Dernier ami - export (le)

BEN JELLOUN, TAHAR

livre dernier ami - export (le)
EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 20/02/04
LES NOTES :

à partir de
7,10 €

SYNOPSIS :

Vers la fin des années cinquante, à tanger, deux adolescents, mamed et ali, se rencontrent au lycée français, se fréquentent et se lient d'amitié. étalée sur une trentaine d'années, leur relation sera tissée de malentendus, d'épreuves subies ensemble, mais aussi de jalousie muette et de trahison. une amitié incandescente qui ressemble à une histoire d'amour qui tourne mal. chacun des personnages donne
tour à tour sa version des choses. et l'on constate qu'ils n'ont pas vécu la même histoire. à la naïveté de l'un répond l'égoïsme pervers et destructeur de l'autre. L'amitié elle-même serait-elle un malentendu ? au-delà, ce roman laisse aussi entrevoir une société complexe et contradictoire, offrant un portrait cruel du maroc des années de répression et des désillusions qui s'ensuivirent.
2 personnes en parlent

L'histoire de deux amis sur fond d'un Maroc post-colonial en proie à de gros chamboulements politiques. Une amitié solide en apparence simple, mais qui lie en fait deux individualités elles aussi chamboulées : la jalousie, elle qui s’immisce si facilement dans les relations, peut-elle parvenir à dénouer ce que le désordre social d'un pays a paradoxalement solidifié ? C'est la question que l'on se pose tout au long de cet ouvrage qui nous offre le point de vue des deux protagonistes. J'ai adoré pouvoir croiser ces témoignages et mieux comprendre leurs tempêtes intérieures. Poignant et très bien écrit !

Le dernier ami est une lecture scolaire sur le thème de l'Autre et l'Ailleurs. Ce livre ne me tentait pas plus que ça du fait de sa couverture et de son résumé. J'ai eu un peu de mal à le lire et malgré un avis un peu mitigé, j'ai trouvé ce livre beau et intéressant. On découvre Ali et Mamed,deux amis inséparables. Le roman est divisé en quatre parties : le point de vue d'Ali, puis de Mamed, celui d'un ami commun et enfin une lettre posthume. Chacun des deux principaux protagonistes nous raconte leur rencontre et leur vie à travers leur lien pendant près de trente ans. On les voit devenir adultes, mûrir mais aussi ressentir de la lassitude ou bien de la nostalgie, celles de leur quotidien. J'ai été pas mal agacée par le personnage de Mamed que j'ai trouvé parfois trop cru (surtout au début avec ses jeux pervers) et dont les pensées m'ont le plus gênées. Je n'ai réussi à m'attacher ni à lui ni à Ali, peut-être à cause du jugement porté sur ce dernier par Mamed. Ils sont de même des personnages profonds car leurs émotions sont humaines et que ce récit est assez réaliste. L'histoire en elle-même et son but sont plus qu'intéressants. J'ai aimé suivre le regard des personnages sur leur pays, son système, ses tares comme ses qualités. Le récit démontre une société étrange et dure où il est difficile de vivre en pensant librement. L'auteur étudie aussi de la même façon les individus, que l'on pourrait juger aussi complexes que leur pays. Le style de l'auteur est particulier et il mène son récit d'une main de maître. L'atmosphère est lourde et j'ai parfois été mal à l'aise à cause de certains passages. Le vocabulaire est riche et je n'ai pas toujours réussi à comprendre tous les mots ou une idée. Ce fut une lecture cérébrale : émouvante, sombre et intense. L'auteur veut nous montrer les émotions des gens et démontrer que l'on ne retient que ce que l'on veut entendre. ça m'a d'ailleurs beaucoup surpris, de voir des choses complètement différentes d'un point de vue à l'autre. Ninon !

nilale
02/01/14
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.19 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition