La vie est un songe - la vida es sueno

CALDERON

livre la vie est un songe - la vida es sueno
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 04/01/99
LES NOTES :

Livre en VO
à partir de
8,25 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Segismundo ...¿ Qué es la vida ? Un frenesí. ¿ Qué es la vida ? Una ilusión, una sombra, una ficción, y el mayor bien es pequeño ; que toda la vida es sueño, y los sueños sueños son ? Sigismond ...Qu'est-ce
que la vie ? Un délire. Qu'est donc la vie ? Une illusion, Une ombre, une fiction ; le plus grand bien est peu de chose, car toute la vie n'est qu'un songe, et les songes rien que des songes.
4 personnes en parlent

Parce que Basile, roi de Pologne, a lu dans l'horoscope de son fils Sigismond qu'il se révolterait contre son père, il le fait enfermer dans une tour.C'est Clothalde qui est chargé à la fois de le surveiller et de l'instruire.De nombreuses années plus tard, alors qu'il se cherche un successeur, Basile va penser à son fils. Celui-ci, après avoir été drogué, est emporté au palais royal. Son réveil est des plus pénibles pour tous...Une pièce incroyable, dans laquelle pour Sigismond, malheureux personnage manipulé, la réalité revêt de curieux atours, elle qui se cache derrière les rêves.Calderon nous livre une méditation sur le destin et le libre arbitre, sur la condition humaine et s'interroge sur la réalité."La vie est un songe" devient rapidement un sorte de vide vertigineux par le questionnement sur l'existence qu'elle déclenche dans l'esprit du lecteur. Maltese

Maltese
13/10/09
 

Écrite au 17e siècle, cette pièce porte le coup de grâce à la vacuité de notre siècle. Il faudrait plus souvent écouter les poètes. Mais de nos jours, un seul flambeau : l'Information, qui prédit plus qu'elle ne raisonne. La vie, nous confie Calderon, est ce que nous en rêvons. Nous sommes libres de nos songes. Choisir la lumière plutôt que les ténèbres, voilà la voie de la raison. Calderon nous parle de liberté plus que d'illusion. La réalité suit l'imagination. Il faut risquer et ne pas fuir. Il fait tenter avant de condamner. La peur, la crainte n'engendrent que le chaos. L'oeuvre de Calderon est une mine d'enseignements. Pyrite de fer ou pépite d'or ? que reste t il entre nos mains lorsque nous exploitons les veines de notre raison? C'est la confiance que l'on met en tout homme qui éclaire son discernement. Par son discours militant et ses tirades turbulentes, le comique toujours en filigrane, et sur un rythme déchaîné, emplie d'humanité, la pièce de Calderon donne aux hommes un regard de bête lorsqu'ils se soumettent aux chaînes et fait d'eux des princes lorsqu'ils maîtrisent leurs rêves. Tout simplement : intelligent ! Astrid SHRIQUI GARAIN

atos
12/09/12
 

1ère journée : L’inconnu aux frontières de Pologne :Rosaure, vêtue en homme, arrive en Pologne accompagnée de son valet Clairon. Perdus, ils découvrent une tour d’où s’échappent des lamentations, il s’agit de Sigismond qui se lamente sur son sort : Il est en effet enchaîné dans cette tour depuis sa naissance. Quand il découvre que Rosaure l’a entendu, il veut la tuer mais ne le peut, attendri et subjugué par la jeune femme. Arrive Clothalde, le geôlier de Sigismond, qui capture les deux étrangers. Rosaure lui confie son épée, qu’il reconnaît immédiatement comme celle qu’il avait laissé à une femme enceinte de lui. Clothalde est tiraillé entre son devoir envers le roi et son amour de père. Au palais, Astolphe et Etoile, tous deux prétendants au trône, sont convoqués par Basile qui leur annonce avoir un fils caché : Cet enfant était prédestiné à devenir le plus violent et le plus cruel des hommes, et à déchirer le royaume tout en humiliant son père. C’est pourquoi Basile, par précaution, enferma Sigismond ; Mais il a décidé de laisser une chance à cet enfant, en lui offrant le trône sans rien lui dire de sa naissance. Clothalde survient avec les deux prisonniers que le roi gracie et libère. Rosaure apprend à Clothalde qu’elle est venue en Pologne dans le but de se venger de l’outrage que lui a fait Astolphe, elle lui apprend qu’elle est de sexe féminin. 2ème journée : La comédie au château :Clothalde a, selon les ordres de Basile, fait absorber un somnifère au prince afin de le transporter jusqu’au palais. Basile lui explique son plan : Sigismond sera mis au courant de sa véritable identité, s’il se comporte correctement, il pourra régner, dans le cas contraire sa réincarcération lui sera moins douloureuse dans la mesure ou il pourra croire à un rêve. Clairon fait part des doléances de Rosaure à Clothalde, la jeune femme a accepté de reprendre ses habits féminins, de se faire appeler Astrée et de passer pour sa nièce, elle est même entrée au service d’Etoile. Paraît ensuite Sigismond, qui est émerveillé par le palais et exerce sans contrôle son omnipotence nouvelle. Clothalde, venu informer le prince de la situation, est accusé de traîtrise et ne doit son salut qu’à la fuite. Survient Astolphe, que le prince remet rudement à sa place, le duel est proche quand survient Etoile. Le prince lui déclare sa flamme et veut lui baiser la main de force, un serviteur, qui tentait de s’interposer est défenestré tandis qu’Astolphe s’éloigne prudemment. Basile fait son entrée, Sigismond lui reproche de lui avoir ôté sa condition d’homme. Paraît ensuite Rosaure, menacée de viol par le prince, elle est sauvée de justesse par Clothalde. Furieux, Sigismond s’apprête à tuer ce dernier mais est retenu. Etoile reproche à Astolphe le portrait qu’il porte à son cou, il s’apprête à le lui remettre mais tombe nez à nez avec Rosaure : Les deux anciens amants se disputent violemment. Le prince est ramené dans sa tour, il y rêve à voix haute, sous Les regards de Clothalde et de Basile, de son désir de tuer l’un et d’humilier l’autre. Tout est brouillé pour Sigismond, sa seule certitude étant son amour pour Rosaure : La vie pour lui n’est plus qu’une illusion, une ombre. 3ème journée :Clairon, enfermé lui aussi dans la tour, est confondu avec Sigismond par le peuple armé, qui est venu chercher son prince légitime afin d’empêcher que le trône de Pologne ne tombe aux mains d’un étranger. Clothalde, alarmé par le tumulte, fait son entrée : Sigismond reconnaissant en lui son père adoptif, le laisse rejoindre le roi, qui se décide à prendre les armes pour défendre sa couronne. Rosaure est bien décidée à obtenir de son oncle qu’il lave son honneur, mais celui-ci invoque le fait qu’Astolphe lui ait sauvé la vie. Rosaure se décide à tuer elle-même Astolphe, elle rejoint Sigismond et lui fait un long plaidoyer : Le jeune homme se propose de la venger. Basile, Clothalde et Astolphe, en fuite, s’arrêtent au spectacle du corps de Clairon, frappé d’une balle perdue. Basile, renonçant à fuir, se jette aux pieds du vainqueur, qui relève son père. Sigismond, devenu roi, parvient à vaincre sa nature violente et à restaurer l’honneur de Rosaure en la mariant à Astolphe, tandis que lui-même épousera Etoile.Il récompensera la loyauté de Clothalde et punira l’infidélité des soldats rebelles.

sovane
29/11/11
 

Aux nombreuses allusions antiques s'ajoute la pensée résolument moderne de Calderón. Cette tour n'est-elle pas une réécriture du mythe de la Caverne de Platon ? Sigismond n'est-il pas un Oedipe qui aurait le choix de prendre en main son destin ? A lui de prendre conscience des illusions et de se détacher de ses chaînes. A lui de choisir sa vie. Pièce extrêmement riche qu'il est indispensable de connaître.

leiloona
23/03/11
 

Format

  • Hauteur : 17.90 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.20 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition