La rabouilleuse

BALZAC, HONORE DE

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 17/04/08
LES NOTES :

à partir de
5,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

« - Oh ! je ne souffrirai jamais cela. Un coup frappé sur Flore m'atteindrait au coeur. - Mais c'est pourtant la seule manière de gouverner les femmes et les chevaux... Je connais les femmes, j'en ai payé une qui m'a coûté plus cher que Flore ne vous coûtera jamais !... Aussi
m'a-t-elle appris à me conduire comme il faut pour le reste de mes jours avec le beau sexe. Les femmes sont des enfants méchants, c'est des bêtes inférieures à l'homme, et il faut s'en faire craindre, car la pire condition pour nous est d'être gouvernés par ces brutes-lâ ! »
1 personne en parle

Balzac a le don de donner à ses livres des titres étonnants. La Rabouilleuse n'y échappe pas et l'on voit ce personnage apparaitre au milieu du livre. Les 200 premières pages, on s'interroge. Qui est cette rabouilleuse et que vient-elle faire ici ? A ce propos, savez-vous ce qu'est une rabouilleuse ?Avant de lire le roman, j'ai travaillé sur des pêcheries de l'Oise et j'avais pu découvrir le sens de ce mot. Sinon, Balzac l'explique quand il nous présente son personnage : elle trouble l'eau avec un bâton pour faire bouger les écrevisses qui se réfugient alors droit dans des filets. Mais le cœur de l'histoire n'est pas là. Agathe Bridau, fille du docteur Rouget, a deux enfants qu'elle élève à Paris, seule après la mort de son époux : Philippe à la belle figure et au comportement militaire et Joseph, plus rêveur et laid. Si le premier est d'abord la fierté de la maison, il est vite accro à l'alcool et au jeu après la chute de Napoléon. Quant à Joseph, il effraie sa mère car il souhaite devenir peintre. La première partie joue donc sur l'histoire parallèle des deux enfants et de leur mère qui préfère nettement Philippe et est incapable de cerner sa vraie nature.La seconde partie est celle de la captation de l'héritage de Rouget. La famille parisienne ruinée par Philippe va tenter de se l'approprier et de l'ôter des mains de la Rabouilleuse, la jolie Flore Brazier. Une histoire de Balzac comme on les aime avec des caractères, des situations complexe et des ruses retorses. Une belle lecture !

Praline
16/02/12
 

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.70 cm
  • Poids : 0.24 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie