La theorie des nuages

AUDEGUY, STEPHANE

livre la theorie des nuages
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 16/05/07
LES NOTES :

à partir de
8,20 €

SYNOPSIS :

« Il est question de nuages et Virginie Latour commence à comprendre. Elle comprend qu'au début du dix-neuvième siècle quelques hommes anonymes et muets, disséminés dans toute l'Europe, ont levé les yeux vers le ciel. Ils ont regardé les nuages avec attention, avec respect même ; et, avec une sorte de piété tranquille, ils les ont aimés. » Akira Kumo est un couturier japonais.
Il collectionne les livres consacrés aux nuages. Pour classer sa bibliothèque, il engage Virginie Latour, une jeune femme, à qui il raconte des histoires de chasseurs de nuages. Celle de Luke Howard qui inventa leurs noms, celle de Richard Abercrombie qui fit le tour du monde pour voir s'ils étaient partout identiques, d'autres encore, aussi surprenantes que le jeu des nuées.
3 personnes en parlent

«Il est question de nuages et Virginie Latour commence à comprendre. Elle comprend qu'au début du dix-neuvième siècle quelques hommes anonymes et muets, disséminés dans toute l'Europe, ont levé les yeux vers le ciel. Ils ont regardé les nuages avec attention, avec respect même ; et, avec une sorte de piété tranquille, ils les ont aimés.»Voici la curieuse histoire des nuages et de ceux qui les ont contemplés. C'est une épopée étrange, parfois anecdotique, contée à petites touches par Akira Kumo, vieux et célèbre couturier japonais qui collectionne les ouvrages consacrés aux nuages, à sa jeune bibliothécaire. Il est donc question de nuages et de chasseurs de nuages : Luke Howard qui inventa leurs noms, le peintre Carmichaël qui voua son art à la reproduction des ciels au point de se perdre dans l'impalpable, Richard Abercrombie qui fit le tour du monde pour voir si les nuages étaient partout identiques, Akira Kumo lui-même et son enfance meurtrie à Hiroshima qu'il se remémore petit à petit. Un premier roman qui traite de l'oubli comme moyen de survie.Les nuages, propices à la rêverie, sont donc les inspirateurs de ce roman : un sujet volatile pour un roman déroutant, d'une érudition légère et élégante, et d'un grand sens de la narration. Un récit dans lequel s'emboîte une multiplicité de destins, tous voués à la contemplation des nuages, et se répondant les uns aux autres, entrant en résonance pour former un hymne aux chercheurs d'absolu, une épopée où la course aux chimères prend des allures existentielles et où chaque page invite à lever les yeux vers les cieux.«Plus les hommes savent se protéger du temps qu'il fait, plus ils parlent du temps qu'il fait ; peut-être pour passer le temps.»

Kara
14/01/09
 

Une jeune bibliothécaire est chargée par un grand couturier japonais de classer sa bibliothèque consacrée entièrement aux nuages. C'est le début d'une belle histoire d'amitié et d'un changement radical dans la vie de la jeune fille. Son employeur l'envoie acheter un manuscrit sur les nuages, célèbre mais inédit, et illustré de photographies. Son auteur est un savant britannique du siècle dernier. Les destins de ces trois personnages ont en commun un dénouement que rien ne pouvait laisser prévoir. On pourrait croire que la jeune fille trouvera l'amour, mais c'est la liberté qu'elle rencontrera. Parti photographier des nuages, le savant est confronté au monde dans toute sa diversité et découvre le sexe féminin, dans sa beauté, son unité, sa diversité (et sa nudité). C'est en remontant dans son passé jusqu'à la bombe d'Hiroshima que le couturier comprendra son amour pour les nuages et accèdera enfin à la liberté absolue... Ce premier roman est remarquable tant par son style et la finesse de sa psychologie que par les rebondissements surprenants et poétiques de son intrigue. Retrouvez ce livre sur le catalogue de la Bibliothèque municipale de Lillehttp://catalogue.bibliotheque.bm-lille.fr/alswww1.dll/APS_ZONES?fn=ViewNotice&q=473506

Loin d'être nébuleux, ce roman raconte l'histoire des nuages pour mieux se focaliser sur l'homme. Les nuages ne sont-ils pas le symbole même de l'homme qui ne fait que passer sur terre ? Cet homme protéiforme qui rêve de laisser une trace après sa mort ? Cet aller-retour entre le présent et le passé n'existe-t-il pas dans le seul but de fixer l'éphémère ? Et Akira Kumo vouerait-il une telle passion s'il était né ailleurs qu'au Japon ?

leiloona
23/03/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.17 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition