La vie de ma mere !

JONQUET, THIERRY

livre la vie de ma mere !
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 30/08/07
LES NOTES :

à partir de
4,80 €

SYNOPSIS :

Ce n'est pas l'histoire de sa mère car de mère, il en a si peu. Elle n'est jamais là, elle travaille comme standardiste de nuit à Lariboisière. Elle fait de son mieux.
Alors il vit sa vie tant bien que mal et la raconte dans son langage à lui, le môme des cités. Il n'est pas fort en rédaction, mais lui aussi fait de son mieux...
3 personnes en parlent

[...]L'originalité de ce livre, c'est la façon dont l'histoire est racontée, car c'est Kévin lui-même qui raconte sa vie, avec son regard, mais aussi son langage de jeune des cités. Pour ce livre, Thierry Jonquet a fait un gros travail sur la langue des banlieues. Au début, j'ai eu un peu de mal à comprendre ce langage mais en lisant à haute voix certaines phrases, je m'y suis habituée. Et j'ai pris du plaisir à lire ce livre.

Aproposdelivres
13/10/14
 

C’est un môme des cités qui, sur l’empan d’une cassette, face A-face B, va se raconter, dans un argot bien à lui, depuis le CM2 et les mises en garde du maître jusqu’à l’entrée au collège, version SES - « Section d’Education Spécialisée » - où officient des spécialistes, telle Mademoiselle Dambre. Et puis, des événements vont se bousculer, en tornade : son frère et sa sœur quittent le domicile familial pour gagner leur indépendance, sa mère déniche un travail de nuit dans un hôpital, Clarisse, une collégienne dans la section « normale » du même établissement, gagne son cœur de préadolescent… L’ensemble tempétueux va se précipiter, activé par la tornade pulsionnelle que connaît le môme...« La vie de ma mère ! » est un excellent roman noir du talentueux Thierry Jonquet, certes un peu daté (1994), mais porteur de bon nombre de richesses. D’abord l’écriture, qui est ici à saluer : d’un bout à l’autre de l’intrigue, l’auteur parvient à rendre, à l’écrit, un registre langagier oral, qui plus est, très familier et argotique. Ce n’est pas toujours facile à lire, mais une fois qu’on s’y plonge, on est happé par le tourbillon de l’histoire et la tornade qu’elle relate. L’humour, ensuite, toujours au bord du point de rupture, un humour très noir donc. Celui-ci provient du décalage entre la manière dont le protagoniste, préadolescent en échec scolaire, voit le monde qui l’entoure, les réflexions des adultes ou de ses pairs plus âgés, les événements auxquels il assiste, et la réalité telle que les adultes la partagent et la vivent communément.La dérive n’est jamais loin, on la redoute au fil des pages, on l’attend, on la guette. Néanmoins, l’intrigue n’élude jamais le rire, l’insouciance enfantine, derrière le tragique du quotidien dans des cités que la promesse d’un lendemain meilleur semble avoir déserté. Seraphita

Seraphita
25/07/13
 

Un roman court et terriblement percutant

isabelle
07/12/08
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.11 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie