Vie invisible (la)

PRADA, JUAN MANUEL DE

livre vie invisible (la)
EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 07/01/05
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
24,30 €

SYNOPSIS :

On retrouve, dans La vie invisible, ce goût de la marginalité, de l'abjection, des mondes souterrains, et cette tendance au morbide qui caractérisent si bien l'oeuvre de Juan Manuel de Prada avec, ici, un superbe travail romanesque centré sur des personnages inoubliables. Le livre comporte en fait deux histoires, qui abordent toutes deux les thèmes de la folie et de la culpabilité : 1) Celle d'Alejandro Losada et d'Elena. Alejandro, à la veille de son mariage, part à Chicago et fait, dans l'avion, la connaissance d'Elena. Après une brève aventure avec elle, il se sentira terriblement coupable lorsque, de retour à Madrid, il apprend qu'Elena, mentalement perturbée, l'accuse de l'avoir mise enceinte. Il tente d'abord d' éviter la jeune fille, mais en apprenant qu'elle vit dans un taudis, sans un sou et qu'elle est devenue folle au point de se prostituer malgré l'enfant
qu'elle porte, il rompt ses fiançailles, part à sa recherche et plonge dans l'univers de la dégradation et de l'abjection. Il la sauvera et expiera sa « faute » en acceptant une paternité qui ne lui appartient pas. 2) Celle de Tom Chambers et de Fanny Riffel, qu'Alejandro découvre sur des bandes magnétiques que Tom lui a confié à Chicago pour qu'il écrive un roman. Fanny, ex pin-up des années cinquante, disparaît brusquement. Adolescent, Tom avait eu un comportement suffisamment cruel avec Fanny pour, des années plus tard, se sentir coupable de sa disparition. A son retour de la guerre du Vietnam il la cherche et la retrouve enfin dans un asile d'aliénés. Décidé à la sauver, il lui fait raconter son histoire qu'il enregistre sur magnétophone. Fanny, malgré un parcours particulièrement tragique, sera elle aussi « sauvée » par Tom qui lui consacrera sa vie.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 22.00 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.64 kg
  • Langage original : ESPAGNOL
  • Traducteur : GABRIEL IACULLI