La separation

FRANCK, DAN

EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 30/08/91
LES NOTES :

à partir de
6,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

- Un homme, une femme, un amour qui se délite, une tendresse qui n'appartient plus qu'au passé, une histoire banale et dramatique à la fois. Le narrateur voit sa femme s'éloigner de lui ; elle lui apprend qu'elle a rencontré un autre homme. Même si ce n'est pas à cause de cela qu'elle veut le quitter. Après avoir tout tenté pour la faire revenir à lui, il doit se rendre à l'évidence : la séparation est la seule issue possible. Mais comment se séparer
après tant d'années, sans se déchirer, sans trop faire souffrir leurs deux enfants ? - Dan Franck est né en 1952 à Paris. Après des études de sociologie à la Sorbonne, il se consacre à sa passion, le métier d'écrivain. Il reçoit le prix du Premier roman en 1980 pour Les Calendes Grecques. Il a collaboré à plusieurs reprises avec Enki Bilal ou Jean Vautrin. Dan Franck est également scénariste pour la télévision et le cinéma.
4 personnes en parlent

Ce livre est une description presque scientifique des mécanismes d'une séparation standard. Avec la froideur d'un médecin légiste qui examine le cadavre d'un mariage éventé, l'auteur montre comment deux être, parents de deux enfants, vont en arriver là. A ce moment contre lequel tout couple pense inconsciemment être immunisé, mais qui, pourtant, peut arriver sans prévenir : la séparation, la rupture, le divorce. Froideur, oui, distance, absolument, car Dan Franck parle de ses personnages comme s'ils étaient les sujets d'une expérience : les deux membres du couples n'ont pas de nom, leurs amis sont évoqués via la première lettre de leur prénom, et leur enfants sont simplement désignés comme "L'Aîné" ou "le Cadet". Cette distance donne l'impression au lecteur que cette histoire pourrait concerner n'importe qui : ses amis, ses parents, ou son propre couple. Si ce n'est, quand même, que le personnage de la femme est fortement plus cruel et négatif que celui du mari, qui subit ses sautes d'humeur, ses hésitations, et son habileté à retourner la situation à son avantage. En fait, au-delà de la dissolution du couple, on assiste surtout à la destruction d'un homme, qui perd tout : [Attention, spoiler !] l'amour de sa femme et la garde de ses enfants, et même son appartement. [Fin du spoiler] Vraiment, on ne peut que haïr cette femme égoïste, manipulatrice, calculatrice et lunatique. Mais ce que l'auteur suggère malgré tout, c'est que derrière tout ça, le vrai responsable, c'est le temps qui passe, et la tendresse qui s'effrite. Le mari, absent, plongé dans son travail d'écriture, a sans doute des torts, lui aussi... On le voit, c'est complexe, et malgré la distance de l'écrivain, on se sent concerné, on se sent torturé et on se sent désolé par le drame qui se joue sous nos yeux. Un roman qui reste un texte de référence sur le thème de la séparation. Je remercie Libfly qui m'a envoyé ce livre, et qui m'a permis de découvrir pour la première fois un texte de cet écrivain renommé. Lili Marylène

lilimarylene
15/12/11
 

« L’échec ne réside pas dans la rupture, mais dans l’échec de la rupture. La séparation est le dernier acte de la vie commune. »A défaut de réussir son union, autant ne pas rater sa séparation….Partir, sans blesser l’autre. Partir, car comme tout film, un amour comporte un début, et une fin. Et quand c’est fini, quand on regarde dans une autre direction, partir proprement est la moindre des choses….Dans la séparation Dan Franck met sur le devant de la scène un lent et inexorable délitement d’un couple, et d’une famille. Aucun heurt, aucune violence….Beaucoup de non-dit, de silence. Des phrases courtes, souvent sans verbe. Des personnages que l’on ne nomme pas ; des enfants qui sont l’Aîné et le cadet, tout simplement.L’indifférence d’une femme pour son mari qui ne peut que constater, faute d’avoir de réelles explications. Elle l’aime encore, mais en aime un autre. Elle veut partir, mais ne part pas. Elle joue, manipule, prend en otage deux enfants qui n’ont rien demandé, mais sont spectateurs d’une décomposition familiale et conjugale.La détresse d’un homme quitté, abandonné……« Il a toujours détesté Kipling, il n’est pas un homme, si c’est cela qu’on veut savoir. Il est perdu, jeté, abandonné.(…) Il est un enfant. Rien de plus terrible pour un enfant que d’apprendre à se consoler tout seul. Mais il ne s’aime pas assez pour se prendre lui-même entre ses bras. » (L’auteur fait allusion, ici, au célèbre texte de R.Kipling, Tu seras un homme)Deux enfants dont l’un comprend vite les choses, et les formule à sa façon : « C’est la divorçation ? » demande l’Aîné à son père lui expliquant que Papa et Maman ne s’entendent plus.Comment ne pas être attendrie par cet homme qui espère, se résigne, se bat pour ses enfants, et ne voit rien venir ?Comment ne pas détester cette femme qui sachant avoir la loi pour elle devient sans foi ni loi, s’amuse de cet homme tant attaché à son Aîné, comme il l’appelle ,en lui arrachant sa dernière dignité, celle d’être un père comme il le souhaiterait.Le ton est juste, ni en retrait, ni trop impliqué. Sans pathos, mais avec réalisme, le lecteur fait irruption dans ce couple dont il partage en direct la séparation. C’est à la fois triste, et révoltant. Triste pour ces deux enfants qui sont l’enjeu d’un désamour, et d’une routine conjugale qui les dépasse ; révoltant de par le comportement de cette femme que je qualifierais volontiers de "****".Voilà un texte que je découvre, presque par hasard, pour mon plus grand plaisir. Je remercie libfly, et les éditions Points d’en être à l’origine http://leblogdemimipinson.blogspot.com/

mimipinson
29/11/11
 

Livre très troublant sur le processus de séparation d'un couple ; troublant par sa justesse. Justesse de ton (ni mélo, ni froid) et d'écriture et aussi justesse des situations, des sentiments, des personnages, tout sonne vrai. A tel point que par moment, on se sent mal à l'aise voire un peu anxieux.Très agréablement surprise par ce livre.Merci le Club Libfly et les Editions Points pour cette opération ! Maylany

Maylany
23/11/11
 

La séparation Comment un homme, à travers l’écriture, essaie de surmonter le départ de sa femme…C’est une autre façon d’aborder la rupture amoureuse, vu du coté de l’homme. L’incompréhension, les sentiments à fleur de peau et une nouvelle vie qui doit s’organiser… sans elle et sans les enfants aussi.Ce très

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.22 kg