La roseraie

BESNIER-M

livre la roseraie
EDITEUR : FAYARD
DATE DE PARUTION : 27/08/97
LES NOTES :

à partir de
18,00 €

SYNOPSIS :

Quand on lui demande son métier, Benjamin Renart répond " généalogiste des roses ". Ce qui le captive, c'est comprendre leurs migrations et leurs croisements dans " l'ombre des siècles ". Ce qui l'envoûte, c'est la sensualité des fleurs. La passion des roses, par le calme et le détachement qu'elle lui apporte, conduit Benjamin à accomplir des séances d'émerveillement. Il surmonte ainsi les excès de sa propre sensibilité, rejoint avec plus de disponibilité le territoire des femmes aimées. Il aime la Gerboise, avec laquelle il forme un couple insécable, se retient de tomber amoureux de celle qui vient, tous les jours, s'installer dans la roseraie pour peindre des portraits de
roses. Il la surnomme la Teresina, comme pour mieux l'assimiler à une fleur, qu'il ne cueillera jamais. La roseraie est une tragédie très douce, un livre sur le désir du bonheur et la peur de l'amour, sur l'adoration de la nature, des saisons, des roses et du monde qui, seule, console des aléas de l'Histoire et protège des " sentiments rouges " qui dérivent de la haine, des " sentiments noirs " qui, comme l'angoisse et les remords, épuisent le système nerveux. Michel Besnier vit à L'Haÿ-les-Roses. Son premier roman, Le bateau de mariage (1988), particulièrement remarqué par la presse, a fait l'objet d'une adaptation cinématographique. La roseraie est son quatrième roman.
1 personne en parle

C'est la rose, l'important... Un homme est à la recherche du bonheur, et de l’amour. Il aime, déjà, sa femme, ainsi que les roses, dont il est un grand spécialiste. Mais facilement touché par la grâce d’autres femmes (la Teresina, qu’il croise quotidiennement à la roseraie), et persuadé que la passion est néfaste et le bonheur inhérent à nous-mêmes, il tente de résister à cette attirance. Appliquant une sorte de philosophie Coué, il apprécie les petits bonheurs quotidiens et ferme les yeux aux malheurs du monde en se réfugiant par ses lectures dans le passé.Un petit traité d’épicurisme au second degré.

Format

  • Poids : 0.28 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition