livre le chasseur et son ombre
EDITEUR : BRAGELONNE
DATE DE PARUTION : 21/11/08
LES NOTES :

à partir de
20,00 €

SYNOPSIS :

Sur la planète São Paulo, Ramon Espejo tue un homme au cours d'une bagarre devant un bar. Le lendemain, les ennuis lui tombent dessus. Le mort était un diplomate en mission secrète. Ramon s'enfuit dans les territoires inexplorés du Nord, qu'on ne connaît que par des photos satellite datant de la colonisation. Mieux vaut se retrouver seul en pleine nature, loin des lois et de la civilisation. Mais quelque chose le trouve,
le réduit en esclavage et se sert de lui, comme une espèce supérieure peut utiliser les humains. Mais Ramon Espejo va lui montrer de quoi est capable un homme. Il va lui montrer ce qu'est un être humain - un mélange de rage, d'intelligence et d'instinct de survie, avec la faculté de se transcender. Il découvrira en lui-même des ressources insoupçonnées. Et il finira par comprendre pourquoi il a tué ce diplomate.
2 personnes en parlent

La scène inaugurale est intense et apparaît comme une fin. Elle présage d’une ambiance oppressante. Puis l’histoire commence chronologiquement. Je n’aime pas trop ce procéder littéraire qui est plutôt répandu. Dans certains cas on a la surprise de voir qu’il ne s’agit pas d’une fin mais d’un fragment d’histoire. Je vous laisse découvrir ce qu’il représente ici.Le héros originaire du Mexique lâche quelques expressions hispaniques, ainsi que le narrateur. Les insultes en espagnol donnent une touche exotique qui les rend moins vulgaires. Le langage « alien » est savamment disséminé et contribue a se plonger dans l’action en cours.On a beau être dans un temps futur, sur une autre planète, il y a des choses qui ne changent pas. L’alcool, la violence et le sexe sont au premier plan des romans qui traitent des bas-fonds de la ville.Ramon Espejo est le personnage principal, son nom de famille signifie « miroir ». Dès le début ce nom m’a intrigué et vous verrez qu’il n’est pas choisi par hasard. On ne tarde pas trop pour savoir ce qu’il reflète.Le thème de l'identité, de l'essence est le fil rouge de cette histoire. Ramon Espejo est en quête de sa vraie personnalité. Les personnages ne sont pas à égalité, certains ont plus d'éléments en main que d'autres, il y a un déséquilibre.La couleur tient une place prépondérante. Elle rend compte des humeurs et des sentiments des personnages. Elle est omniprésente dans le décor et les descriptions.Un élément déclencheur entraîne la fuite de Ramon Espejo. On s’attend à une poursuite, mais ce n’est pas celle que l’on croit. Une rencontre en zone non explorée va ouvrir d’autres perspectives. Une traque se met en place mais oh surprise ! Qui est le chasseur et qui est la proie ? Une atmosphère troublante et anxiogène va s’installer au fil du récit. [...] http://ramettes.canalblog

ramettes
02/01/14
 

Roman écrit à six mains (fait plutôt rare) auquel a contribué George R.R. Martin (un des mes auteurs favoris en Fantasy) et Daniel Abraham (dont j'ai apprécié le premier tome de son cycle "Les cités de lumière"), "Le chasseur et son ombre" est un récit de science-fiction métaphysique qui m'a un peu déboussolée. Tout d'abord, et vu le genre, il ne faut pas s'attendre à un récit bourré d'action, la réflexion étant privilégiée tout au long du récit. Si vous aimez les romans qui en mettent plein les mirettes, trépidant et au suspense intenable, autant le dire clairement, passez votre chemin. Je n'avais pas d'aspirations particulières, ce roman m'étant complètement inconnu à la base, mais j'avoue que je ne m'attendais tout de même pas à quelque chose d'aussi... léthargique. On pourrait croire que l'association de deux grands noms de la fantasy offriraient un feu d'artifice ! Que nenni, les auteurs avaient clairement autre chose en tête lorsqu'ils ont planché sur "Le chasseur...". Ce que les auteurs voulaient, c'était de nous faire réfléchir à tout un éventail de questions existentielles telles que : Qu'est-ce qui nous définit ? Qu'est-ce qui conditionne notre rapport à autrui ? Et ainsi de suite... Pour le coup, nous sommes en présence d'un roman de science-fiction intelligent, qui bouscule beaucoup les idées pré-conçues (et idiotes) sur le genre. Oui, la SF ce n'est pas que des vaisseaux spaciaux et des batailles galactiques (y'en a encore pour le croire...). Du coup, on comprend (et on accepte) mieux que les auteurs aient choisi de nous présenter un personnage détestable, rustre et violent, que l'on appréciera jamais vraiment malgré ce qui lui arrive. Ce qui explique que l'on peine à avancer dans le récit, qui m'a semblé bien monotone par moments (en sus d'un personnage principal antipathique). J'ai cependant apprécié la réflexion apportée tout au long du roman et l'effort que les auteurs ont établi pour nous offrir un roman à contre-courant de la production effrénée actuelle. Et puis, il y a l'ambiance et le décor planté par notre trio d'auteurs, qui est plutôt bien rendue. C'est un mix entre différentes cultures (hispanique, ibérique et de l'au-delà) et un monde en manque de ressources, avec ses explorations minières et son pillage de métaux. Histoire de rendre l'immersion plus criante, les auteurs ont pensé à insérer ici ou là une expression espagnole, qui fuse avec véhémence de la bouche de Ramon, notre protagoniste en chef. Bref, "Le chasseur et son ombre" est une oeuvre intéressante, à défaut d'être passionnante, mais qui manque de peps et qui se perd parfois en conjectures, ce qui rend par moments la lecture laborieuse.

nymeria
23/07/13
 

Format

  • Hauteur : 23.80 cm
  • Largeur : 15.30 cm
  • Poids : 0.48 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : FABIENNE ROSE

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition