La vie materielle

DURAS, MARGUERITE

livre la vie materielle
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 26/08/94
LES NOTES :

à partir de
6,60 €

SYNOPSIS :

«Ce livre n'a ni commencement ni fin, il n'a pas de milieu. Du moment qu'il n'y a pas de livre sans raison d'être, ce livre n'en est pas un. Il n'est pas un journal, il n'est pas du journalisme, il est dégagé de l'événement quotidien. Disons qu'il est un livre de lecture. Loin du roman mais plus proche de son écriture - c'est curieux
du moment qu'il est oral - que celle de l'éditorial d'un quotidien. J'ai hésité à le publier mais aucune formation livresque prévue ou en cours n'aurait pu contenir cette écriture flottante de "La vie matérielle", ces aller et retour entre moi et moi, entre vous et moi dans ce temps qui nous est commun.» Marguerite Duras.
1 personne en parle

Comment parler de ces textes sans les altérer, comment critiquer ce qu'il faudrait entendre et réentendre, méditer, intérioriser d'abord après de multiples réécoutes ? Exercice difficile, voire infaisable. J'ai lu un jour l'amant, il y a si longtemps. Il faudrait reprendre son oeuvre pour tenter de comprendre certains passages de la vie matérielle. J'ai lu la biographie d'Alain Vircondelet qui m'a donné le goût de redécouvrir Marguerite Duras qu'il a dépeinte comme une inconsolable nostalgique, une femme en perpétuel questionnement.Ces monologues sont toujours introspectifs, font corps avec elle-même. Qu'elle nous parle d'elle ou de ses personnages de romans, de gens inconnus ou d'amis, du tragique de l'existence, des souvenirs qui se bousculent dans un flot ininterrompu qui semble ne jamais pouvoir se tarir, chaque souvenir en entraînant un autre, elle explore chaque événement, s'attarde à chaque détail. La voix de Laure Adler s'accorde à merveille à la pensée de Marguerite Duras, à la fois distante, lucide et sans concession sur le monde et la vie parfois terrifiants. Elle redonne vie, pour quelque temps, aux égarés, aux désespérés dont elle se sent proche. S'interroge sur l'écriture, la puissance créatrice, le sens de l'existence, l'amour, l'impossibilité de vivre sans amour, les relations humaines, le rôle de la femme, de la mère, de celui que la femme se donne ou celui qu'elle se sent obligée d'endosser, la folie de l'Homme, le paraître, la sexualité, le jeu de la séduction, la place de l'alcool dans sa vie, son impossible adaptation à une quelconque conformité, sa peur des autres, ses angoisses, ses fixations.Elle parle beaucoup d'elle-même, mais sait aussi parler des autres, avec beaucoup d'humanité.Ses réflexions nous invitent à nous poser de vraies questions sur notre propre quête.

michouk
16/10/14
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.12 kg