La restitution

LAROCHE, HADRIEN

EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 24/08/09
LES NOTES :

à partir de
14,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Venu à Vilnius pour assister à une conférence sur la spoliation des oeuvres d'art pendant la seconde guerre mondiale, Henri Berg séjourne dans une modeste pension dont les propriétaires organisent en sous-main un trafic d'enfants abandonnés ou kidnappés qui, en attendant leurs placements, transitent dans l'établissement. Il se lie à la jeune réceptionniste, Laetitia, elle-même sans papiers et à la merci des truands, qui s'occupe des orphelins et conserve méthodiquement une trace de leur passage. En marge de la conférence il retrouve son ami Herbert Morgenstern qui consacre sa vie à tenter d'accepter le drame vécu par son propre père lors de la Shoah : musicien émérite, celui-ci fut, après son internement, contraint
de participer à l'organisation méthodique de la spoliation des biens artistiques des familles juives, triés et entreposés entre le Quai de la Gare d'Austerlitz et le musée d'Art moderne, avant d'être expédiés à l'étranger. La vie des objets et des enfants orphelins fait écho à celle d'Henri comme au destin de son propre père, fils d'une grande famille de banquiers qui l'a brutalement écarté et rejeté. Ces événements invitent le fils à relire son histoire pour sortir enfin d'une servitude imaginaire dont il ignorait jusqu'alors les ressorts. Alors que la conférence s'achève, Letitia, Henri et Herbert se retrouvent pour tenter de mettre un terme à la tragédie vécue par les orphelins de l'hôtel...
1 personne en parle

Cet ouvrage traite de la filiation, de l'identité, de la mémoire transmise au fil des générations dans des domaines variés : dette économique, changementn d'identité, héritage spirituel (judeïté). Ou comment un fils hérite de la mémoire de son père par devers lui. L'histoire se répète : enfant abandonné sur 2 générations, non-dits, secrets ignorés et enfouis dans une sorte de mémoire collective intemporelle et pourtant accessible. C'est sur ce chemin tortueux que Henri Berg va se lancer.. Huis-clos spatial (Vilnius) et temporel (l'histoire se déroule sur 3 jours) parfois oppressant. Le héros assiste à une conférence sur les oeuvres d'art pillées pendant la Seconde guerre mondiale et loge dans une pension (Mona Lisa) lieu de trafic d'enfants. Ces découvertes agissent comme des révélateurs de ses propres tourments. Il retrouve dans ces enfants orphelins, abandonnés ou vendus des êtres errants anomymes et solitaires comme il se perçoit lui-même. Au fil des pages le lecteur découvre des facettes insolites, surprenantes parfois incongrues des multiples aspects de cette dépossession (lors de la spoliation) et plus tard de la restitution. Curieusement cette dernière n'apporte pas forcément que des bienfaits puisque le héros est enclin à penser qu'au contraire elle aggrave l'état de l'héritier en l'accablant d'une part de mémoire dont il se serait bien passé, dont il a mis tant de temps et d'énergie à se défaire, telle une alliénation. Roman insolite et atypique, sur un sujet de prime abord austère. Ames tourmentées, complexités de la nature humaine, de cette mémoire à la fois collective et individuelle qui permet tout autant d'alliéner que de libérer l'homme. Grandir en humanité, vaste chantier

HeloiseA
26/04/10
 

Format

  • Hauteur : 21.00 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.27 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition