Le chasseur de tetes

FINDLEY, TIMOTHY

livre le chasseur de tetes
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 10/10/01
LES NOTES :

à partir de
12,90 €

SYNOPSIS :

Tout commence à toronto, à la fin du millénaire, le jour où lilah kemp, ex-bibliothécaire, spirite, déclarée schizophrène, laisse échapper kurtz de la page 181 du roman de joseph conrad, au coeur des ténèbres. Dans ce monde fou où les héroïnes romantiques vendent leurs charmes, où les hommes d'affaires créent des clubs pour abuser d'adolescents, où les psychiatres résolvent les problèmes de leurs patients en fonction de leur propre intérêt, où
le ciel est rempli des nuées jaunes que répandent les escadrons m pour exterminer les oiseaux, lilah se lance dans une quête désespérée du marlow qui saura contrer kurtz, le chasseur de têtes. A la suite de coppola et de son apocalypse now, timothy findley fait renaître l'un des plus grands mythes littéraires, l'aventurier maléfique, l'incarnation du mal qui, au fin fond de la forêt, domine tout un peuple d'esclaves par le seul pouvoir de sa voix.
4 personnes en parlent

"C'est ainsi, pensa-t-il, qu'on s'écrit mutuellement notre vie - au moyen d'illusions. Des illusions qui nous soutiennent. Des illusions qui nous transportent. Des mensonges. C'est ainsi qu'on se guide les uns les autres vers la survie. C'est ainsi qu'on montre du doigt le chemin des ténèbres - en disant : Viens avec moi dans la lumière."Une histoire époustouflante, sur le fil qui sépare la raison de la folie, sans qu'on sache vraiment de quel côté il vaudrait mieux tomber. La folie a ses avantages et la raison ses inconvénients.. Qui est capable de faire sortir des personnages des pages d'un roman ? La raison nous dit : personne.. et pourtant, si on y regarde bien, l'histoire racontée ici est une histoire déjà lue, déjà vue, maintes et maintes fois.. universelle dans le thème, mais inédite dans la forme.. Findley est un excellent narrateur, qui nous plonge dans les profondeurs de l'âme humaine, aussi noire puisse-t-elle être..Il nous parle aussi des moyens utilisés par certains pour la guider, pour la dompter, la ramener à la "raison".. mais quelle raison ! Expériences réalisées aussi bien sur des rats que des humains, à des degrés divers, un univers psychiatrique omniprésent dirigé par un homme qui a déjà franchi les frontières du pouvoir absolu.. trop absorbé par sa quête, il s'est perdu en elle, il s'est éloigné de lui-même, laissant bon nombre de victimes derrière lui..Une histoire incroyable, destins qui s'entrecroisent, qui se rejoignent, qui divergent... difficile à vous raconter.. et telle n'est pas mon intention.. Findley le fait beaucoup mieux que moi, je n'aurai jamais son talent de narration, tout au plus aurai-je quelques-uns de ses ouvrages sur mes étagères..

absolu
09/03/09
 

Parfois, on a beaucoup aimé un livre mais on n'arrive pas à en parler et encore moins à écrire dessus.Tel a été longtemps le cas pour Le chasseur de têtes de Timothy Findley.J'avais entendu Katherine Pancol en parler à la radio , je m'étais précipitée dans une librairie, avais trouvé l'édition du serpent à plumes, à l'époque encore disponible (et pas cette horrible couverture en folio...) et...un choc identique à celui reçu à la lecture de Le bruit et la fureur de Faulkner !Jasper Fforde n'a rien inventé en faisant entrer son héroïne dans les romans. Chez Findley, c'est Lilah Kemp,ex-bibliothécaire qu'on dit schizophrène ,qui laisse s'échapper Kurtz, incarnation du mal absolu, du roman de Conrad Au coeur des ténèbres (qui avait inspiré le film "Apocalypse now").Tout à la fois thriller (qui pourra arrêter Kurtz ? ), roman d'anticipation et fable morale, le coupeur de têtes nous entraîne dans un univers où l'on cotoie Emma Bovary ou Pierre lapin, où l'on extermine les oiseaux vecteurs de maladie, où des pères abusent de de leurs fils (j'avoue n'avoir lu ces passages qu'en diagonale...), un monde dense où s'affrontent le Bien et le Mal mais où il y a toujours "un chemin pour retrouver la lumière". cathulu

cathulu
17/11/12
 

En utilisant et étoffant les personnages inventés par Conrad, à savoir Kurtz le mégalomane fou, et Marlow le pacifique à la recherche de la vérité, on ne pouvait avoir qu'un roman où se côtoieraient le sublime et le grotesque, la beauté et la laideur, la raison et la folie. Sur fond de psychiatrie (en effet, Kurtz et Marlow sont psychiatres), le lecteur entre dans un monde où les personnages sont en proie à leurs démons les plus abjects, où les voisins vivent en bonne entente avec les fantômes de leur maison, où les oiseaux sont devenus les boucs émissaires d'un pays qui ne tourne plus très rond... Les références au livre "Au coeur des ténèbres" de Conrad sont multiples, c'est pourquoi il vaut mieux lire ce classique avant de lire celui-ci. Ainsi, cher lecteur, vous saisirez toute la prouesse stylistique de Findley, sa richesse inventive, et surtout vous dégusterez ces pages qui vous emmèneront vers une fin aussi bien écrite que celle de Conrad. A lire absolument. vivi

vivicroqueusedelivres
20/02/12
 

J'avais été enthousiasmée par Pilgrim, j'ai donc attaqué ce livre avec entrain.J'ai tout de suite retrouvé ce que j'avais aimé dans le précédent livre : un style fluide, une imagination débridée, des personnages attachants, pleins d'imperfections mais très humains.Pendant tout le livre, on hésite entre raison et folie et on ne sait jamais trop de quel côté on se trouve. L'auteur nous promène complètement et c'est bien agréable.Un seul reproche : ce livre atypique peut, par moment, perdre son lecteur.

Argantel
09/03/11
 

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.70 cm
  • Poids : 0.39 kg
  • Traducteur : NESIDA LOYER

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie