La theorie gaia

CHATTAM, MAXIME

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 30/04/08
LES NOTES :

à partir de
22,30 €

SYNOPSIS :

Imaginez qu'un beau matin des délégués de la Commission européenne viennent solliciter vos compétences pour résoudre un problème urgent et... de la plus haute discrétion... Imaginez que votre femme soit envoyée avec un parfait inconnu sur une île tropicale lointaine et que, soudain, on perde tout contact avec eux... Imaginez que vous vous retrouviez
isolé dans d'immenses installations au sommet d'une montagne en compagnie de scientifiques tous plus mystérieux les uns que les autres, tandis que la tempête gronde au-dehors... Imaginez que le nombre des tueurs en série se mette à exploser... Imaginez que tous ces événements soient liés... Vous commencez à avoir peur ? Vous devriez...
19 personnes en parlent

Comment exprimer mon extase sans trop dévoiler l'intrigue ? Je vais donc essayer de faire bref, mais clair. Il y a dans ce nouveau roman de Chattam à la fois du Stephen King, du Serge Brussolo, et du Bernard Werber. Tout à la fois, et dans tous les sens. Le propos, qui se base sur une vraie théorie Gaïa, est troublante, plausible, inquiétante. L'action est omniprésente, et se repartit en deux lieux : une île polynésienne et le Pic du Midi. On passe de l'un à l'autre à un rythme de fou, l'ambiance étouffante et confinée du Pic du Midi n'a rien à envier à l'atmosphère moite et angoissante de l'île du Pacifique. Comme toujours chez Chattam, on a un propos qui pousse à la réflexion, une documentation énorme et une crédibilité à toute épreuve. Toujours aussi convainquant donc, passionnant, haletant, horrifique. En un mot : ÉNORME.

un flyer
13/02/09

Histoire peu crédible et personnages pas franchement attachants.Je suis vraiment déçue de ce roman de Maxime Chattam, alors que j'avais adoré sa trilogie.

Ninie
31/10/08
 

Ce livre fait partie de mes préférés en ce qui concerne les livres de M. Chattam. On en apprend beaucoup sur ce qu'il se passe dans l'ombre, même si certaines choses énoncées sont tirées par les cheveux d'après moi.Un très bon roman !

filou93
25/04/12
 

Le premier Maxime Chattam que j'ai lu, j'ai découvert l'auteur, j'ai bien aimé son style, fluide. L'histoire m'a emporté dans un tourbillon d'horreurs, j'ai eu du mal à lâcher ce roman, une fois refermé, il donne à réfléchir !

Ninie13
04/01/16
 

J'ai tout simplement adoré ce livre qui de prime abord présente une histoire digne d'un téléfilm mais qui nous emmène vers une réalité insoupçonnée et pourtant si proche de la réalité. La théorie gaia est perturbante, inquiétante car en lisant bien on s'aperçoit qu'elle se réalise déjà autour de nous. Une histoire parfaitement ficelée encore une fois!

CarpeDiem1981
14/09/14
 

Haletant et stressant Ce thriller bien mené, avec une intrigue bien ficelé vous tiendra en haleine de bout en bout, et vous donnera quelques sueurs froides. Petit bémol, par contre : des rebondissement un peu trop prévisibles...

La Théorie Gaïa est un très bon thriller permettant de réfléchir sur l’avenir de l’être humain et de la planête. Maxime Chattam nous entraîne dans le périple de trois chercheurs envoyés soit au Pic du Midi pour les deux hommes (Peter et Ben ) soit sur l’île de Fatu Hiva pour Emma (femme de Peter), deux sites chapotés par la Commission Européenne. Ils doivent y contrôler les installations et voir si des fraudes n’ont pas été commises. Bien vite, leurs petits voyages se transforment en cauchemar surtout pour Emma qui reste bloquée sur l’île des Marquises à la merci de tueurs impitoyables (bêtes ou humains ?).Tout au long de la lecture, on alterne entre les deux sites sans un moment de répit tant le rythme est soutenu. Les descriptions permettent à l’impression de réalisme de s’installer même dans les moments les plus gores (exemple : les sous-sols du centre sur l’île). On s’attache aux trois personnages principaux et on tremble pour eux, tout particulièrement pour Emma dont on ne voit pas comment elle pourrait s’en sortir indemne. De nombreux cliffhangers font monter la pression à certaines fins de chapitres, procédé utilisé habilement par Maxime Chattam. Quant à la théorie développée (que je ne dévoile pas ici par respect pour les futurs lecteurs), elle fait tout simplement froid dans le dos tant elle bien documentée et empreinte de réalisme !En conclusion, La Théorie Gaïa est un thriller intelligent qui provoque une réflexion sur ce qu’est l’Homme, sa nature, sa place dans la société et ses motivations.

AlteaAitana
14/02/14
 

Dommage , c'eut pu etre un excellent cru , n'etaient ces 100 premieres pages longues , beaucoup trop longues ( ou alors je suis impatient mais je le saurai quand meme..avance toi devant , c'est vert!!) a poser les fondations de ce nouveau recit...Il n'en reste pas moins qu'une fois lancée , l'histoire deroule tout comme le temps passé a lire ce qui est plutot bon signe..Chattam oppose a Darwin ( rien que ça , il a pas peur le gars meme si cette theorie est reellement defendue par de nombreux scientifiques) une nouvelle theorie sur l'evolution de l'espece et sa propension a s'auto-detruire faisant emerger une nouvelle race de dirigeants , les plus forts ( et non pas les meilleurs , loin s'en faut )Au final , meme si ce roman est un peu poussif au debut et fait penser a un vieux diesel , il se rattrape largement par la suite et vous promet quelques belles heures d'angoisse (quelque chose me dit que les demandes de depart en vacances sur les iles vont avoir tendance a decroitre par la suite...).la theorie de Gaia...plus qu'a le lire!! Un grand merci a mon sponsor , Carambar , pour ce final digne d'un Desproges!!!

TurnThePage
13/11/13
 

Alors que les catastrophes climatiques s’accumulent, que la planète semble aller de mal en pis, la Commission européenne fait appel à une famille de chercheurs pour tenter d’éviter le chaos. Sauf que ce n’est pas la Terre elle-même qui déraille mais l’espèce humaine qui agit sur elle comme un virus.Un soir, Peter de Vonck, biologiste et généticien, est contacté par la Commission européenne afin de venir entreprendre des recherches en urgence avec sa femme, Emma, paléoanthropologue, et le frère de celle-ci, Ben, sociologue spécialisé dans la dynamique comportementale. Quel type de recherches peut bien mobiliser les services d’une telle équipe ? Ce n’est en tout cas pas François Gerland, leur interlocuteur de la Commission européenne, qui fournira clairement la réponse, défendant un secret d’Etat inavouable.D’emblée, les personnages sont séparés : Emma est envoyée sur une île perdue des Marquises, tandis que son mari et son frère sont conduits à l’observatoire du Pic du Midi. A partir de là, les éléments se déchaînent, les tempêtes tropicales et bourrasques de neige font rage coupant toutes les communications.Du côté du Pic du Midi, l’atmosphère est pesante. Une fois à l’intérieur de l’observatoire, les chercheurs sont totalement coupés du monde, le téléphérique étant inutilisable en raison des vents violents. L’équipe en place n’est pas des plus chaleureuses et tout le monde semble craindre le très secret Grohm.Pas mieux pour Emma; en guise d’île paradisiaque, elle débarque dans un lieu sinistre sur lequel se déversent des trombes d’eau. Toute la population semble avoir désertée, en proie à la peur d’étranges monstres sanguinaires…Après Les Arcanes du chaos et Prédateurs, Maxime Chattam poursuit ici son exploration des tréfonds de l’âme humaine dans ce qu’elle a de plus sombre. Les hommes ne doivent pas seulement survivre aux catastrophes naturelles mais à un fléau bien plus dévastateur : eux-mêmes.Si le roman se lit très vite, il n’est cependant pas à mettre entre toutes les mains. Certains passages sont vraiment plus que gore et si l’on devait tenter une adaptation cinématographique, nul doute que le budget "hémoglobine" serait l’un des plus élevés… Il n’en reste pas moins que ce thriller demeure d’une efficacité redoutable; impossible de lâcher le livre une fois qu’on l’a dans les mains. Maxime Chattam maîtrise le genre : chaque court chapitre se clôt sur un rebondissement et le lecteur est laissé en haleine jusque dans les dernières pages.

Naurile
22/09/13
 

Un thriller effrayant, peut-être parce qu'il est le reflet à peine exagérer de notre société. Le rythme est soutenu, les pages se tournent à une allure folle, notre palpitant fait du 150, la théorie présentée pousse à la réflexion. Un cocktail parfait.

Virginy
06/08/13
 

Maxime Chattam excelle dans l'art du suspense et de la tromperie. Après 'Les arcanes du chaos' et 'Prédateurs', ce livre conclut donc la trilogie. Sans être aussi réussie que la trilogie du mal, ce livre n'en reste pas moins riche en rebondissements. Khrist

khrist
12/10/12
 

En quelques pages, l'auteur nous plonge dans le vif du sujet. Ces personnages principaux sont un couple de scientifiques envoyé bien malgré eux en mission, l'un dans le Pic du Midi, l'autre sur une sombre île en Polynésie. Pendant tout l'ouvrage, on passera rapidement de l'un à l'autre, sans aucune remontée pour respirer entre les deux. L'histoire, assez bien menée quoique très (trop?) rapide est le moyen de mettre en avant la possibilité de l'extinction de l'espèce. La sauce Chattam fonctionne. Il s'est ultra-documenté pour nous faire frissonner. Et si tous les signes autour de nous (changements climatiques, surpopulation, explosion de la violence,...) n'étaient en fait que les symptômes de la sixième grande extinction de masse ? Celle de l'espèce humaine... Ladilae

Ladilae
26/03/12
 

Lorsqu'il a été demandé à Ben, Peter et Emma de quitter famille, amis et travail pour se rendre dans des installations ultra secrètes de la Commission européenne, ils n'ont pas hésité un instant.Bon, il est vrai que la Commission ne leur a pas vraiment laissé le choix... Mais jamais ils n'auraient pu imaginer ce qui les attendait. Car ils s'en souviendront de ce voyage! Entre théories farfelues sur l'exctinction de l'espère humaine, suicides suspects et expériences terrifiantes, nos scientifiques devront affronter leurs pires cauchemars.Maxime Chattam a encore frappé fort! Une aventure angoissante qui nous met face aux conséquences des déviances de notre société: corruptions, détournement de fonds, manipulation des plus faibles... Ou quand le pouvoir permet à la folie de l'homme de s'exprimer sans bornes. Paola

Carnetdelecture
27/01/12
 

Je n'ai pas été décu de ce somptueux et fort épais livres où le suspense est mené tambour battant avec à priori deux pistes de recherches et deux histoires, qui si elles ont la même racine familiale se passent sur deux scènes et deux continents différents. Un savoir encyclopédique, une grande recherche, ce sont comme toujours les atouts de maxime Chattam pour mener son lecteur au terme de sa lecture sans reprendre son souffle.Combinant disparitions et manoeuvres suspectes, recherche scientifique, pouvoir politique (ici l'Europe) et scènes parfois gore, Maxime Chattam nous donne suffisament d'une certaine crédibilité pour qu'en refermant le livre on s'interroge sur le fait que ces études et ces recherches pourraient bien être réelles... Plus que jamais, j'adhère au club des passionnés de Chattam et de son style

Achille49
19/09/11
 

Voilà que j'achève la lecture du dernier opus de la Trilogie du Mal de Maxime Chattam. Je l'ai trouvé moins sanglant que Prédateurs mais tout aussi terrifiant dans le fond. Sans trop en dire, il s'agit du mal que les hommes font à la planète, à leur lieu de vie, et là façon dont celle-ci a choisit de se défendre. Non, il ne s'agit pas d'un ouvrage de science-fiction où la Terre serait dotée de pouvoirs. Cela remonte plus loin, dans nos gènes, dans les débuts de l'histoire humaine : pourquoi avons-nous survécu au détriment d'espèces en apparence plus robustes ?Concernant les personnages, je ne les ai pas trouvé atypiques. Ce n'est pas un point mauvais : d'ailleurs c'est peut-être moi qui n'est pas saisi leur originalité ? Quoiqu'il en soit j'ai eu l'impression qu'ils servaient à "raconter l'histoire".Maxime Chattam m'étonne toujours de son imagination. Pour l'instant, il est le seul auteur après Jean-Christophe Grangé à écrire des ouvrages tout à fait surprenant, dans le thème ou plus souvent dans la façon de traiter un thème.Admirable, effrayant, mais toujours une réflexion très sérieuse derrière le thriller. Marylin

marylinm
11/05/11
 

Tout d'abord, je dois dire qu'on peut difficilement entrer plus rapidemment dans le vif du sujet ! En effet, il ne nous faut pas attendre un nombre incalculable de pages avant de voir arriver l'élement déclencheur. La trame, l'intrigue nous est révelée par brides, mis bout à bout les éléments dévoilent le mystère. Et pourtant, alors qu'on croit avoir élucider le principal, il y a toujours un évènement pour nous surprendre. Si bien, qu'on suit l'histoire avec une avidité impatiente. D'autant plus, qu'on nous coupe souvent au moment crucial, par un changement de chapitre et de personnage principal. Malgré cela, on ne s'agace pas. Principalement, car les deux récits s'imbriquent parfaitement et avec intelligence. Ce livre crée une atmosphère pesante, allant jusqu'à l'horreur pur à travers certains passages. Je dois dire que j'ai parfois frissonner ! De plus, si la thèse exposée est fictive, elle n'est pas sans lucidité, sans originalité. Elle est appuyée par des informations scientifiques pêchées ici et là, qui donnent au roman un ancrage dans la réalité. Tant et plus, qu'on finit par s'interroger nous aussi sur l'avenir. Pour faire bref, un livre haletant avec des personnages tout à fait sympathiques (ou non d'ailleurs). Un suspense prenant !

Lunasirius
05/02/11
 

Scénario stressant,, angoissant. L'auteur sait nous tenir en haleine même si les développements manquent quelquefois de réalisme. Mais comme dans tous les romans de M Chattam, vous ne pouvez le lacher avant la dernière ligne.

ThePinkPanter
15/10/10
 

Personnellement, je ne connaissais pas cet auteur ... J'ai bien accroché sur l'intrigue , je me suis laissée prendre au jeu , l'auteur joue avec nos nerfs , il y a une bonne dose de suspense . Par contre , j'avoue que la fin m'a déçue trop rapide et trop entendu, trop politiquement correcte j'aurai aimé un peu plus de cynisme ... dommage

babsoulelou
08/01/10
 

Jusqu'où ira l'Homme ? Dernier opus de son cycle consacré à l'homme et à la vérité, ce livre se dévore d'une traite. Dès les premières pages, on s'identifie aux chercheurs et on cherche à comprendre ce qu'il se trame... Moins réussi que ses 2 précédents livres (Les arcanes du chaos et Prédateurs), ce thriller n'en reste pas moins réussi.

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.50 cm
  • Poids : 0.56 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition