La vie et demie

LABOU TANSI, SONY

EDITEUR : POINTS
DATE DE PARUTION : 14/10/98
LES NOTES :

à partir de
6,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Chaïdana et les siens sont le jouet d'une violence sans fin : le Guide Providentiel fait régner sur le peuple de Katamalanasie sa dictature absurde et sanglante. Dans ce pays maudit, les vivants ont à peine le droit de vivre et les morts refusent de mourir. Les guerres, les croyances et les amours se succèdent, déroulant la fable visionnaire d'un monde
bien réel. Sony Labou Tansi est né en 1947 au Congo où il a vécu jusqu'à sa mort en 1995. Romancier, poète et dramaturge, il est l'auteur de six romans, dont Les Sept Solitudes de Lorsa Lopez qui est disponible en Points, et d'une douzaine de pièces de théâtre, il a reçu le Prix Ibsen en 1988. La Vie et demie est son roman le plus célèbre.
2 personnes en parlent

Voici un livre qui ne ressemble à aucun autre. Très rapidement il peut faire penser à “1984″ d’Orwell ou encore “Le meilleur des mondes” d’Huxley en ce sens où les régimes totalitaires sont fortement dénoncés. Différence, mais de taille c’est qu’ici cette dictature pourrait être actuelle. Malgré tout, tout est fictif dans ce livre : pays imaginaire, phénomènes parfois surnaturels… c’est sûr, cette histoire n’est pas réelle. Et pourtant… pourtant tout au long de ce livre on ne peut pas s’empêcher de se dire qu’il y a un peu du déjà vu, ou bien que le danger n’est pas vraiment écarté dans tous les pays du monde.Au-delà de l’histoire, le style est bien particulier. Tout va très vite, tout se mélange, on est parfois presque perdu dans l’histoire et on comprend vite que le réel n’est pas là et heureusement car ce genre de choses ne doit pas exister. Bref, un livre bourré d’imagination, un vrai cri de révolte.Un résumé ainsi qu'un extrait de ce livre sont disponibles sur mon site.

Artsouilleurs
07/02/09
 

L'inventivité langagière révolutionnaire et déjantée de Sony Labou Tansi, dès 1979.Publié en 1979, le premier roman du Congolais Sony LABOU TANSI, qui se révélera également un prolifique dramaturge, est souvent considéré, à raison, comme une étape-clé de la réinvention de la littérature africaine contemporaine, aux côtés du "Soleil des indépendances" d'Ahmadou Kourouma, paru onze ans plus tôt dans une relative indifférence.Cette chronique féroce, très imagée, fantastique, dans laquelle sang, sexe, magie et folles embardées épiques rivalisent à plaisir, dresse le portrait d'un pays imaginaire, la Katamalanasie, dont les Guides Providentiels successifs, au fil des décennies, assurent la dictature pas du tout éclairée, avec le soutien permanent quoique parfois contrasté de la "grande puissance étrangère qui fournit les Guides".Régal polyphonique, démonstration exceptionnelle d'inventivité langagière, réhabilitation d'une langue orale savoureuse, rejet de tous les tabous sans verser dans aucune complaisance, ce roman réussit tous les "tests poétiques de Bakhtine" pour mettre en scène toute la force d'une littérature redoutable, affranchie des genres et des étiquettes, puisant aussi bien, à loisir, dans le conte traditionnel, dans la récupération de propagande ou dans la pure science-fiction, pour un final authentiquement post-apocalyptique...On peut sans doute parler de chef d'œuvre, sans trop exagérer, tout en regrettant de devoir se contenter de 190 pages...

Charybde2
01/06/13
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.10 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition