Lady snowblood t.1 ; vengeance sanglante

KAZUO, KOIKE ; KAMIMURA, KAZUO

livre lady snowblood t.1 ; vengeance sanglante
EDITEUR : KANA
DATE DE PARUTION : 22/11/07
LES NOTES :

à partir de
12,70 €

SYNOPSIS :

Sayo, condamnée à la prison à vie, pour avoir tué l'assassin de son mari et de son fils, ne vit plus que pour une chose : donner naissance à l'instrument de sa vengeance. Elle décède malheureusement
en couches en donnant le jour à une fille, Yuki, qui, suivant sa destinée, deviendra la redoutable Lady Snowblood, aux charmes aussi affûtés que le sabre ! Le manga culte qui a inspiré "Kill Bill" !
3 personnes en parlent

Yuki ne s'appartient pas. Elle a été conçue en prison uniquement pour venger sa mère, emprisonnée à vie pour avoir tué l'un des responsables de la mort de son mari.Entraînée dès son plus jeune age pour devenir une arme parfaite, elle est Lady Snowblood.Ce manga contient de nombreuses scènes de violence et de sexe, il est donc réservé à un public averti.L’histoire se déroule sous l'ère Meiji, où l'Empereur a choisi de s'inspirer du modèle occidental en chamboulant bien des traditions millénaires. L'auteur utilise intelligemment l'histoire de Yuki pour nous présenter cette époque agitée du Japon et ses nombreuses dérives. Évoluer d'une société basée sur l'honneur vers une société basée sur l'argent n'est pas si simple. En temps que lecteur, on voudrait retenir le temps pour garder ce Japon féodal si fascinant. L'action est focalisée sur l'héroïne qui utilise son corps et sa beauté autant que son katana pour arriver à ses fins. De façon implacable, elle s’immisce dans l’environnement de sa cible, s'y fait accepter, puis frappe sans merci. On comprend vite que Yuki n'a pas de vie, ni de volonté propre de la protéger. Toute son énergie est déployée pour l'accomplissement de sa vengeance familiale.On se demande ce qu'elle pourrait devenir si elle arrive à accomplir sa vengeance sans y laisser la vie. N'est-elle pas devenue un monstre pire que ceux qu'elle pourchasse ?Sa façon de s'introduire dans le Rokumeikan n'est-elle pas aussi condamnable que le sort qu'a connu sa famille ?La noirceur et la violence de ce manga servent une histoire poignante et tragique. La beauté absurde de la quête de Yuki est parfaitement rendue par des dessins très soignés, et on se laisse vite prendre dans ce long manga (500 pages par volume).Note : 8/10 Les Mondes Imaginaires

mondesimaginaires
26/09/12
 

Quel instrument de mort que cette Lady Snowblood, une jeune femme d'une grande beauté qui cache une meurtrière efficace et rigoureuse, aux talents multiples, qui semble ne devoir reculer devant aucun stratagème pour mener à bien ses missions, qu'elle oeuvre pour un tiers ou pour elle-même.Car le but premier de cet assassin est bien de glaner des informations qui l'améneront à retrouver ceux qui ont meurtri sa famille et ainsi à pouvoir assouvir sa vengeance sans merci.Un manga plein de violence donc mais aussi de sexe, pour "public averti" comme le spécifie la couverture, qui alterne moments de recueillement, de méditations et scènes de combats sanglants (malgré l'absence de couleur).Et un personnage qui a en partie inspiré Quentin Tarentino pour élaborer La Mariée dans Kill Bill.Une histoire découpée en épisodes qui reviennent parfois sur le passé de Lady Snowblood et qui s'inscrit pleinement, comme l'explique très bien Jean-Pierre Dionnet dans sa préface, au coeur de l'histoire japonaise. <p>Maltese</p>

Maltese
10/01/11
 

Lady Snowblood On ne le dira jamais assez : Lady Snowblood est la manga qui a inspiré le réalisateur Quentin Tarantino pour Kill Bill. Si vous avez apprécié le film, vous serez abasourdi par le génie créatif de l’auteur Kazuo Koike. L’histoire diffère de celle du film puisqu’elle prend place à l’époque où le Japon s’ouvre à l’occident. Dans ce contexte particulier où les clans de yakusas et de shoguns sont encore au pouvoir, Lady Snowblood, tueuse à gages, n’est que vengeance et haine. Yuki (puisque c’est son vrai prénom) met sa lame au service des plus offrants en attendant de retrouver les meurtriers de ses parents. Les trois tomes sont donc une succession de missions que Yuki exécute avec intelligence, maîtrise et brio, utilisant stratagèmes et déguisements pour frapper au bon moment. A travers son dessin, le maître Kazuo Kamimura livre un vibrant hommage aux estampes du XVIIIe siècle mêlant érotisme et simplicité du trait. Sans nul doute, Lady Snowblood n’aurait pas été aussi belle, froide et cruelle sans les coups de crayons de Kamimura…

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 12.80 cm
  • Poids : 0.42 kg
  • Langage original : JAPONAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie