Le degre supreme de la tendresse

MARIENSKE, HELENA

livre le degre supreme de la tendresse
EDITEUR : HELOISE D'ORMESSON
DATE DE PARUTION : 09/01/08
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
19,00 €

SYNOPSIS :

« J'ai d'abord composé un roman, disons, classique. Mais il me manquait quelque chose. Il fallait trouver un tour littéraire particulier, traduire par le style, la violence du sujet. Le pastiche, donc, comme coup de force mimétique de la violence subie par mon héroïne. On lui dérobe la parole, elle dérobe le sexe. Moi, je dérobe à mes auteurs le style. Pasticher, c'est inverser la situation de départ. La femme, privée de l'usage de la parole, s'approprie par ma plume, et avec toute l'insolence que le sujet requiert, la parole de l'autre. Les hommes ne sont pas toujours bien traités. Joies de la dialectique... J'emprunte
mon titre à la définition suavement ironique du cannibalisme que proposait Dali : « le degré suprême de la tendresse ». Héléna Marienské Sur un sujet qui pouvait désarçonner, voire rebuter, Héléna Marienské a composé un texte drôle, surprenant, savoureux. Un jeu de lettres, où elle décline plaisir du texte et du sexe. Certains de ses récits sont délurés, voire érotiques. Montaigne, La Fontaine, Céline et plus près de nous Perec ou Houellebecq, ses huit pastichés, sont croqués avec malice et gourmandise. Une construction romanesque audacieuse, pour le plus grand délice des sens et de l'esprit.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 20.60 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition