Latitude zero

HORN, MIKE

livre latitude zero
EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 08/01/04
LES NOTES :

à partir de
7,40 €
nos libraires ont adoré latitude zero

SYNOPSIS :

Lorsqu'il décide de parcourir en solitaire les 40 000 kilomètres de l'équateur, Mike Horn se lance un défi inouï. Des côtes d'Afrique aux portes de l'Asie en passant par l'immensité du continent américain, il devra traverser trois océans, autant de jungles impénétrables ; deux sommets de 6 000 mètres, des pays en guerre, rongés par la maladie, envahis de faune hostile et de flore vénéneuse. Son exigence
est stricte : jamais il ne quittera la " latitude zéro ", jamais il ne s'éloignera de cette ligne imaginaire... Avec cette aventure où le destin du voyageur bascule au gré des tempêtes et des rencontres, Mike Horn se lance dans un violent face-â-face avec le monde : envoûtante de beauté, sa route croisera l'errance des damnés de la terre, des chercheurs d'or de l'Amazonie aux peuples d'Afrique en guerre.
Mike Horn est un sud-africain qui aime les défis. Il s'en met un de taille à honorer : parcourir la terre en restant le plus proche possible de l'équateur, sans moyen de transport motorisé. Il démarre de Libreville au Gabon, pour ensuite traverser l'Atlantique en direction du Brésil avec l'Amazonie en arrière plan.
Construit comme un journal de bord et bourré d'anecdotes, ce récit de voyage captive littéralement le lecteur et force l'admiration face aux difficultés que rencontre l'aventurier. A la voile, en canoë, en vtt ou à pied, Mike Horn parcourt la terre et nous enchante de ses périples. Ce livre se lit d'un seul trait et laisse en tête une douce envie de tout plaquer !

bertrand (cambrai)
Mike Horn est un sud-africain qui aime les défis. Il s'en met un de taille à honorer : parcourir la terre en restant le plus proche possible de l'équateur, sans moyen de transport motorisé. Il démarre de Libreville au Gabon, pour ensuite traverser l'Atlantique en direction du Brésil avec l'Amazonie en arrière plan.
Construit comme un journal de bord et bourré d'anecdotes, ce récit de voyage captive littéralement le lecteur et force l'admiration face aux difficultés que rencontre l'aventurier. A la voile, en canoë, en vtt ou à pied, Mike Horn parcourt la terre et nous enchante de ses périples. Ce livre se lit d'un seul trait et laisse en tête une douce envie de tout plaquer !
Bertrand ,
Librairie
(Cambrai)
2 personnes en parlent

Mike horn aime les défis. Faire le tour du monde sur la ligne de l'équateur en est un beau et pas son premier! En ouvrant ce livre, vous ne serez pas seulement chez vous, assis confortablement mais bien ailleurs... Sur un bateau en train de traverser l'Atlantique ou le Pacifique, sur un vélo traversant le Kenya ou les pieds dans l'eau franchissant l'Amazonie. A travers toutes les épreuves qu'il affronte, Mike Horn ne met pas seulement en question les limites sportives qui lui sont chères mais aussi tout un contexte politique et social des pays sur les différents continents qu'il traverse. Un questionnement tantôt intéressant, tantôt agaçant mais toujours instructif. En effet, on y apprend plein de choses mais on se dit que l'avis de l'auteur-voyageur-ancien militaire est parfois un peu trop tranché pour être exprimé seulement quelques lignes. Un beau texte en forme de voyage !

deedoux
05/11/12
 

Le 2 juin 1999, Mike HORN quitte Libreville pour une aventure de 17 mois le long de l'équateur. Lors de ce périple de 40000 km, il traversera trois océans, trois jungles et trois continents avec deux règles absolues: ne jamais s'éloigner de plus de 40 km de la latitude zéro et ne pas utiliser de véhicules à moteur. Plusieurs fois, il frôlera la mort: en se frottant à la nature hostile de la jungle amazonienne, en essuyant une violente tempête sur le Pacifique ou en traversant l'Afrique en guerre.Deux livres achetés, un livre offert par Pocket et me voilà, malgré moi, avec entre les mains le récit de Mike HORN, un aventurier de l'extrême dont je n'ai bien sûr jamais entendu parler. Il faut dire que je ne m'intéresse absolument pas à ce genre d'exploits et que même je m'interroge sur l'intérêt de ce genre de choses. Faire le tour du monde en suivant la ligne de l'équateur, c'est bien beau mais ça sert à quoi?! Après cette lecture désagréable, je me pose encore la question. Beaucoup de choses m'ont gênée dans ce récit et, en premier lieu, Mike HORN lui-même. Arrogant et égocentrique, il traverse pays et continents sans souci des populations et des évènements à moins qu'ils ne l'affectent personnellement. Concentré uniquement sur sa personne et sur son objectif, il n'hésite pas à rabrouer vertement ceux qui l'aident dès qu'il rencontre un problème. Et justement, l'autre problème est bien ceux qui l'aident. Naïvement, je pensais que ce cher Mike partait à l'aventure armé de son seul courage mais il n'en est rien. La logistique est au contraire impressionnante! Depuis la Suisse, sa femme règle tous ses problèmes administratifs et sur place une petite équipe est toujours prête pour mettre à sa disposition bateau ou VTT selon ses besoins. Sponsors et mécènes le soutiennent financièrement et sont prompts à signer des chèques mirobolants pour lui fournir des équipements hors de prix ou permettre à sa petite famille de le rejoindre de temps en temps par avion. Je ne remets pas en question son exploit mais j'ai été gênée par les dollars qui sans cesse coulent à flots.Et cerise sur le gâteau, Mike HORN est un aventurier, pas un écrivain. Son style est plat. Aucune dimension épique, aucun souffle d'aventure dans ce récit morne et sans saveur. Qu'il gravisse un sommet en pleine tempête, qu'il rencontre un narco-traficant, qu'il navigue, qu'il pagaye ou qu'il pédale, son ton reste le même. On l'aura compris, je n'ai aimé ni l'aventurier ni son aventure et encore moins la façon dont il en parle.

un flyer
20/03/12

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.10 cm
  • Poids : 0.20 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition