait en fonction du porte-monnaie du client – là aussi, les conséquences sont dramatiques. Van In ne met pas tous les médecins dans le même sac, et pour un Coleyn, il y a des chirurgiens comme D’Hondt qui font l’impossible et plus encore pour leurs patients.Je me plongerai bientôt dans le tome suivant.

Sharon
30/09/13
 

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.42 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition