La traversee de l'ete

CAPOTE, TRUMAN

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 27/02/08
LES NOTES :

à partir de
5,10 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

grady mcneil a dix-sept ans et l'âme passionnée. alors que ses riches parents vont passer l'été en europe, elle se retrouve seule dans un new york vibrant sous la canicule. délaissant le luxe de la cinquième avenue, elle tombe amoureuse
de clyde, gardien de parking à broadway. ils s'aiment, mais de façon différente. la fierté provocante de grady et la nonchalance de clyde vont peu à peu les entraîner vers de dangereux précipices. cette saison sera toute leur vie.
4 personnes en parlent

De nerfs vibrant comme les fils des ampoules électriques. L’air se charge d’une odeur surnaturelle dont la puissance âcre imbibe les pavés, les recouvrant d’une sorte de toile d’araignée sous laquelle on imagine les battements d’un cœur. »Voilà un livre de hasard, pris alors que j’en cherchais un autre. La 4ème me « parlait », je l’ai embarqué !!!Livre resté longtemps non publié, œuvre de jeunesse de l’écrivain, la traversée de l’été est un roman d’initiation. Grady, jeune fille de la classe aisée New-Yorkaise, insouciante et capricieuse à souhait, pas vraiment à l’aise dans son milieu familial ,profite de l’absence de ses parents durant l’été pour vivre une autre vie, jusqu’au drame final.La tension va crescendo au même rythme que la chaleur sur la ville augmente. L’atmosphère se fait de plus en plus lourde sur ces jeunes gens. L’écriture se fait fine, précise, et colle à l’ambiance générale. Les personnages sont très bien cernés.Tout cela m’a laissé une fort belle impression à propos d’un auteur quelque peu redouté, mais néanmoins présent dans ma pile par ailleurs. http://leblogdemimipinson.blogspot.com/

mimipinson
01/07/13

Ce roman a été retrouvé que très récemment et est présenté comme le premier roman que Truman Capote aurait écrit. Avec un tel type de personnages mis en scène j'ai trouvé ce roman proche de ce que Fitzgerald avait pu faire. Mais la tonalité est nettement plus sombre.  Les amoureux font preuve à l'égard de l'autre  d'incompréhension, incompréhension due principalement à la différence de milieu qu'il y entre eux deux. Ils se font mal mais ne semblent pas en avoir conscience. Malgré leur jeune âge ils agissent comme si c'était leurs derniers moments ensembles. Ils font preuve d'une insouciance morbide. Mais aussi à l'égard de leur entourage ils ont une attitude malheureuse. Peter Bell est amoureux de Grady et fait tout pour essayer de lui remonter le moral, elle l'ignorera complètement, préférant s'enferrer dans sa relation avec Clyde.

Chiwi
06/08/12
 

La petite histoire de ce romanEn 1943, Truman Capote commence à écrire La traversée de l'été à New York : il a 19 ans et c'est son premier roman. Il déménage en Alabama (chez ses tantes), abandonne le roman, puis retourne à New York et commence à publier des nouvelles en 1945. Il reprend le roman en 1949 en Italie, rentre aux États-Unis et l'abandonne à nouveau en faisant savoir qu'il restera inachevé.... C'est fin 2004 que ce roman est « retrouvé » dans les affaires d'un ancien propriétaire. Et c'est en 2006 qu'il est publié par Random House / The Truman Capote Literary Trust (et par les éditions Grasset en France la même année). Plus de détails dans « Où ferons-nous gala ce soir », la préface de Charles Dantzig et dans la postface d'Alan U. Schwartz, ami de l'auteur et administrateur de Truman Capote Literary Trust.Un petit résuméGrady a 17 ans et cet été, elle a refusé de partir en croisière en Europe avec ses parents, Lamont et Lucy McNeil.Sa sœur aînée, Apple, 25 ans, est mariée à George et le couple habite avec leur petit garçon une maison à East Hampton.Grady est donc seule dans leur riche appartement de la Cinquième Avenue à New York pour la première fois. Seule ? Non !Depuis le mois d'avril, elle fréquente Clyde Manzer, employé au Parking NEMO où elle gare sa Buick bleue décapotable.« ... comme Clyde vivait la plupart du temps en plein air, il avait le teint hâlé. De courtes boucles sombres lui couvraient la tête comme la fourrure d'un agneau. Son nez, légèrement déformé, comme s'il avait été cassé, dotait son visage, vif et rustique, d'une sorte de culot populaire non dénué de malice qui accentuait sa virilité. » (page 42).L'ami d'enfance de Grady, Peter Bell, fils de bonne famille et étudiant à Cambridge est amoureux de la jeune fille mais elle ne le considère que comme son meilleur ami.Mon avisAlors, la gosse de riche qui s'éprend du « vilain garçon », ce n'est pas du tout mon genre de lecture ! En plus, je ne suis pas accro aux romans d'amour et là c'est le deuxième en peu de temps (Les amants de la mer Rouge) ! Mais je ne me rappelais vraiment pas avoir lu du Truman Capote (une lacune, j'avoue) donc j'ai voulu essayer et je n'ai pas regretté car il a un style extraordinaire et j'ai souvent eu l'impression d'être dans un film noir dans années 50. Il paraît que ce roman est fitzgeraldien, bon eh bien, il va falloir que je lise du Fitzgerald maintenant ![...] Catherine de La culture se partage

Catherine2
21/05/11
 

L'héroïne de "La traversée de l'été" s'appelle Grady McNeil, elle a 17 ans et vit dans un appartement qui surplombe Central Park. Ses parents partent en croisière pour l'Europe mais Grady a décidé de passer l'été caniculaire à New York. Ce qu'elle ne mentionne pas c'est son béguin pour Clyde Manzer, un gardien de parking à Broadway, qu'elle fréquente depuis le mois d'avril en cachette. Avec lui, Grady vit des sensations jamais explorées jusqu'alors. Cependant, le garçon se découvre peu, se dévoile difficilement, sa famille, ses amis, ses amours figurent parmi son jardin secret qu'il n'ouvre pas à sa dulcinée. Or, il y a également Peter Bell, le meilleur ami de Grady, puis une mystérieuse Anne et une encombrante Rebecca... Eté incendiaire, ainsi aurait pu se nommer ce roman "inédit" de Truman Capote. On connaît son histoire : le manuscrit a été retrouvé dans les affaires d'un concierge, remarqué par Sotheby's avant d'être mis aux enchères. "Summer Crossing" (titre original) figure en fait comme l'un des premiers romans écrit par l'auteur, à un très jeune âge (il avait commencé son histoire vers 19 ans). C'est un projet qui a plus ou moins évolué et été entretenu pendant dix ans, pour finalement ne jamais voir le jour. Le manuscrit n'est d'ailleurs pas fini, mais les nombreuses notes de Capote ont permis de porter sa touche finale. Résultat ? C'est une histoire fraîche, pinçante et mesquine, ce n'est pas une oeuvre étourdissante de talent, elle révèle des défauts mineurs en partie à cause de la jeunesse de son auteur. Toutefois, elle annonce déjà des qualités à mûrir, les prémices de "Breakfast at Tiffany's", un esprit pointilleux et rebelle, une volonté de chiffonner les données de la société de convenance, et aussi de parler de New York. Le personnage central, Grady McNeil, n'a pas l'étoffe d'une Holly Golightly, mais c'est également une héroïne en souffrance, un être fragile, secret et désespéré. Elle est fascinante, en un sens. Et cela aurait été fort intéressant que l'auteur travaille davantage sur ce projet, mais s'il y a renoncé c'est sans doute pour une raison ?

Clarabel
23/02/09

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.11 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition