La reine des pommes

HIMES, CHESTER

livre la reine des pommes
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 26/05/99
LES NOTES :

à partir de
6,50 €

SYNOPSIS :

Jackson est le gars le plus candide d'Harlem, pour ne pas dire demeuré. Et dans le coin, il y a un tas de dégourdis qui commencent par lui étouffer son pognon. Sa petite amie, Imabelle, une fille superbe à la peau couleur de banane, l'entube
comme c'est pas permis. Enfin, son frère, qui est bonne soeur dans le civil, cherche aussi à le posséder. Seulement Jackson, lui, c'est un bon chrétien. Y a que la foi qui sauve et il a tout à fait raison de croire aux miracles.
2 personnes en parlent

Fossoyeur Jones et Ed Cercueil, les deux flics récurrents de Himes, dans son roman (le premier de la série) le plus célèbre.Et l'enquête, qui malmène allégrement les deux héros, est l'occasion pour le lecteur de découvrir Harlem. Himes décrit en effet avec beaucoup de réalisme le quartier new yorkais et au passage nous donne un aperçu des conditions de vie des Noirs dans ce ghetto.Beaucoup d'humour qui se combine à une noirceur assez terrible, pour un roman enlevé, aux personnages truculents et aux dialogues parfaitement maîtrisés; roman toujours aussi moderne tant d'années après sa parution.Et la reine des pommes, finalement, s'en tire plutôt bien ! <p>Maltese</p>

Maltese
25/03/09
 

Alors si je vous fais Pov'pom pov'pom, pov'pom pov'pom, vous me dites, là, tout de suite sans réfléchir mais un peu quand même...Bétovaine ? Vois pas trop le rapport avec un gros St Bernard mais pourquoi pas...A un Chester Himes près, vous repartiez avec la super cagnotte ! Ballot...Et voilà, une fois de plus, Jackson vient de se faire enfler. Avec le coup de la levure en plus. Vous savez, celui qui consiste à transformer vos biffetons de 10 en 100 comme par magie. Faut dire que le gars Jackson, c'est pas vraiment une lumière. Il serait plutôt branché sur alternatif dans ses bons jours. Le problème, c'est qu'il avait misé tout son pactole dans l'affaire et qu'il vient de doubler la mise en perdant sa petite fleur jaune, Imabelle, enlevée par ces enfumeurs à la petite semaine. Dans son malheur, il sait qu'il peut compter sur son jumeau maléfique, Goldie, qui rançonne le passant qui passe, déguisé en énorme bonne sœur, à ses heures perdues . Fossoyeur et Ed Cercueil, drôles de blazes hein. Allez surtout pas vous aviser de leur manquer de respect car ces deux flics de Harlem auront tôt fait de vous expédier ad patres sans préavis. Première courte apparition de ce duo de pitbulls dont on pressent déjà l'énorme potentiel.La Reine des pommes paraît en 1958 et obtient direct le Grand prix de littérature policière. Et vous pouvez y aller les yeux fermés, c'est vraiment très bon !J'aimerai remercier la prison qu'il a connu très jeune et lui a ainsi permis de découvrir la littérature tout en lui donnant le goût de l'écriture. Son terreau, le noir américain qu'il adore railler en mélangeant les genres. Tantôt cynique, tantôt désabusé, Himes use d'un style argotique qui vous hypnotise du premier au dernier chapitre. Des personnages truculents empêtrés dans des situations cocasses, le scénario est sans failles si ce n'est qu'à l'instar d'un m'sieur Cadbury, on adorerait qu'il soit un tout p'tit peu plus long !

TurnThePage
05/04/14
 

Format

  • Hauteur : 17.50 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.18 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition