Le crocodile rouille

PELEGRIN D L.

EDITEUR : BELFOND
DATE DE PARUTION : 01/08/07
LES NOTES :

à partir de
12,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

comme tous les parents, les leurs rêvent de les voir rangés bien proprement dans les tiroirs d'une commode, oui, comme des chemises repassées. la famille comprend trois tiroirs. dans le premier, les " grands " : gabrielle, quinze ans passés, emmanuel, treize, et ariane, onze ans. dans le tiroir suivant, les "moyens" : les jumeaux paul et andré, surnommés melchior et balthazar, qui ont neuf ans. enfin, le troisième tiroir, celui des " petits ", rempli à ras bord d'individus remuants et incontrôlables qui peuvent encore étaler leurs jouets partout et dire de grosses bêtises : jeanne, sept ans, inès, quatre ans, et denis, le bébé, presque deux ans. les autres l'appellent roger parce qu'ils le détestent. entre eux, les enfants se surnomment la " grande couvée " et forment une tribu attachante et désordonnée sur laquelle
veille le crocodile rouillé, figure de l'autorité paternelle. dans ce monde où l'on s'invente de savoureux surnoms, on élabore des langues secrètes, on s'insulte en langage esquimo et on rêve d'explorer le monde, quitte à se sauver par la fenêtre. mais on imagine aussi d'effroyables machines à ratatiner les bébés. car la fratrie est une jungle où l'on doit, pour exister, déjouer les pièges tendus par les aînés. difficile, dans ces conditions, d'attirer l'attention du crocodile, surtout qu'il vient d'emmener toute la famille dans un pays étranger et qu'il annonce tranquillement la venue d'un neuvième enfant. avec cette histoire pleine de sensualité et d'humour, dominique louise pélegrin réussit le pari fou de réveiller la part d'enfance enfouie en chacun de nous. un roman d'une grande fraîcheur !
2 personnes en parlent

La couvée, une tribu de huit enfants où chacun lutte pour trouver et garder sa place mais où l'on fait souvent front commun contre les parents, Elastiss (la mère) et le Crocodile rouillé, figure paternelle incarnant l'autorité rigide.41k1b4g2wnLLes aînés, ça ne devrait pas exister,pensent certains, quant au petit dernier, Denis, surnommé Roger fesse d'araignée, il apprendra vite que dans une famille nombreuse en cascade comme la sienne, sa place risque vite d'être usurpée même si "Tout le monde n'a pas le talent pour faire un authentique petit dernier. Brillant, réfléchi, pas abusif. le point final à une famille il faut le soigner.Dans ton cas, c'était un vrai point d'exclamation."Inventant des langues , celle des poissons, des moufles, du linge, les enfants tracent des idéogrammes dansla purée ou les miettes sous les yeux ignares des adultes et s'approprient le monde.Dominique Louise Pélegrin a choisi de nous montrer quelques mois de vie de cette famille chahuteuse et haute en couleurs, transplantée dans un pays étranger où leur père doit construire un pont.On sent chez cette auteure un grand amour des mots, des gens, une réelle sensualité pour transmettre les sensations et les sentiments de ses personnages. Ce roman, d'une fluidité parfaite réussit le pari d'évoquer le monde de l'enfance , tour à tour cruel et drôle ,avec une pertinence inouïe et beaucoup d'humour. Un coup de coeur cathulu

cathulu
08/12/12
 

On leur donne le surnom de la Grande Couvée car dans cette famille ils sont huit enfants : Gabrielle, quinze ans, Emmanuel, treize, et Ariane, onze ans, les jumeaux, Paul et André, autrement dit Melchior et Balthazar, neuf ans, Jeanne, sept ans, Inès, quatre ans et Denis, le bébé, presque deux ans. "Les autres l'appellent Roger parce qu'ils le détestent. Certains rêvent de s'en débarrasser, surtout les nuits où il hurle, réveillant tout le monde".Le ton est donné. Beaucoup d'humour, de facétie et une tendresse cachée derrière les chamailleries, les parties de cache-cache, les langages inventés, les jeux de massacre. Non, jamais rien de sérieux !Pour gouverner tout ce joli monde, il faut faire appel au chef de la troupe, leur père, qu'on a baptisé le Crocodile rouillé, une image vite intégrée à leur paysage, digérée, pour ainsi dire.Toute cette famille nombreuse a suivi l'autorité paternelle pour une mission dans un pays étranger. Cela risque d'être long, surtout qu'ils ont strictement l'interdiction de sortir, de bouger une oreille et doivent appliquer à la lettre la liste des corvées sans moufter.Bien entendu, ce sont toujours les plus grands qui trinquent.Les petits, eux, ont la veine de se perdre. Encore qu'il n'est pas toujours aisé d'être traité de bébé, qu'on cherche sans cesse à ratatiner et qu'il faut brailler pour changer les couches et les fesses trempées. Beurk.Comble de tout, les joyeux parents annoncent à la tribu la venue prochaine d'un neuvième bambin ! Rien à dire sur ce livre, sauf qu'il est très, très drôle, qu'il apporte une bonne bouffée d'oygène (et que ça fait du bien entre deux, trois bouquins un peu sévères). Laissez-vous surprendre, ce n'est pas un livre impératif, c'est juste distrayant. Et aussi, ce livre m'a quelque part rappelé la famille des Jean-quelque chose de Jean-Philippe Arrou-Vignod (en Folio junior). Au programme, donc : "Le Crocodile rouillé" de Dominique Louise Pélegrin est une chronique familiale attachante, désopilante et tout à fait sympathique. Lecture savoureuse. A tester !

Clarabel
20/02/09

Format

  • Hauteur : 22.80 cm
  • Largeur : 14.20 cm
  • Poids : 0.34 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition