La tulipe noire

DUMAS, ALEXANDRE

EDITEUR : MOTIFS
DATE DE PARUTION : 29/06/06
LES NOTES :

à partir de
1,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Dans Folioplus classiques, le texte intégral, enrichi d'une lecture d'image, écho pictural de l'oeuvre, est suivi de sa mise en perspective organisée en six points : - Vie littéraire : Le roman historique - L'écrivain à sa table de travail : Une éclosion dans la
douleur - Groupement de textes thématique : La vengeance - Groupement de textes stylistique : L'empêchement amoureux - Chronologie : Alexandre Dumas et son temps - Fiche : Des pistes pour rendre compte de sa lecture Recommandé pour les classes de collège.
4 personnes en parlent

En 1672, en Hollande, Cornélius Van Baerle, tulipier, est injustement condamné à la prison à perpétuité. Malgré son emprisonnement Cornélius va poursuivre son rêve avec l'aide de Rosa, la jolie fille du geôlier : créer une variété de tulipe noire. Et les deux jeunes gens vont voir leur amour se développer au rythme de la croissance de cette tulipe que Rosa fait pousser en cachette dans sa chambre selon les instructions de Cornélius. Ainsi Cornélius, depuis sa prison, va connaître deux histoires d'amour : l'une avec sa tulipe noire, supplantée petit à petit par celle avec Rosa. Au début du roman en effet Cornélius ne pense à rien d'autre qu'à sa tulipe, les humains n'existent pas pour lui. Puis, plus le récit avance, plus l'amitié qu'il a pour Rosa se transforme en amour et plus ce dernier prend de l'importance, jusqu'à supplanter celui qu'il éprouve pour la tulipe.Ce roman est un récit à part dans l'œuvre de Dumas. En effet il ne s'agit pas à proprement parler d'un roman d'aventure ou d'un roman de cape et d'épée rempli d'exploits et de rebondissements, comme ceux que l'on associe généralement au nom d'Alexandre Dumas. Ici l'action se fait rare, l'intrigue est d'une grande simplicité et met en scène un nombre réduit de personnage et une héroïne bien singulière : une fleur. Dans ce roman Alexandre Dumas a davantage mis en valeur l'aspect psychologique des personnages plutôt que l'action. Et bien que l'essentiel de l'histoire se déroule en un seul lieu, dans une prison, l'auteur nous garde en haleine, car il nous fait ressentir les émotions et l'évolution des personnages, notamment de Cornélius.

Kara
14/01/09
 

Ce roman fait parti du challenge Un classique par mois, que je m’attelle à réussir car j’aime de plus en plus ce genre de roman ! Aucun à priori sur ce roman car je ne savais pas du tout de quoi il parlait. Aucun à priori non plus sur l’écriture car c’est la première fois que je lis Dumas. Dans ce livre nous suivons Cornélius van Baerle, grand tulipier de Hollande au XVIIème. Depuis un sacré moment, il tente de découvrir la tulipe noire pour une espèce de concours. S’il la trouve, il gagne 100 000 florins. Il met donc tout en œuvre, nuit et jour ! Mais son voisin, Isaac Boxtel, jaloux fait tout pour détruire sa vie. Embarqué dans une histoire qui le surprend, il se retrouve en prison et se demande bien comment il va pouvoir faire pour continuer à « élever » sa fleur. L’histoire en elle-même est intéressante et originale. Je me suis surprise à lire le livre à chaque fois que j’avais du temps libre (même minime) pour savoir comment il allait faire pour s’en sortir. J’ai trouvé le début un peu long car ça amène tout doucement l’histoire. Mais ensuite les événements s’enchainent. Alors oui, il n’y a pas beaucoup d’action et oui le coupable est vite trouvé. Mais je n’ai pas été déçue car je ne pense pas que le but de cet auteur fut de laisser planer le suspense sur le coupable. Ne connaissant pas cet auteur et ses ambitions, je ne savais pas du tout s’il était du genre à laisser finir mal ses histoires ou non. La fin n’est pas surprenante en soi mais sympathique. L’écriture est relativement fluide (sauf les noms hollandais quelques fois compliqués). Bref, un roman que je me remettais toujours au lendemain. Je suis bien contente de l’avoir découvert, ça me donne envie de continuer avec cet auteur. Pas un coup de cœur ni une superbe découverte mais un très bon moment !

searchxme
28/05/13
 

LA TULIPE NOIREAlexandre DumasCalmann-Lévy – coll. Nelson – 378 pp. Cornélius Van Baerle, le héros du roman d’ Alexandre Dumas, est le filleul de Corneille de Corneille de Witt, l’inspecteur des digues des Pays-Bas, ancien bourgmestre de Dordrecht et député aux Etats de Hollande dont le frère, Jean de Witt, « grand-pensionnaire » de la République des Provinces-Unies, le président en quelque sorte, a été le précepteur de Guillaume, prince d’Orange. Ce dernier ambitionne de rétablir le stathoudérat qui a été aboli par ce même Jean de Witt. Jean et Corneille sont accusés d’avoir livré la République à la France et Guillaume souhaite que son pays soit indépendant. Guillaume d’Orange encourage en sous-main la vindicte populaire et la révolte du peuple renverse la république chère aux deux frères et met à mort Jean et Corneille. Guillaume devient stathouder, c’est-à-dire gouverneur général de Hollande.Cornélius est, lui, un doux savant, rêveur, qui s’est pris de passion pour les tulipes et n’a rien à voir avec la politique. Ses recherches le poussent vers la création d’une tulipe noire qui sera récompensée par cent mille florins remis par la ville de Harlem. Mais ses travaux sont interrompus par l’accusation de complicité avec Jean et Corneille portée par son jaloux voisin Boxtel. Mis en prison il gagne l’amitié et l’amour de Rosa, la fille de son geôlier. Elle l’aide à prendre soin des trois caïeux qui donneront naissance à la fameuse tulipe et en fait elle-même la culture. Boxtel s’arrange pour la lui dérober. Rosa vient demander l’arbitrage du Président de la société horticole et même du prince d’Orange. Rétabli dans sa propriété, Cornélius est même lavé de l’accusation qui pesait sur lui. Il peut ainsi s’unir à Rosa et vivre avec elle, les enfants qui viendront et ses tulipes. . .Le livre laisse une large place à la situation troublée de la Hollande lors de l’accession au pouvoir de Guillaume d’Orange. C’est la base des aventures de Cornelius van Baerle racontées avec la verve d’Alexandre Dumas. Cette œuvre n’a pas l’ampleur des grandes sagas historiques de Dumas. Cependant les rebondissements tiennent le lecteur en haleine. J’ai eu le même plaisir que celui que j’avais adolescente à lire ce livre. Je suis une lectrice inconditionnelle d’Alexandre Dumas… et si on me dit que ce livre est le fruit d’une collaboration, cela m’est égal, cela n’enlève rien au plaisir que j’ai eu de le relire. Je précise que je l'ai lu dans cette vieille édition, ancêtre de nos livres de poche, ce qui ajoute au charme physique de cette lecture.

awara
27/09/12
 

C'est en lisant un tel livre que l'on comprend ce qu'est un grand auteur et que l'on constate que la réputation d'Alexandre Dumas est tout à fait méritée.Evidemment, l'écriture est sublime de par son incroyable fluidité, sa dynamique, le langage utilisé, les mots employés et certains effets de style (tel, sur certains passages, l'auteur qui s'adresse directement au lecteur pour lui expliquer quelque fait ou le conforter dans son jugement).L'histoire, quant à elle, est tout aussi prodigieuse dans ses bouleversements, les us d'époque qu'elle met au jour, l'Histoire de ce XXVIIème siècle en Hollande qu'elle permet de découvrir mais aussi et surtout pour l'impatience continuelle qu'elle provoque chez le lecteur ainsi que le vif intérêt qu'elle suscite pour chacun des éléments et des personnages de l'histoire (la traque de Jean et Corneille, le monde des tulipes, Rosa, Cornélius, …).Alexandre Dumas passionne et enchante tout en étant plus qu'accessible à tous. Maylany

Maylany
25/09/11
 

Format

  • Hauteur : 16.90 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.30 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie