La vie secrète de e. robert pendleton

COLLINS, MICHAEL

EDITEUR : CHRISTIAN BOURGOIS
DATE DE PARUTION : 08/03/07
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Après le suicide bâclé du professeur Pendleton, écrivain raté sur le point de perdre sa chaire de Creative Writing, Adi, l'une de ses étudiantes rongée par la culpabilité, s'installe chez lui pour jouer les gardes-malades. Elle découvre dans la cave un livre écrit par Pendleton des années auparavant. Immédiatement elle perçoit dans Le Cri un chef d'oeuvre où « Nietzsche rencontre Charles Manson
». Adi s'associe avec l'ennemi intime de Pendleton pour le faire republier. Le succès est immédiat. Un seul détail la trouble : l'effroyable meurtre d'une adolescente relaté dans Le Cri ressemble étrangement à un crime jamais élucidé, qui eut lieu dans la région quelques années plus tôt. Simple coïncidence ? Ou bien Pendleton aurait-il quelque lien trouble avec ce macabre fait divers oe
2 personnes en parlent

La vie secrète de E. Robert Pendleton commence comme un roman de David Lodge (critique du microcosme universitaire) mais bascule rapidement dans le tragique avec la tentative de suicide(ratée) du "héros" qui donne son titre au livre.La découverte d'un roman oublié auquel une étudiante attardée va trouver des qualités littéraires et la mise à jour d'un lien éventuel entre un crime raconté dans ce texte et un faits divers sordide ancien va entraîne r l'arrivée d'un policier sombre et désespéré. L'atmosphère devien t très rapidement glauque au fur et à mesure que sont déterrées les vieilles histoires que chacun aurait préféré oublier.Le tout entrecoupé de réflexions métaphysiques sur le Bien et le Mal ou de jargon de critique littéraire universitaire.Les rebondissementss'enchaînent et personne n'est ni tout bon ni tout mauvais, chacun se débrouille avec les cartes qui lui ont été distribuées, à euxde faire la différence entre fiction et réalité.Notons cependant au passage que les femmes ne sont guère mises en valeur, utilisées comme objets sexuels ou victimes; seule l'étudiante attardée arrivera peut être à sortir du lot vers le milieu du roman en prenant une autre dimension.Un roman de Michael Collins très sombre et une belle réflexion sur fiction, réalité et critique littéraire. cathulu

cathulu
12/01/13
 

C’est l’histoire d’un professeur raté, écrivain médiocre, être humain minable, qui rate son suicide le soir où son rival débarque à l’université pour une conférence. Alors qu’il n’est plus qu’un légume ânonnant péniblement son alphabet, la belle Adi, étudiante attardée, devenue sa garde-malade par un concours de circonstances, découvre un de ses livres publié à compte d’auteur. Par hasard, c’est une sorte de chef-d’œuvre. Avec l’aide du rival, elle le republie et le voilà devenu best-seller. Entre alors en scène un policier trouble, au lourd passé. Car le roman contient la description exacte d’un meurtre commis dans la région, avec détails inconnus de tous à la date où il a été écrit. Ce serait trop facile si le professeur Pendleton était le vrai coupable, et de jour en jour, la liste des suspects s’allonge, surtout que personne ne joue jamais franc jeu… Un excellent roman qui joue avec tous les genres ; il faut attendre les toutes dernières pages pour avoir la clef, et si on s’amuse beaucoup avec des passages très moqueurs, on se prend aussi de plus en plus à éprouver beaucoup de compassion. Nos personnages sont tous attendrissants. Il faut s’accrocher un peu, on est ici dans un registre sans facilité, mais ça en vaut la peine. Sylvie Sagnes

SagnesSy
11/01/13
 

Format

  • Hauteur : 20.00 cm
  • Largeur : 12.00 cm
  • Poids : 0.44 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : JEAN GUILOINEAU

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition