Le 5e regne

CHATTAM, MAXIME

livre le 5e regne
EDITEUR : EDITIONS DU MASQUE
DATE DE PARUTION : 03/01/07
LES NOTES :

à partir de
16,00 €

SYNOPSIS :

A Edgecombe, en Nouvelle-Angleterre, ils sont cinq adolescents derrière Sean le rêveur à parcourir sans fin les forêts séculaires. Un beau jour, ils découvrent dans un grenier un vieux grimoire couvert de poussière... La tempête qui éclate alors aurait dû les dissuader de chercher à en savoir plus. Et surtout les retenir de tourner les
pages du livre, car désormais le mal va s'acharner sur la région. Ce sont d'abord des enfants qui disparaissent, puis d'étranges hommes au charisme effroyable qui font leur apparition. Bientôt les orages se multiplient tandis que Sean et ses amis tentent de trouver dans le livre maudit une solution à la terreur qui s'abat sur Edgecombe...
14 personnes en parlent

Ce livre est le premier Maxime Chattam que j'ai lu et je n'ai franchement pas été déçue. Il est vrai que le sujet de ce livre n'est pas vraiment le sujet de prédilection de l'auteur mais c'est tout de même un plaisir de lire ce livre. Comme toujours Chattam sait nous tenir en haleine et nous présenter ses personnages de façon attachante. C'est un livre que j'ai trouvé vraiment très sympa.

cachou0393
29/02/12
 

J'ai lu plus de la moitié de ce livre mais je n'ai à aucun moment réussi à accroché, même en me forçant en pensant que prochain chapitre me captiverai..Absolument pas, j'ai trouvé ce livre fade trop long à démarrer, sans réel suspense. blogueuse et booktubeuse passionnée :)

lalectricedyslexique
28/11/14
 

Une petite merveille ! J'étais habitué aux thrillers de Chattam et là : dépaysée ! Mais pour la bonne cause. On replongerait presque en pré adolescence et comme d'hab on vit à fond les aventures des protagonistes. Le fantastique ne vire pas au "trop", il parait vrai et rien que pour ça, c'est génial !

choukinette
05/10/14
 

« Ce livre ne recèle pas la foi. Il ne contient pas la connaissance universelle. Mais ce livre est dangereux ; dans ses pages se cache le Savoir, la mort n'y est plus mystérieuse, et la vie le devient. Sache, ô lecteur, que ce livre t'est interdit. »Il s'agit du premier roman de Maxime Chattam, paru en 2003 mais écrit dans les années 90. Il a reçu le prix du roman fantastique du festival de Gérardmer.Pour faire court : à Edgecombe, une petite ville jusque-là sans histoire de la côte Est des Etats-Unis, une bande d’adolescents se trouve confrontée à des événements mystérieux tandis qu’un tueur en série machiavélique rôde dans les environs, accumulant les victimes. Grimoire maléfique, séances de spiritisme, meurtres barbares, pentacles et autres courses-poursuites dans les souterrains d’une usine désaffectée au programme…Esotérisme et suspense se mêlent habilement pour procurer au lecteur des émotions intenses ; j’ai rarement ressenti une telle tension dans la lecture mais exclusivement dans des films. Mais ce n’est pas la seule tension psychologique qui m’a plu : j’ai beaucoup aimé le thème de l’amitié, mis en exergue par l’auteur dans la préface, ce qui rappelle effectivement la bande des Goonies, qui se serait égarée dans un film d’horreur…Et heureusement, les personnages charismatiques et sympathiques donnent une touche chaleureuse à un univers qui serait sans cela particulièrement sordide. Les dialogues sont d'ailleurs enlevés et assez crédibles.L'intrusion du surnaturel est si l'on peut dire, rationalisée, c'est-à-dire que les divers éléments auxquels se trouvent confrontés les personnages sont explicités, décrits précisément, ainsi que les sensations physiques qu'ils provoquent. Autrement dit, on y croit et on souffre avec Sean, Lewis, Zach, Eveana, Meredith et Gregor ! Les apparitions maléfiques rappellent de surcroît les peurs primitives, les terreurs enfantines, le noir, la solitude, les monstres qui guettent tapis dans l'obscurité de la chambre... C'était donc une lecture de saison, que je quitte à regret...« La Magie existe, shérif, tout n'est qu'une question de perception. »

LeCottagedeMyrtille
10/11/13
 

Je suis un peu déçue de cette seconde lecture de Maxime Chattam.J'avais aimé «L'Ame du Mal» pour son côté thriller, suspense …Ici, il s'agit plutôt, selon moi, d'une histoire fantastique, avec quelques soupçons de thriller.Mais l'auteur nous prévient qu'il s'agit là de son premier roman, ceci explique peut-être cela ...A voir le prochain Chattam ... Accrobiblio

un flyer
07/08/13

Cela faisait quelques temps que je n'avais plus lu de livre de Maxime Chattam et c'est avec un immense plaisir que je me suis plongée dans "Le 5e règne" qui fut une véritable belle découverte. Je ne m'attendais absolument pas à ce style d'histoire et j'ai bien aimé ce mélange de thriller et de fantastique. C'est intéressant comme approche et j'ai adoré suivre les aventures de ces adolescents très courageux. Il y a une bonne cohésion entre les membres de ce petit groupe. Ce que j'ai apprécié aussi c'est de retrouver la plume de l'auteur qui est très fluide et permet de vite entrer dans l'univers qu'il nous décrit. J'aime ses histoires où il n'y a pas de temps mort. On avance et à chaque page, il se passe un événement qui donne envie d'aller plus loin. On retrouve aussi quelques scènes assez glauques dans ce livre et il est vrai qu'à certains moments on en mène pas large. :) Maintenant, c'est écrit de manière juste. C'est sans exagération. L'auteur ne fait pas dans le sensationnel et ça marche très bien. En résumé, j'ai adoré comme la plupart des livres de cet auteur que j'ai eu l'occasion de lire. Je conseille cette histoire à tous les amoureux de thrillers et à toutes les personnes qui aiment les livres à suspense. Bonne lecture ! Joe

Joe391211
14/07/13
 

C'est avec cet ouvrage que j'ai fait connaissance avec Maxime Chattam, on me l'avait régulièrement conseillé. Une lecture qui me laisse perplexe, d' un côté le texte a quelque chose de redoutable, une fois commencé on a malgré tout les défauts un mal fou à le reposer, un tourne-page surprenant. L' histoire est plutôt bien menée même si je n' ai pas toujours été convaincue par les chemins empruntés. Elle est dans ses grandes lignes peu originales et manichéenne, un groupe d'enfant mène l' enquête, déjà lu, maint et maint fois, malgré le soupçon de fantastique. Quand aux personnages ils sont incroyablement caricaturaux, des héros en danger mais qui vous tout comprendre, des gentils et des méchants bien méchants. Plus de subtilité n'aurait à mon avis pas fait de mal.

Lacazavent
21/04/13
 

Rencontre numéro deux avec Maxime Chattam et pas des moindres ! Il m'a encore une fois fait passer par toutes les émotions : j'ai été étonnée, interloquée, j'ai frissonné et sursauté au moindre bruit dans la maison !Le 5e règne est le genre de lecture qui nous hante pendant quelque jours, une de celle qui ne s'oublie pas facilement, parce qu'elle fait peur, mais qui, au final, est très agréable.Bizarrement, les personnages sont nombreux - une petite dizaine - et il n'y a pas vraiment de personnage principal. Sauf peut-être le shérif, Benjamin Hannibal (quel nom pour un gentil !) : je crois qu'au final, même si on ne le croise pas souvent, c'est celui qui est le plus mis en avant.La bande inhibe tous les autres personnages, elle prend beaucoup de place, mais n'est pas inintéressante, au contraire ! A travers elle, on découvre une multitude de caractères, de personnages et de sentiments. Les émotions et gestes sont décuplés, c'est vraiment très agréable ! On se reconnait forcément dans l'un des personnages : Eveana, Meredith, Sean, Zach, Gregor, Lewis, Tom et Warren.On aperçoit le tueur dès le début et de plus en plus en avançant dans l'histoire. On commence par savoir sa présence, sans savoir à quoi il ressemble, puis on apprend des détails physiques, puis ses pensées... J'ai trouvé cette progression très intéressante et étonnante : je crois que ça décuple notre peur de ne pas savoir réellement qui il est et ce qu'il cherche.C'est une lecture que j'ai beaucoup apprécié, c'est vraiment une histoire assez simple à la base mais qui joue beaucoup sur le paranormal. Autant quand il y a un tueur, un fois qu'il est arrêté ça va, on arrive à dormir, mais dès qu'il s'agit de paranormal, c'est un peu plus compliqué !

MademoiselleLuna
06/06/12
 

Sean Anderson, notre héros âgé d’une quinzaine d’années, vit avec ses parents dans la petite ville tranquille d’Edgecombe. Tranquille jusqu'à il y a peu… La ville a en effet été frappée par un drame : le corps d’un enfant a été retrouvé près de la voie ferrée, non loin de l’ancienne usine. Encore plus terrifiant, d’étranges symboles ont été gravés sur la poitrine du jeune garçon à l’aide d’un objet tranchant. Alors que des crimes du même genre ont été commis à New-York et dans le Connecticut, la police du Massachusetts s’attend à un deuxième meurtre et décide de mettre en place un couvre-feu, que certains enfants ont bien du mal à respecter. C’est le cas de Sean et de ses amis qui, lors d’une escapade nocturne, ont découvert dans le grenier d’Anatole Prioret, le grand-père de notre héros, un mystérieux livre auquel les terribles événements animant Edgecombe semblent être liés. Mais la bande d’adolescents est-elle de taille à affronter des forces maléfiques qui la dépassent ? Pendant ce temps, tapie dans l’ombre, la « Bête » rôde… Le 5e règne fait partie de ses romans qui, une fois commencés, demandent à être achevés le plus vite possible. On a toujours envie d’en savoir plus même si on tremble à l’idée de ce qu’il pourrait advenir des différents personnages, car on comprend très vite que l’auteur ne va pas les épargner, aussi jeunes et innocents soient-ils. Maxime Chattam a réussi à installer une tension permanente dans son récit. Certaines scènes sont particulièrement stressantes, je pense notamment au terrible épisode au cours duquel un des enfants se retrouve « coincé » dans l’usine. L’angoisse est alors traduite à merveille par les mots et amplement partagée par le lecteur. L’histoire est assez complexe et c’est plutôt impressionnant pour un premier roman. Il n’est pas impossible toutefois que vous mettiez un peu de temps à entrer dans l’histoire, comme c’est souvent le cas avec les longs romans. J’ai moi-même été un petit peu perdue au début, mais ce sentiment s’est très vite dissipé lorsque j’ai réussi à mettre un nom sur tous les personnages et que j’ai commencé à bien les connaître. Ces personnages sont d’ailleurs la force du roman : les adultes passent au second plan et c’est l’amitié indéfectible qui est mise en avant. Chaque portrait est suffisamment soigné pour que le lecteur parvienne à distinguer, au sein du groupe, des individus, tous aussi attachants les uns que les autres. Inutile de préciser que cette première lecture m’a donné envie de lire les autres romans de Maxime Chattam. Si l’on considère que Le 5e règne est le premier roman de l’auteur et qu’en général on s’améliore avec le temps, je n’ose imaginer à quel point les autres doivent être délicieux ! Une petite remarque toutefois : Le 5e règne pourrait ne pas plaire aux amateurs de thrillers « traditionnels » ou du moins en décevoir certains, car il penche clairement du côté du récit fantastique…

Calypso85
05/02/12

Le premier livre de Maxime Chattam. Les 100 premières pages sont d'un ennui terrible. J'ai dû sérieusement m'accrocher pour ne pas fermer définitivement le livre. Puis l'histoire arrive. Assez sympathique mais sans plus. C'est d'un prévisible!! Bon certes, j'étais prise dans l'histoire mais un livre qui se dit thriller de magie et qui ne surprend pas, où est l'intérêt??Bref, c'est son premier ouvrage, écrit lorsqu'il était assez jeune je crois (la vingtaine passée). Ca se sent.L'idée de fond en soi est plutôt intéressante: un groupe de jeunes qui ne veut pas devenir adulte, qui ont peur de ce cap à passer obligatoire; des jeunes qui ne veulent pas abandonner l'enfance mais qui sont attirés par le côté "grand"... Pourquoi pas; mais ici, je n'ai pas été convaincu par l'histoire. Marylin

marylinm
08/12/11
 

J’ai été happée par l’histoire à n’en plus pouvoir lâcher le livre. Maxime Chattam distille un suspens à couper le souffle et s’amuse tellement à jouer avec nos nerfs que j’en ai tremblé pour les sept adolescents. Il nous ramène à notre enfance et à notre peur du monstre qui se tapit dans le placard de notre chambre…les chapitres s’enchaînent et l’on a toujours envie de poursuivre l’aventure, de plonger plus avant dans la connaissance de l’histoire pour comprendre, pour savoir, pour voir…En résumé : un très bon livre fantastique de Maxime Chattam!!!!

AlteaAitana
08/07/11
 

Dans une petite ville américaine comme il en existe des milliers d'autres, un groupe d'adolescents, mené par Sean, découvre un vieux grimoire dans le grenier délabré du grand-père de ce dernier. L'avertissement qu'ils y lisent leur déconseille de tourner les pages de ce livre, et pourtant, ils ne peuvent s'empêcher de l'ouvrir. C'est le début du cauchemar...Ce récit fantastique mettant en scène une bande d'adolescents soudain confrontés à des phénomènes étranges aurait pu être comme les autres et sans réel intérêt. Le brio de Maxime Chattam est de jouer avec nos peurs les plus profondes comme celle du monstre dans le placard dont seuls les yeux brillent dangereusement et notre manière d'y réagir, comme se cacher sous la couette en pensant qu'elle peut nous protéger du croque-mitaine. On ne peut s'empêcher de se reconnaître dans les personnages et de se laisser entraîner par le récit, de se demander comment ils vont pouvoir s'en sortir et quel dangereux et mystérieux secret recèle ce grimoire tant convoité.--Ce livre est une ode à l'amitié, à l'enfance et à la magie qui nous entoure, car elle est bien là, dans notre vie de tous les jours, mais nous ne la voyons plus."

Desjeunesetdeslivres
02/10/10
 

Le 5e règne Premier roman de Maxime Chattam, devenu depuis un maître du polar, le 5e règne hésite pourtant entre thriller et fantastique. Un mystérieux tueur, surnommé l’Ogre par les médias, s’attaquent aux enfants de la ville d’Edgecombe. Sean découvre un livre dans le grenier de son grand-père, le Khann. Après une séance de spiritisme, le groupe d’adolescents se trouve poursuivi par des puissances ésotériques qui les dépassent. Bien trop tard pour eux, ils découvrent que plusieurs groupes cherchent à s’approprier le livre et que l’Ogre est sur leur trace.Ce thriller fantastique est un premier roman et ça se ressent à la lecture. Maxime Chattam aurait pu développer un peu plus l’aspect fantastique du récit en donnant plus de possibilités « magiques » à ses personnages principaux. Cependant, ce roman vous tient en haleine jusqu’à la fin et Chattam brosse le portrait d’adolescents attachants et sans peur, entre Sean le rêveur timide qui s’affirme leader, Lewis le petit gros qui se révèle un héros et Zach le dur qui est en fait un cœur tendre et un ami sur qui on peut compter… Comme le souhaitait l’auteur, le récit nous entraîne à la limite de la réalité, dans l’inconscient de notre esprit, là où notre part d’enfance entretient encore une part de magie et peut nous faire croire en l’existence de puissances ésotériques. Un livre qui ravira les adolescents…

Fantastique... Le 1er livre écrit par Maxime Chattam sous un pseudo, republié sous son vrai nom... Pas grand chose à voir avec sa trilogie "L'âme du mal" (Thrillers) ; encore moins avec "Les arcanes du chaos", mais ce livre, qui nous entraîne dans un univers fantastique, est un vrai régal...

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.56 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition