Le dernier souffle t01 le don

MCINTOSH-F

livre le dernier souffle t01 le don
EDITEUR : BRAGELONNE
DATE DE PARUTION : 23/11/06
LES NOTES :

à partir de
25,00 €

SYNOPSIS :

A peine plus qu'un adolescent, Wyl Thirsk doit assumer le rôle pour lequel on le destinait depuis sa naissance : commandant en chef des armées de Morgravia - une énorme responsabilité qui le conduit droit à la cour du prince Celimus. Ce dernier, cruel despote qui se délecte de la souffrance des autres, prend un malin plaisir à forcer son nouveau " général " à assister à ses divertissements malsains. Mais un geste de bonté envers une sorcière
condamnée au bûcher vaudra à Wyl un don miraculeux ainsi que la colère de son seigneur et maître. La guerre menaçant au Nord, Wyl doit obéir aux ordres du maître Célimus et se voit confier une mission suicidaire à la cour ennemie - avec pour seule arme un mystérieux pouvoir dont il ne soupçonne même pas l'existence. Or, s'il n'embrasse pas le Dernier Souffle de Myrren, il sera détruit... et avec le pays qu'il a juré de défendre.
10 personnes en parlent

Le don de Fiona McIntosh Très bien écrit. Aucun temps mort. Personnages attachants.

beraud@archimed.fr
03/11/15
 

Je me suis tout de suite retrouvée plongée au cœur d’un univers fascinant. Je me suis tout de suite attachée à Wyl que je trouvais courageux, droit et intègre. Celimus est par contre un personnage détestable et je plains son père, même s’il a une part de responsabilité.

Virg054
14/10/15
 

Le don de Fiona McIntosh Très bien écrit. Aucun temps mort. Personnages attachants.

90023234
19/09/14
 

Ah un peu de fantasy dans la vie ça fait du bien ! Plus sérieusement, ce livre démarre de façon plutôt classique : un pauvre jeune homme, qui se retrouve orphelin, victime d'injustice et qui est appelé à réaliser de grandes actions. Classique certes. Et puis tout à coup, au bout de 200 pages, grosses surprise à laquelle je ne m'attendais pas et là le stress arrive : mais que va-t-il lui arriver ? Comment ça va finir ? Et sa sœur, hein ! Elle devient quoi ? Bref vous l'aurez compris j'étais ferrée. L'enthousiasme n'est d'ailleurs pas redescendu jusqu'à la fin, où là c'était l'énervement total : envie de baffer Valentyna, d'étrangler Celimus et de secouer Wyl...(...)

Mariejuliet
30/01/14
 

Robin Hobb dit de ce roman : "Typiquement le genre de livre où l'on se dit : Allez encore un dernier chapitre ... Ne commencez pas à lire Le Don le soir, surtout si vous devez vous lever tôt le lendemain matin !"Et bien je ne saurais dire mieux ! En effet on est pris dans cette histoire sans avoir eu le temps de s'en rendre compte !On s'attache très vite au petit Will, et pas seulement à lui mais aussi à son entourage ! Dès que Will reçoit son Don on se demande ce que cela peut être, et quand on le découvre on ne s'y attend pas, ou peut être un peu ! J'ai d'ailleurs trouvé ce don plutôt original, cela change un peu des autres romans de fantasy !Si je dois reprocher une chose, c'est que l'on découvre quelques pages avant ce qu'il va se passer, ou bien c'est juste moi qui arrivait à déduire assez vite, vous me direz ce que vous en avez pensé !C'est une très bonne aventure à suivre et je salue la fluidité de l'écriture et l'intrigue qui nous empêchent de lâcher le livre une fois le chapitre fini ! Il m'est arrivé plusieurs fois de le lire jusqu'à plus de minuit sans m'en rendre compte alors que j'avais cours le lendemain !En quelques mots Un pur plaisir !!La fin est tellement prenante que je suis allé quelques jours après acheter directement le Tome 2 ! http://petit-coin-lecture.blogspot.fr/

petitcoinlecture
17/09/12
 

J’ai passé un très bon moment de lecture, l’écriture est fluide et sans prise de tête. Je me suis laissée glisser dans l’histoire avec plaisir.L’univers est un univers de royaumes (Morgravia, Briavel et les Razors) qui ne s’entendent pas. Le récit débute à la fin d’une guerre, mais l’on sent la paix fragile. Trahisons et complots ponctuent régulièrement le récit. La sorcellerie est très présente mais pas toujours visible. On assiste à une chasse aux sorcières, avec torture et bûcher, comme au Moyen-Age. Les royaumes sont des royaumes de guerriers et de paysans avec une organisation dans le style du Moyen-Age. Au nord, par contre se trouve un royaume barbare et cannibale.Wyl, le héros est le descendant d’une famille destinée à commander les armées de Morgravia. Wyl est un homme droit et de confiance, fidèle au royaume de Morgravia. Dans son adolescence il recevra un Don délivré par une sorcière sur le bûcher. Ce don sera terrible pour Wyl. Mais, ce don permet d’ouvrir l’histoire à de multiples possibilités. Je ne peux pas en dire plus sans révéler une partie de l’intrigue. Wyl ira jusqu’à donner allégeance à la reine de Briavel pour sauver le peuple de Morgravia. Mais tout ne se passera pas aussi facilement.Wyl est accompagné du jeune Fynch et de son chien Filou qui sont très attachants.Celimus, l’héritier de la couronne de Morgravia est un être infâme. Son seul but est de mettre le royaume de Briavel sous sa coupe afin de pouvoir combattre les barabares du Nord.Valentyna, l’héritière du trône de Briavel n’a qu’un objectif : améliorer le sort de son peuple en évitant, notamment, d’entrer en guerre contre Morgravia. Elle ira contre ses sentiments pour sauver son peuple.Dans ce roman, nous trouvons : de la sorcellerie, de l’amour, des combats, des trahisons, des complots, des faux-semblants, des machinations…Cependant, pour ceux qui l’ont lu, je trouve que les amis de Wyl acceptent vraiment trop facilement sa « métamorphose »… Ce qui lui arrive est tellement étonnant et contre nature que l’on ne peux pas adhérer à cette théorie en quelques minutes comme le font certains de ses compagnons de route… Dommage. Vepughttp://coffresalivres.canalblog.com

Vepug
18/07/12
 

Lors d'une énième guerre entre le royaume de Briavel et celui de Morgravia, le général Thirsk de l'armée de Morgravia est tué au combat.Avant de succomber, le roi Magnus, son ami d'enfance, lui promets par le sang de former son fils Wyl à devenir général comme son père et de pourvoir au besoin de sa fille.Wyl et sa sœur quitteront donc leur ville natale afin de s'installer au château ou celui-ci s'entrainera en vue de devenir le général du fils de Magnus, le prince Celimus,Or celui-ci, dont la mère à été « accidentellement » abattu par Magnus dans une partie de chasse, hait Wyl autant qu'il hait son père.L'amitié croissante entre Wyl et son roi ne va bien sur qu'envenimer les choses et Celimus n'aura de cesse de persécuter le futur général.Il obligera notamment Wyl à assister à la torture d'une sorcière, qui, voyant la compassion de Wyl pour elle, lui transmettra le Don en mourant.Rien de bien original dans le début de cette histoire, à part le don mystérieux, et les personnages manquent cruellement de finesse.Un roi gentil et bienveillant ne s'apercevant qu'en mourant que son fils est un monstre.Un prince, à la beauté apollinienne, mais cruel, sadique, pervers, manipulateur, … (On verrait presque Jabba the Hutt en enfant de chœur à coté de lui).Wyl, le héros, est disgracieux et rachitique, mais courageux, loyal, attentionné, … (et la liste est longue).Les personnages secondaires sont un peut plus fouillés, comme le mercenaire Romen dont le passé se dévoile un peu à la façon d'un puzzle.Les relations entre les personnages sont taillés à la hache : De la haine pure et dure entre Celimus et Wyl, de l'amour inconditionnel entre Wyl et la reine de Briavel dès le premier regard, …J'ajouterai un dernier bémol au sujet des tortures et autres exécutions.Ce livre nous livre tout un éventail de tortures diverses dans un luxe de détails ne visant qu'à montrer la cruauté des bourreaux (C'est bon, on a compris, Celimus est un méchant !). Celle la plus développée est celle dite de l'Ange Noir qui est un savant mélange entre la pendaison, l'écartèlement et la crucifixion, le tout répété plusieurs fois devant un public ravi par la nudité de la sorcière.Malgré cela, l'idée de départ est originale: Un don mystérieux récompensant un juste.Le lecteur est laissé dans l'attente de la révélation de ce don.Ce don se révélera lors de la mort du héros en inter-changeant leurs esprits.Wyl se retrouvera en possession du corps de son assassin (un peu comme la technique de Ginyu dans DragonBall mais en involontaire) et devra composer avec le passé de celui-ciAu final, je reste assez mitigé sur ce livre, car même s'il est très simple à lire et parfois assez agréable, je me demande si les deux autres livres de la trilogie sauront remonter le niveau.

SkarnSha
04/03/12
 

C'est Lise qui m'a prêté ce livre car il fait partit de ses préférés, et elle a très bien fait car je l'ai adoré.Ce livre est TROP bien. N’étant pas hyper fan de fantasy, d’histoire de guerres et ce genre de trucs, j’étais un peu sceptique. Et pourtant je me suis laissée emporter très très facilement. Les injustices me faisaient grincer les dents et j’ai crains tout le long du livre pour ce pauvre Wyl qui disons le a franchement la guigne. Heureusement protégé par Filou (un énorme chien qui porte mal son nom mais franchement trop adorable) il réussit parfois à déjouer le sort. Et puis bon il est quand même pas mal rusé (même s’il a trop tendance à se laisser avoir par ses ennemis :’D ou parfois emporter par ses émotions). La plupart du temps j’adorais Wyl, même s’il savait m’énerver au plus haut point. Bien sûr il y a Célimus qu’on a tous envie d’étrangler (même si j’aime les sadiques, lui je le hais !) et d’autres personnages qu’on adore ou qu’on déteste, au choix, ou les deux parfois. C'est bien écrit, et des expressions m'ont fait mourrir de rire, notamment les injures, et les mecs sont des pervers (carrément), les dialogues sont bons, l’histoire est vraiment prenante et arrivé à la fin, on veut la suite.

lasurvolte
30/10/11
 

Un bijou ! Une merveillle ! Suivez les aventures de Wyl Thirsk, le très jeune commandant en chef des armées du royaume de Morgravia. Jeune Homme jalousé par son jeune roi, Wyl va devoir choisir entre son roi et son royaume et ce que lui dicte son coeur. Ce roman bourré de rebondissements, mélange habilement tous les ingrédients de la fantasy. Quant à savoir en quoi consiste le don, il faudra lire le livre !

poussinet
19/11/10
 

Une trilogie qui commence comme beaucoup de romans de fantasy : un univers imaginaire avec rois, guerre, magie,complots, héros irréprochable et vrai méchant. Cependant, l'argument central (le héros change de corps à chacune de ses morts) est assez original, ainsi que l'intrigue amoureuse. Les personnages sont crédibles, l'intrigue pleine de rebondissements, le style fluide... Bref, un roman qui fonctionne bien, pour notre plus grand plaisir.

Mariei
28/11/09
 

Format

  • Hauteur : 23.80 cm
  • Largeur : 15.30 cm
  • Poids : 0.77 kg
  • Langage original : ANGLAIS (AUSTRALIE)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition