La repudiee

ABECASSIS, ELIETTE

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 02/05/02
LES NOTES :

à partir de
4,30 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Eliette Abécassis La Répudiée Au premier regard, Rachel a aimé Nathan, le mari qu'on lui destinait. Et c'est avec bonheur qu'elle a accepté son destin de femme pieuse dans ce quartier traditionaliste de Méa Shéarim, à Jérusalem, où elle a grandi. Mais au fil des années se dessine le drame qui la brisera : le couple n'a pas d'enfant. Et la loi hassidique
donne au mari, au bout de dix ans, la possibilité de répudier la femme stérile. Comment Rachel accepte le verdict en silence, alors même qu'elle sait n'être pas en cause, c'est ce que nous conte la romancière de Qumran dans ce livre intimiste et dépouillé. Un bouleversant roman d'amour qui a été le point de départ du film d'Amos Gitaï, Kaddosh.
2 personnes en parlent

Extrait de la 4ème de couverture :Au premier regard, Rachel a aimé Nathan, le mari qu’on lui destinait. Et c’est avec bonheur qu’elle a accepté son destin de femme pieuse dans ce quartier traditionaliste de Méa Shéarim, à Jérusalem, où elle a grandi. Mais au fil des années se dessine le drame qui la brisera : le couple n’a pas d’enfant. Et la loi hassidique donne au mari, au bout de dix ans, la possibilité de répudier la femme stérile. Quelques explications avant tout ...Le mouvement hassidique est unique en mettant l'accent sur le respect de la joie de commandements de Dieu (mitzvot), la prière du cœur et l'amour infini de Dieu et le monde qu'il a créé. Beaucoup d'idées pour hassidisme dérivés de la mystique juive (la Kabbale).Ce mouvement Hassidique est un mouvement ultra-orthodoxe du Judaïsme.Dès les premières pages, j'ai été surprise par le style très épuré et dépouillé de ce livre. Mais comme Rachel vit dans le respect des lois Hassidiques, cette écriture convient pour montrer la soumission de cette jeune femme. Très croyante, baignée dans la foi, Rachel aime son époux Nathan d'un amour inconditionnel même si elle ne l'a pas choisi. Au bout de 10 ans de mariage, elle n'a toujours pas donné de descendance et elle sait que Nathan peut de ce fait choisir une autre femme. Nathan étudie les textes sacrés à longueur de journée et prie. Tout acte est régi selon les lois Hassidiques : les repas, l'amour et la condition de la femme est à l'opposé de notre image...Rachel se retrouve confronté à un dilemme : respecter sa religion, sa foi ou la braver. A travers la soeur de Rachel, on perçoit un début d'émancipation dans les générations plus jeunes. Ce livre pointe la fonction de la femme qui n'a aucun droit et qui est prisonnière de sa foi. Mais, pour moi, le mot Religion rime avec "dérive" et "intégrisme" quels que soient le Dieu, les textes dans lesquels l'Homme a foi..Un livre touchant où l'amour ne pèse pas lourd et est balayé par des lois érigées selon une Religion... http://fibromaman.blogspot.com/

clarac
27/07/10
 

Eliette Abécassis est de ces auteures qui bouleversent. C’est en toute simplicité qu’elle nous plonge dans le quotidien de cette jeune femme très attachée aux traditions et qui cherche à vivre selon les prescriptions de sa religion. Attentive au bien-être de son époux, qui étudie les textes sacrés, elle se consacre à la prière et aux tâches ménagères. Elle a cette chance folle d’aimer profondément son mari, alors même qu’il a été choisi par un entremetteur. Mais ce qui aurait pu être une belle histoire d’amour est gâché par l’absence d’enfant dans le couple.Le lecteur suit alors, impuissant, les questionnements de Rachel sur sa stérilité supposée, le parcours de purification auquel elle s’astreint régulièrement en espérant tomber enceinte. C’est un autre monde que nous découvrons, un monde où la religion a tellement d’emprise sur les personnes qu’elle les empêche de voir l’essentiel et de discerner ce qui est réellement bon pour eux. Un monde où l’amour n’est pas un élan du cœur mais un paragraphe dans un texte religieux, qui régit strictement les relations au sein du couple. Que l’on soit un homme ou une femme, je pense que l’on peut sans peine s'identifier à Rachel, concevoir son incompréhension et sa douleur d'être rejetée injustement. Personnellement, c’est surtout l’absence de sens critique des personnages de ce roman qui me fait réagir, aveuglés par la Loi qu’ils sont pourtant en droit de contester. Mais, malheureusement, j’imagine sans peine que bien des femmes se trouvent dans la situation de Rachel. Carnet de lecture

Carnetdelecture
10/12/15
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.11 kg

Dans la même catégorie