Le capital livre 1

MARX, KARL

livre le capital livre 1
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 05/06/08
LES NOTES :

à partir de
11,90 €

SYNOPSIS :

J'étudie dans cet ouvrage le mode de production capitaliste et les rapports de production et d'échange qui lui correspondent. II ne s'agit point ici du développement plus ou moins complet des antagonismes sociaux qu'engendrent les lois naturelles de la production capitaliste, mais de ces lois elles-mêmes, des tendances qui se manifestent et se réalisent avec une nécessité de fer. Au premier abord, la marchandise nous est apparue comme quelque chose à double face, valeur d'usage et valeur d'échange. Ensuite nous avons vu que tous les caractères qui distinguent
le travail productif de valeurs d'usage disparaissent dès qu'il s'exprime dans la valeur proprement dite. J'ai le premier mis en relief ce double caractère du travail représenté dans la marchandise. Tant qu'elle est bourgeoise, c'est-à-dire tant qu'elle voit dans l'ordre capitaliste, non une phase transitoire du progrès historique, mais bien la forme absolue et définitive de la production sociale, l'économie politique ne peut rester une science qu'a condition que la lutte des classes demeure latente ou ne se manifeste que par des phénomènes isolés.
3 personnes en parlent

Ce manga est une adaptation du Capital de Karl Marx. Ce premier tome en reprend le premier livre. Il est divisé en 4 parties (la marchandise, l'exploitation, la force de travail et la valeur.) On suit Robin, qui est producteur de fromages avec son père Heinrich. Il les vend au marché avec un succès fou. Il y fait la connaissance de Daniel, un investisseur redoutable, qui lui est présenté par Ennie, une de ses fidèles clientes. Flairant la bonne affaire, Daniel tient à visiter la fabrique qui donne de si bons fromages. Robin rentre retrouver son père et une voisine vient chercher des fromages : comme elle n'a pas suffisamment d'argent, elle donne des tomates en échange. Robin ne veut plus accepter le troc mais son père considère que le temps passé à faire les fromages équivaut au temps passé par cette dame pour ses tomates. Heinrich aime sa vie d'homme de classe moyenne et le revendique. Lorsque Robin lui apprend que des personnes souhaitent visiter la fabrique, son père comprend tout de suite à qui il va avoir affaire. Daniel propose à Robin de payer la fabrication d'une usine, avec des machines et des ouvriers pour produire et gagner plus. Heinrich est récalcitrant mais Robin accepte car il veut pouvoir soigner sa famille grâce à un médecin et des médicaments, ce qui a manqué selon lui à sa mère pour qu'elle reste en vie. Robin signe un contrat d'assurance stipulant que s'il échoue, il se doit de rembourser son investisseur. Il va devoir apprendre à gérer la production et notamment sa qualité, les coûts et les délais, soit utiliser au mieux son savoir faire pour économiser, tout en faisant preuve de stratégie et de tactique.Peu à peu, l'usine emploie quelques ouvriers mais Robin n'a de cesse de leur mettre la pression, avec l'aide d'un surveillant envoyé par Daniel. Il est trop exigeant et cela donne du fromage de moins bonne qualité. Il redéfinit alors les rôles de chacun et décide d'accorder une prime pour ceux qui auront de bons résultats et de pénaliser les moins bons. Karl, un ouvrier, se rebelle contre cette forme d'esclavagisme : il réclame du repos et un salaire plus juste. Robin le renvoie mais sa conscience commence à le travailler. Il va ensuite rendre visite à son père, qui continue de fabriquer les fromages dans son petit local. En goûtant le fromage, il s'aperçoit qu'il est meilleur que le sien. Il se rend compte que son père a signé des documents de Daniel concernant l'hypothèque de ses biens si Robin échouait. Apprenant cela, il est furieux et va voir Daniel. Pendant ce temps, la colère gronde : les ouvriers sont trop exploités. C'est un manga à mi-chemin entre le documentaire et la fiction, qui permet de bien appréhender le contenu très riche. A noter que vous trouverez une préface d'Olivier Besancenot ainsi qu'une bibliographie. Le travail accompli par l'éditeur est sérieux et cela donne une oeuvre intéressante, passionnante et surtout accessible !

Bibeli
18/12/11
 

« La force d’un investisseur se mesure à l’étendue de ses connaissances… »Voilà la phrase séduisante que Daniel sert à Robin. En lui montrant qu’il « connaît » les fromages que ce dernier vend, il fait sa conquête d’autant plus qu’il lui fait miroiter la richesse.Je ne vous apprendrai pas qu’un fromage fabriqué de façon artisanale n’a pas le même goût que celui conçu de façon industrielle. Robin va vite le réaliser…Mais il « a signé » un accord avec Daniel et…. Il faudra rembourser si il échoue…Que faire ? Mettre la pression sur « les plus petits », afin d’obtenir toujours plus et encore plus….Ce manga (qui se lit « à l’endroit »), nous présente la révolution industrielle du milieu du 19 ème siècle et une partie de ses conséquences. Le vocabulaire est précis, juste, les dialogues sont percutants, en peu de mots, tout est dit….Je pense que ce petit livre est en quelque sorte, une bonne piqûre de rappel. Cela peut permettre de réfléchir aux vraies valeurs et à la place de l’argent et du rendement dans notre vie….J’ai beaucoup apprécié cette lecture et j’ai hâte de découvrir le tome deux.

Cassiopea
31/01/16
 

Nombreux sont ceux qui on entendu parler du capital, qui l’on certainement même étudié au lycée ou à la fac, sans jamais avoir ouvert cet ouvrage. D’autre au contraire l’auront lu et en plus auront lu « Le manifeste du parti communiste ».Et bien ce manga est fait pour vous, lecteur ou non du « Capital ».Vous trouverez avec ce manga une très bonne vulgate de cet ouvrage incontournable te pourtant pas autant lu que cela.Les Studios Variety ArtWorks (qui ont crée cette adaptation), nous explique d’une manière simple et compréhensible de tous l’essence même du Capital.Dans le premier tome donne vie au capital a travers du désaccord entre un père et un fils sur la gestion de leur fromagerie artisanal. Le père veut faire perdurer cette fromagerie de manière artisanale, pour avoir le juste pour vivre, mais vivre bien. Et le fils, veut l’industrialiser pour gagner de l’argent. Aidé d’un jeune promoteur aux dents longues le fils finira par monter sa propre fromagerie industrielle.Le tome 2, voit apparaître le personnage de Freidrich Engels, qui nous servira de guide tout au long de ce volume (C’est lui qui après la mort de Karl Marx, a rédigé les livres deux et trois de Das Kapital d’après les notes de Karl Marx). Et notre narrateur nous montrera les rouages du capitalisme et les résultats qui en découlent.Cette adaptation en plus d’être une bonne vulgate, permettra je l’espère, faire découvrir Marx à des lecteurs de mangas mais aussi à l’inverse faire découvrir les mangas à des lecteurs de Marx.

Bouquinovore
06/09/12
 

Format

  • Hauteur : 17.90 cm
  • Largeur : 10.70 cm
  • Poids : 0.50 kg