La traversee du mozambique par temps calme

PLUYETTE, PATRICE

EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 21/08/08
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Un archéologue à la retraite, accompagné de quatre aventuriers, part à la découverte d'une cité inca ensevelie dans la jungle du Pérou. Mais rien ne se passe tout à fait comme prévu. Les détours et les rebondissements sont nombreux avant de toucher au but. Belalcazar, un archéologue à la retraite obsédé par l'or, embarque pour le Pérou en compagnie de quatre aventuriers : ils vont chercher le trésor d'une ville secrète nommée Païtiti. D'après la légende, elle dissimulerait l'or de toutes les cités incas réunies. Cap sur l'Amérique latine, où les attendra Sophie, chargée de les guider dans la jungle péruvienne. Seulement, rien ne se passe comme ils l'avaient imaginé, tout se détraque. Des nuées de méduses les ralentissent ; une terrible canicule précède l'énorme tempête qui menace
de les faire couler à pic. Un matin, ils se retrouvent au milieu de la banquise et de ses froids polaires. Après une longue étape, ils repartent, empruntent un improbable raccourci par le centre de la terre et débouchent au beau milieu de la forêt tropicale. Les péripéties et les dangers s'enchaînent, la technologie la plus avancée surgit dans des paysages primitifs, on flotte dans le temps et se laisse emporter par la fantaisie débridée de l'auteur qui se joue des codes du roman d'aventure pour atteindre finalement au conte philosophique. Est-on riche quand l'or coule à flot et que tout le monde peut en obtenir autant qu'il veut ? Que faire, quand on est parvenu à Païtiti ? Un roman à rebondissements, où le lecteur va de surprise en surprise, et qui, au sens fort du terme, laisse rêveur.
8 personnes en parlent

Ce livre m'a été recommandé par un libraire à qui j'avais cité "Cent ans de solitude" parmi mes livres cultes. Malheureusement, cette "Traversée du Mozambique..." est loin de m'avoir autant passionnée et j'avoue l'avoir parfois trouvée un peu longue.Le récit est certes loufoque, plein de rebondissements et d'éléments surnaturels, un peu comme chez Garcia Marquez. Malgré tout je ne me suis pas attachée aux personnages, pas assez fouillés, et je me suis lassée des descriptions de paysages (qui me rebutent quel qu'en soit l'auteur).Je ne regrette cependant pas d'être allée jusqu'au bout du périple car j'ai beaucoup aimé la fin, l'arrivée (?) à Païtiti . Mais je n'en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découvrir par vous-même. En résumé, faites-vous votre propre idée sur ce livre où il y a du bon et du moins bon.

cbarbaz
16/07/10
 

l'Inoui voyage On embarque à bord du navire "La Catherine" avec l'appétit immense de l'explorateur. On y est accueilli par des personnages improbables ou tout du moins peu conformes à la littérature du genre "aventure-au-bout-du-monde". Pluyette flirte délicieusement avec l'absurde, l'étaye d'une dose d'humour à haute teneur en retournements jubilatoires. On songe à la rencontre de Raymond Roussel et de Marcel Aymé dans le labyrinthe luxuriant d'une langue riche et chahutée.

l'Inoui voyage On embarque à bord du navire "La Catherine" avec l'appétit immense de l'explorateur. On y est accueilli par des personnages improbables ou tout du moins peu conformes à la littérature du genre "aventure-au-bout-du-monde". Pluyette flirte délicieusement avec l'absurde, l'étaye d'une dose d'humour à haute teneur en retournements jubilatoires. On songe à la rencontre de Raymond Roussel et de Marcel Aymé dans le labyrinthe luxuriant d'une langue riche et chahutée.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Une lecture amusante mais qui restera bien anecdotique, l' histoire est absurde dans son scénario, dans son argument, son déroulé quand à l' écriture elle cherche trop à faire rire le lecteur pour que cela me plaise. Distrayant mais pas convaincant.

Lacazavent
02/01/15
 

J'ai pris ce bouquin, sur le titre et sur un ou deux billets, notamment celui de bibliosurf. M'est avis que je n'ai pas lu le même livre. Dire que je suis passé à côté est un peu léger : au fur et à mesure de ma traversée des pages, je m'enfonçais de plus en plus dans un méandre d'incompréhension. Je n'ai jamais pu ressortir de la jungle pluyettienne et n'ai même pas atteint celle du Pérou ayant abandonné l'équipage encore sur le fleuve.Loin de moi l'idée de dire que c'est un mauvais livre, puisque je ne l'ai pas fini et puisque je suis bien incapable de résumer ce que j'ai lu. Je ne comprends rien, je ne suis pas sensible à l'humour de l'auteur, que je trouve assez lourd et attendu.Ce sera donc un billet très court, pour un bouquin que la librairie dialogues m'a gentiment envoyé. Yv

Lyvres
23/03/14
 

Une seule consigne avant d'ouvrir ce livre : ne vous fiez pas au titre car, s'il s'agit bien d'une traversée, elle n'aura rien de calme ! Tout au long de ce récit complètement fou, l'auteur nous ravit avec son humour burlesque et les situations farfelues dans lesquelles il se régale à plonger ses personnages. Rien n'est moins prévisible que les péripéties de cette fine équipe à la recherche d'une cité inca au trésor mystérieux. Le lecteur ne peut que se jeter avec plaisir dans ce tourbillon qui ne se calmera que lorsque le livre sera refermé !

Le capitaine Belalcazar, archéologue à la retraite prend la mer à la recherche d'une cité inca, Païtiti. Il embarque avec lui deux frères indiens, chasseurs d'ours, une cuisinière prénommée Fontaine qui en pince pour lui, l'impénétrable Florence Malbosse, et même sans l'avoir voulu un pirate géant maniant le sabre. Pastiche de roman d'aventure, ce roman est hilarant (on rit presque à chaque page), plein de fantaisie, un rien potache, comme du Chevillard mais en beaucoup plus foisonnant, moins minimaliste. Pour être honnête, il y a peut-être 50 pages en trop sur les 315 que comptent le livre et il tarde un peu à finir mais à part ça, c'est un très bon livre.

Marianne33
21/09/10
 

Avis de coups de vent prévus avec rafales virant loufoques. Dès les premières phrases, on sait que du roman d’aventure classique nous n’en aurons que les ingrédients et les codes, parsemés voire détournés au fil du récit. S’il y a du suspens dans ce roman c’est avant tout au style qu’il est dû, qui nous met à l’affut de la prochaine prouesse d’écriture de l'auteur. "Je ne me sens jamais aussi libre que quand j’écris" déclare l’auteur. L’usage gourmand qu'il fait de cette liberté devient un breuvage à consommer sans modération. Tel un vent frais, revigorant qui s’engouffrerait dans l’écriture inventive, dans le récit où foisonnent personnages attachants, décors luxuriants, péripéties, rebondissements. Jubilation communicative dans la minutie des descriptions qui alternent avec des envolées spirituelles. Un jeu linguistique auquel il nous convie, sans souci des règles et des vraisemblances, dans un flacon d’humour qui peut conduire à l’ivresse...Qu'importe alors si le Mozambique n’apparaît que dans le titre !

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.32 kg