La vraie bataille d'alger

MASSU, JACQUES

livre la vraie bataille d'alger
EDITEUR : ROCHER
DATE DE PARUTION : 23/05/97
LES NOTES :

à partir de
21,50 €

SYNOPSIS :

A la fin de l'année 1956 - deux ans après le début de la rébellion algérienne - la guerre civile menace Alger et son département. Des attentats à la bombe, à la grenade, à la mitraillette font des dizaines de morts parmi les Européens et provoquent, sur des centaines de blessés, des mutilations affreuses. Mais le terrorisme FLN, dans toute l'Algérie, s'exerce d'abord et surtout sur les " frères algériens ". Il s'agit en effet d'obtenir l'adhésion d'une population musulmane hésitante, par des égorgements et des massacres collectifs qui se veulent exemplaires. Face à cette situation, tend à s'organiser un contre-terrorisme européen qui ne fera qu'accélérer une escalade de crimes devant lesquels la police, avec ses moyens habituels, se montrera impuissante. Le gouvernement décide
alors de faire appel au général Massu et à sa 10ème division de parachutistes pour rétablir la sécurité et partant la confiance entre les communautés européenne et musulmane. Ce qu'on a appelé la Bataille d'Alger est l'action menée par l'armée, durant l'année 1957, pour remplir cette mission dans le département d'Alger. En moins de onze mois, l'objectif du rétablissement de l'ordre sera atteint, mais l'utilisation de l'armée pour une tâche à caractère nettement policier et les méthodes employées par elle, provoqueront à l'époque et provoquent encore des controverses passionnées. Paru pour la première fois en 1971, La Vrai Bataille d'Alger fait toute la lumière sur des événements dont les effets, près de quarante ans plus tard, sont plus que jamais d'actualité.
1 personne en parle

La bataille d'Alger par le général Massu qui commandait la 10ème D.P.Alger 1957.Le terrorisme étreint la ville, les bombes explosent. Le pouvoir civil est dépassé.Robert Lacoste, gouverneur général de l’Algérie, dans un sursaut, propose que l’autorité militaire prenne en charge les pouvoirs civils et militaires sur la ville d’Alger. Le gouvernement à Paris accepte. Cette responsabilité est confiée au général Massu et à sa 10ème division parachutiste. Les « léopards » de trois régiments parachutistes sont lâchés sur la ville. Il ne faudra que quelques mois pour identifier les réseaux terroristes, pour interpeller leurs membres et pour démanteler les ateliers de confection des bombes.Victoire sans nul doute, victoire obtenue en utilisant des moyens policiers et des méthodes d’investigation rudes (coercitions, tortures, disparitions) mais aussi avec des techniques d’infiltration et de déception.Cette bataille donne encore lieu à maints débats aujourd’hui. La question reste entière: quand les bombes sautent, tous les moyens sont ils permis pour vaincre le terrorisme ? La question est toujours d’actualité avec l’Irak, l’Afghanistan ou l’Algérie d’aujourd’hui.Les paras de Massu avaient une mission dans l’urgence. Ils l’ont rempli avec efficacité et en conscience; puis ils retournèrent dans les djebels faire la guerre qui était la leur, face à face, avec les katibas de l’ALN.En 1971, le général Massu nous présente sa relation de faits. Il s’agit, bien évidemment, d’un témoignage de première main qu’il faut compléter avec l’abondante littérature sur le sujet.Le général Massu nous propose un ouvrage documenté en 3 parties assez équilibrées présentées sous forme de questions/réponses * avant la bataille: sur les circonstances de l’engagement de l’armée, de la 10ème DP et de son implication personnelle dans la bataille d’Alger * la bataille: dans laquelle il répond point par point aux questions essentielles: moyens engagés, organisation de l’adversaire, méthodes utilisées, usage de la torture, résultats * documents à l’appui: l’auteur nous propose une série de pièces qui étayent son argumentation: notes d’orientation, rapports, appel à la population, lettres, interview, schémas d’organisation, chronologie des événements avec 3 cahiers photos dont quelques unes difficile à soutenir.L’ouvrage a été réédité de nombreuses fois: 1971, 1974, 1985, 1997. Mon commentaire porte sur celle de 1971 aux Éditions Plon que voici.La vraie bataille d'Alger Jacques MassuParmi les autres ouvrages sur le sujet, j’en ai déjà présenté certains, d’autres restent à venir ! * La bataille d’Alger de Pierre Pellissier, * Le temps des léopards d’Yves Courrières, * Pour une parcelle de gloire du général Bigeard, * Alger – Eté 1957 du général Maurice Schmitt, Pour comprendre la guerre d’Algérie de Jacques Duquesne, * L’ennemi intime de Patrick Rottman, * Une guerre sans gloire de Florence Beaugé, * Aux carrefours de la guerre de Paul-Alain Léger, * J’accuse le général Massu de Jules Roy, * La question d’Henri Alleg * … et quelques autres…La vraie bataille d’Alger de Jacques Massu aux éditions du Rocher (1997). Pour me retrouver sur mon blog: http://www.bir-hacheim.com

birhacheim
04/08/09
 

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.50 cm
  • Poids : 0.69 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie