La sexualite d'un plateau de fruits de mer

OTTE, JEAN-PIERRE

EDITEUR : JULLIARD
DATE DE PARUTION : 20/12/99
LES NOTES :

à partir de
9,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Il faut être Jean-Pierre Otte pour s'asseoir devant un plateau de fruits de mer et s'émerveiller derechef des incroyables inventions de la nature et des amours de ces étranges bestioles dont nous faisons si peu de cas avant de les avaler. Vous apprendrez ici que langoustes et homards sont les seuls animaux marins qui copulent dans la position dite " du missionnaire ", que les étoiles de mer, selon l'humeur, se multiplient par scissiparité ou s'engagent dans
des amours à distance, que les huîtres sont mâles de septembre à mai et femelles le reste de l'année, que les moules et les oursins partagent leurs passions en colonies... Le mot est juste, la phrase scandée, le paragraphe harmonieux et le texte tout entier vibre d'une joie communicative d'exister. Chez Jean-Pierre Otte, l'art de conter n'a d'autre fin que de provoquer chez le lecteur ces moments de jubilation qui sont l'essence même du bonheur de lire.
1 personne en parle

Jean-Pierre Otte m'avait emmené dans un jardin faire un voyage dans le monde des plantes et des insectes, à la découverte de leurs amours et relations procréatrices. Touché par cet ouvrage poétique et sensuel, j'ai suivi Otte dans un nouveau voyage au bord de la mer, à la poursuite d'un plateau de fruits de mer. Malheureusement, le charme n'a cette fois pas été au rendez-vous.Pourtant, la sexualité des huîtres, palourdes et autres homards est assez fascinante. Comment ces animaux, enfermés dans des coquilles ou ne pouvant se déplacer que sur le fond des océans, parviennent à se reproduire ? Pour certains, cela ressemble à ce qui se passe pour les poissons : les gamètes mâles et femelles sont propulsés dans l'eau, et la fécondation et le développement se fait donc à l'extérieur.Mais il a été nécessaire de trouver des systèmes encore plus ingénieux pour certains d'entre eux. Pour le poulpe, par exemple, c'est grâce à une de ses tentacules qu'il introduit la semence dans le corps de la femelle. Car comme beaucoup des animaux dont l'ouvrage parle, il n'a pas de pénis. L'huître a résolu le problème autrement, en faisant tout toute seule : mâle la moitié de l'année, femelle l'autre, la fécondation a eu lieu dans la coquille, et elle évite ainsi tout contact avec les autres individus de l'espèce. De manière assez générale, les contacts sont peu nombreux, hormis chez le homard qui pratique la position du missionnaire.Malheureusement, Jean-Pierre Otte ne parvient pas à rendre le mystère de la procréation, à donner envie de savoir comment chaque espèce parvient à se reproduire. Le style est assez emprunté, et certaines métaphores avec la femme sont assez malvenues. Finalement, j'ai plus eu l'impression de lire un manuel de sciences naturelles qu'un roman, la faute à des paragraphes très courts, et surtout à une construction systématique : une approche un peu générale se voulant poétique (mais assez souvent ratée) puis une description plus précise de la sexualité de chaque animal. Une rencontre qui n'a donc pas eu lieu, et je vais retourner dans le jardin, pour relire les parades des fleurs et les stratagèmes des insectes, traités de manière bien plus passionnants.

Yohan59
14/01/13
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.10 cm
  • Poids : 0.15 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition