Le dernier homme

ATWOOD, MARGARET

livre le dernier homme
EDITEUR : 10/18
DATE DE PARUTION : 04/10/07
LES NOTES :

à partir de
8,80 €

SYNOPSIS :

Un monde, le nôtre, dans un futur pas si lointain... Un monde dévasté à la suite d'une catastrophe écologique sans précédent, où se combinent des conditions climatiques aberrantes, des manipulations génétiques délirantes et un virus foudroyant prompt à détruire l'ensemble de l'humanité. Esseulé au coeur de cet enfer aseptisé et visionnaire, digne de 1984 et
d'Orange mécanique, un homme, Snowman, est confronté à d'étranges créatures génétiquement modifiées, les Crakers, une nouvelle race d' « humains » programmés pour n'être sujets ni à la violence, ni au désir sexuel, ni au fanatisme religieux. Tel un Robinson futuriste, il doit lutter pour sa survie et celle de son espèce. Au risque d'y perdre son âme...
4 personnes en parlent

Au départ, on nage en plein brouillard. Mais progressivement, et souvent dans le désordre, on en vient à comprendre ce qui a pu se passer. Dans un futur indéfini, les villes sont devenues des zones : il y a les Plèbezones, archaïques, pleines de microbes, virus et d’êtres humains en grand nombre et assez lamentables. Et puis les Compounds, sortes de bulles protégées où une élite œuvre à des inventions diverses, allant du confort esthétique (« ride » n’a plus de sens), à l’extermination des maladies, en passant par la fabrication d’aliments synthétiques, etc. (Le tout, bien évidemment, dans un mépris total de l’environnement et dans un but uniquement lucratif.)A cette époque, Snowman était Jimmy. Il avait un ami, Crake, et une amoureuse, Oryx. Une famille aussi, un boulot, des occupations.Mais quand on le rencontre, plus rien n’existe, en dehors des Crakers.Que s’est-il passé ? Pourquoi ? Comment ? Quel avenir se dessine-t-il maintenant ?Il n’est pas certain qu’en passant le point final vous ayez les réponses à toutes ces questions (même Jimmy en est réduit à en extrapoler certaines).Par contre, c’est prenant en diable et on termine le roman les phalanges attaquées et les yeux écarquillés : plus on lit, plus on veut savoir.Terrible ! http://cuneipage.wordpress.com

SagnesSy
28/10/15
 

Le futur imaginé par Margaret Atwood se base sur une évolution de la société tourné autour des sciences, de la technologie, des évolutions et découvertes appliqués à un univers où le commerce est sacro-saint.Il faut un peu s' accrocher pour bien entrer dans l' histoire, ce « dernier homme » semble bien étrange quand à son univers plus encore, heureusement les flash-back aident à relier les différents fils. Malgré le peu d' empathie que l' on éprouve pour les personnages, malgré l' écriture froide et détaché, ça vaut le coup de laisser sa chance à l' histoire.Une lecture agréable et bien prenante, je n'en demandais pas plus

Lacazavent
28/12/14
 

Ce roman d'anticipation signé Margaret Atwood fait froid dans le dos. Snowman est le dernier homme vivant sur terre. Autour de lui évoluent les enfants de Crake, ils ressemblent à des hommes mais le secret de leur identité est conservé jusqu'au bout. Snowman est donc seul, on ignore s'il est encore sur terre, pourquoi il survit et à quoi il a pu échapper. Au fur et à mesure de sa progression, de ses déplacements, il se rappelle son enfance, sa vie de jeune homme puis d'homme :Dans ce XXIe siècle, de grands complexes regroupent les travailleurs de chaque groupe industriel et leurs familles. Ces lieux sont gardés et tout autour s'étend une effrayante plébézone où vit la majorité de la population. Snowman (ou Jimmy) grandit dans une zone consacrée à l'agroalimentaire et aux industries pharmaceutiques. Ses parents sont chercheurs. Sa vie de famille est presque normale jusqu'à ce que sa mère quitte son père.Ce roman est prenant même s'il faut un certain temps pour apprécier le monde que construit Atwood. Manipulations génétiques, clonage et autres créations sont au rendez-vous. Un monde peu différent du notre finalement... c'est ce qui rend l'histoire encore plus effrayante.

Praline
07/04/11
 

Margaret Atwood livre un roman d'anticipation intéressant pointant tous les travers de notre vie actuelle : surconsommation, recherche de la beauté et la jeunesse à tout prix, mode de vie de plus en plus éloigné de la nature... Le récit est mené en deux mouvements : on découvre l'histoire de la société après la quasi éradiquation de la race humaine au profit d'un autre type d'humain, entiérement créé par un homme, et le deuxième mouvement, l'histoire de cette nouvelle société. Un roman très riche dans les thèmes abordés, qui remplit son rôle : nous faire ouvrir les yeux sur notre style de vie.

caroline591
26/02/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.31 kg
  • Langage original : ANGLAIS (CANADA)
  • Traducteur : MICHELE ALBARET-MAATSCH