La vie aux aguets

BOYD, WILLIAM

livre la vie aux aguets
EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 01/02/07
LES NOTES :

à partir de
23,30 €

SYNOPSIS :

Pendant la canicule de l'été 1976, dans la campagne oxonienne, une jeune femme rend visite à sa mère, dont les propos la désarçonnent. Que penser en effet quand votre mère si anglaise, si digne, vous annonce tout de go qu'elle n'est pas Sally Gilmartin mais Eva Delectorskaya, une émigrée russe et une ex-espionne de haut vol ? Et pourtant Ruth Gilmartin doit s'y résoudre : tout est vrai. Depuis trente et quelques années, pour tenter de retrouver la sécurité, voire sauver sa peau, Sally-Eva a échafaudé avec soin le plus vraisemblable des mensonges. Au fil de la lecture
du mémoire que lui remet sa mère, Ruth voit sa vie basculer. À qui se fier ? À personne justement, comme le voulait la règle numéro un du séduisant et mystérieux Lucas Romer qui a recruté Eva en 1939 pour les services secrets britanniques. Mais Ruth comprend. Si Eva se découvre maintenant, c'est qu'elle a besoin de l'aide de sa fille pour accomplir sa dernière mission : régler une fois pour toutes son compte à un passé qui, du Nouveau-Mexique à un petit village de l'Oxfordshire, s'acharne à vouloir rattraper une vie, déjà depuis longtemps, habitée par la peur.
7 personnes en parlent

Une vie à l'envers Que sait-on réellement des êtres qui nous sont le plus proches ? Que cachent les existences les plus placides ? À qui se fier ?Paranoïa, mensonge ou déraison ?Que ressent-on quand on découvre avec stupeur le revers de toute une vie, passée à craindre, surveiller, se cacher, et à rechercher une illusoire sécurité ? Une vie passée aux aguets, sur trame de deuxième guerre mondiale, de manipulation internationale et de désinformation, mais aussi une vie d’amour, de trahison, de suspicion et de peur. Et qui finalement pose la question de la grande et éternelle peur commune à tous les êtres humains : quand viendra la fin ?

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Si on m'avait dit il y a tout juste une semaine: "tu vas lire un roman d'espionnage", j'aurais ri. Je déteste ce genre, je déteste les espions, je déteste tout ce qui s'en rapproche. Je ne regarderai jamais un James Bond, je ne lirai jamais un bouquin où il est question d'agent secret russe, anglais, américain, chinois... Je déteste.Sauf que l'autre jour... Une Comète

Unecomete
02/09/12
 

En toile de fond de La vie aux aguets, la période 1940-1942 durant laquelle les Anglais voulaient persuader les Etats-Unis d'entrer en guerre contre l'Allemagne. Pour ce faire tout était bon , y compris la manipulation de l'information par le biais d'espions.Mais les espions dont il est ici question n'ont rien à voir avec ceux des films, ce sont des gens tout à fait ordinaires et quand dans, les années 70, Sally révèle à sa fille le rôle qu'elle a joué autrefois ,celle-ci ne la prend tout d'abord pas au sérieux.S'en suit un récit alternant passé et présent , la fille découvrant progressivement sa mère sous un angle tout à fait surprenant. Mais connaissons-nous vraiment ceux qui nous entourent? , telle est aussi la question que nous pose William Boyd dans ce passionnant roman d'amour, de trahison et de manipulation. cathulu

cathulu
16/07/12
 

Ce livre mélange habilement histoires de coeur, d' intrigues politiques et d' espionnages. Ayant pour fond le contexte historique des années de la seconde guerre mondiale, ce polar extrêmement documenté fait revivre juste pour nous une partie méconnue de l'Histoire de l'espionnage.Et bien, qu'ancré dans le passé, ce roman trouve une résonance particulière dans les événements présents.Lorsque l’appui de l'opinion publique devient indispensable à toutes actions d'envergure, tous les moyens sont bons et la manipulation des informations devient monnaies courantes. Si, Si, je vous assure, après avoir lu ce livre vous ne lirez plus les journaux de la même manière.Enfin bref, c'est un livre vraiment très agréable à lire, malgré certains passages qui ralentissent l'histoire, il reste captivant du début à sa toute fin. Les personnages sont soignés, chacun ont des caractères bien marqués, les rendant attachants.A lire sans hésiter, il ravira les plus blasés d'entre vous et en plus, je suis sûr qu'il peut être un excellent remède contre les pannes de lecture...

Lacazavent
21/10/11
 

Un très bon roman basé sur des faits historiques (comment les services secrets britanniques travaillent à faire entrer les États-Unis dans la guerre), vraiment très intéressant et qui laisse une trace...(comme souvent les romans de Boyd) longtemps dans la mémoire. Bien construit, il nous tient jusqu'au bout par le récit de la mère d'abord sous forme de journal, alterné avec le descriptif de son présent et de sa peur, que l'on comprend de mieux en mieux... En plus, on apprend beaucoup de choses sur cette période. laurence

laurence
30/09/11
 

Une vie à l'envers Que sait-on réellement des êtres qui nous sont le plus proches ? Que cachent les existences les plus placides ? À qui se fier ?Paranoïa, mensonge ou déraison ?Que ressent-on quand on découvre avec stupeur le revers de toute une vie, passée à craindre, surveiller, se cacher, et à rechercher une illusoire sécurité ? Une vie passée aux aguets, sur trame de deuxième guerre mondiale, de manipulation internationale et de désinformation, mais aussi une vie d’amour, de trahison, de suspicion et de peur. Et qui finalement pose la question de la grande et éternelle peur commune à tous les êtres humains : quand viendra la fin ?

Sans repos Un très bon roman basé sur des faits historiques (comment les services secrets britanniques travaillent à faire entrer les Etats-Unis dans la guerre), vraiment très intéressant et qui laisse une trace (comme souvent les romans de Boyd) longtemps dans la mémoire. Bien construit, il nous tient jusqu'au bout par le récit de la mère d'abord sous forme de journal, alterné avec le descriptif de son présent et de sa peur, que l'on comprend de mieux en mieux... En plus, on apprend beaucoup de choses sur cette période.

Format

  • Hauteur : 22.00 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.46 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : CHRISTIANE BESSE