Le demi-frere

CHRISTENSEN, LARS SAABYE

livre le demi-frere
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 10/05/06
LES NOTES :

à partir de
8,10 €

SYNOPSIS :

Barnum et Fred grandissent à Oslo dans les années 1960 au sein d'une famille excentrique dominée par trois générations de femmes. L'histoire de cette famille norvégienne n'est toutefois qu'un des aspects de ce roman envoûtant où le tragique et le comique ne cessent de se côtoyer. Si subtile qu'en soit l'intrigue, si complexes et attachants qu'en soient les personnages, si cocasses qu'en soient les situations, si magique qu'en
soit l'univers, c'est le talent de l'auteur à entrelacer les thèmes multiples, la richesse des allégories toujours accessibles grâce à la limpidité du style qui font du Demi-frère un chef-d'oeuvre. Récompensé en 2002 par le Prix littéraire du Conseil nordique, la plus haute distinction littéraire des pays scandinaves, traduit dans vingt-cinq pays, Le Demi-frère a fait de Lars Saabye Christensen un auteur culte.
2 personnes en parlent

Beaucoup de bruit pour pas grand chose, voilà ce que m'a inspiré ce livre dont on a tant parlé ! Les personnages intéressants et certaines anecdotes sont originales mais j'ai eu le sentiment que le livre ressemblait à un film dont les scènes auraient été montées n'importe comment. Par conséquent, l'histoire en elle-même n'est pas transcendante. De plus, le style est tout juste correct. A lire pour sa belle galerie de personnages.

mycupoftea
05/09/12
 

Comment devenir complet quand on se sent demiLe demi-frère, c'est le monde selon Barnum, dans la droite ligne de John Irving, un roman générationnel vu sous l'angle digne du dernier rejeton, malmené par la vie mais tellement attachant. Barnum Nilsen, Norvégien de petite taille, issu d'une lignée de femmes dont la personnalité a occulté les hommes de la famille, nanti de 2 amis indéfectibles dans les années 60 à Oslo, et d'un demi-frère qui disparaîtra durant 28 ans. Barnum qui, devenu adulte, écrira des scénarii, et gagnera avec l'un d'eux le premier prix d'un concours privé; dans la lettre l'informant de son succès, le commentaire pourrait aussi bien s'appliquer au roman dans son entier :" Le jury salue un scénario d'une grande originalité narrative, servi par un talent de conteur jubilatoire et un style très personnel donnant néanmoins libre cours à l'expansion des fantasmes singuliers de l'écrivain, qui peuvent également être interprétés comme la métaphore d'une société dévoyée, vorace et oppressive."Voilà, c'est exactement ça. Lorsque vous entrerez dans ce roman, débranchez les téléphones, fermez les ordinateurs et autres télévisions, ne sautez aucune ligne et prenez le temps de réfléchir lorsqu'un passage vous rappellera vaguement quelque chose. Toute question a sa réponse dans ce livre, mais l'auteur effleure tout avec une grande délicatesse, rien n'est expressément dit ni surtout rapporté aux évènements précédents, et pourtant tout est clair, si on associe un peu....Laars Saabye Christensen a été traduit dans 25 pays avec Le demi-frère, et a reçu en 2002 le Prix littéraire du Conseil Nordique. On établit sa prose à mi-chemin entre Le Livre des illusions de Paul Auster et Les Corrections de Jonathan Franzen, mais son style est unique et très pudique. Aux antipodes du lyrisme que j'apprécie pourtant habituellement, Christensen fait mouche malgré tout et on sort du roman comme du cinéma, les joues en feu et les yeux qui ont oublié la clarté du dehors....A lire absolument Sylvie Sagnes

SagnesSy
20/07/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.46 kg

Dans la même catégorie