Le dernier reve de la colombe diamant

HYLAND, ADRIAN

EDITEUR : 10/18
DATE DE PARUTION : 01/10/09
LES NOTES :

à partir de
8,80 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Entre collines rouillées et plaines brûlées, la communauté aborigène de Moonlight Downs est un monde sauvage et magique où rituels et traditions rythment la vie... et la mort. C'est là qu'Emily Tempest, fille d'une aborigène et d'un chercheur d'or, a passé son enfance, et c'est là qu'elle revient après de longues années d'errance à travers le monde. Mais à peine est-elle arrivée
que la violence se déchaîne. Le leader de la communauté est assassiné, le principal suspect, un sorcier complètement allumé, a disparu dans le bush et la communauté se disperse aussitôt. Emily échoue alors à Bluebush, un trou perdu et crasseux où règnent les tensions raciales et les cafards, peuplé de mineurs et d'ivrognes, décidée à retouver l'assassin de son vieil ami...
3 personnes en parlent

Emily Tempest, fille d'une aborigène et d'un chercheur d'or porte bien son nom : partout où elle passe la violence se déchaîne !En tout cas, elle est fermement décidée à découvrir qui a assassiné le leader de la communauté aborigène où elle était revenue poser son sac après avoir bourlingué autour du monde.C'est tout l'envers du rêve australien que nous montre ici Adrian Hyland: la pauvreté des aborigènes, leurs relations tendues avec les autorités de tout poil pour la reconnaissance de leurs droits territoriaux.J'ai mis un peu de temps à entrer dans ce roman policier truffé de métaphores hautes en couleurs mais finalement la forte personnalité d'Emily a emporté le morceau. Bien m'en a pris car j'aurais loupé l'amoureux ranger à tomber qu'Emily se déniche !L'action peine donc un peu à se mettre en route mais, une fois lancée on ne l'arrête plus. Un final digne de James Bond ! cathulu

cathulu
09/08/12
 

Un roman d'enquête plutôt réussi qui nous emmène sur les traces d' Emily Tempest une jeune femme fille d' un chercheur d' or et d' une aborigène celle-ci a grandi au fin fond du bush australien dans la communauté aborigène de Moonlight Downs après un séjour sur la côte et des études chaotique elle rentre. Lorsque peu après son arrivé un homme est assassiné, un autre, sorcier, suspect idéal disparaît dans le bush, Emily fouille met son nez là où elle ne devrait pas et commence à remuer ce que beaucoup voudrais bien cacher. Si l' ambiance est très réussi avec des descriptions fortes de la nature, des hommes, des ravages de l' alcool, à mon goût l' histoire elle n' était pas tout à fait à la hauteur, l' intrigue progresse très lentement et part un peu dans tout les sens . Agréable et dépaysant sans être inoubliable.

Lacazavent
12/12/13
 

Emily Tempest, l’héroïne de ce roman, est la fille d’un chercheur d’or et d’une aborigène décédée alors qu’ Emily était enfant. Son enfance elle l’a passée dans une communauté aborigène, Moonlight Downs, entourée de l’attention chaleureuse d‘un homme sage, Lincoln et de la fille de ce dernier, Hazel, qu’Emily considère comme sa sœur. Elle quitte la communauté pour poursuivre ses études, touche un peu à tout, voyage à travers le monde. Au bout de douze années d’absence, elle revient à Moonlight. A peine arrivée, on découvre Lincoln assassiné. Emily se promet de retrouver l’assassin de son vieil ami.Ce roman policier est une opportunité pour l’auteur de nous ouvrir sur le monde sauvage et magnifique de cette région de l’Australie, mais aussi sur la vie misérable dans les communautés aborigènes que ce soit dans le bush ou dans les petites villes poubelles à la lisière de celui-ci, comme Bluebush, sur les tensions raciales toujours vives, même après que le gouvernement ait redonné leurs terres ancestrales aux aborigènes, mesure juridique toujours mal acceptée par les éleveurs blancs locaux, mais aussi par les aventuriers de tous poils qui hantent ces régions. La violence et la corruption font partie du quotidien de cette société. J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur à travers d’un roman policier bien mené introduit le lecteur dans la vie violente qui semble être le lot de ceux qui habitent le centre de l’Australie et pour lesquels l’alcool est un moyen d’oublier la misère ambiante, mais aussi y contribue.Je suis toujours gênée par le vocabulaire grossier qui est employé dans ces romans policiers, mais cela semble être la loi du genre.J’ai été tenue en haleine tout au cours de ma lecture. Ce livre donne envie de découvrir l’Australie et ses terres brûlées. J’ai lu ce livre après avoir vu une exposition sur les peintures aborigènes de la communauté Papunya. Hazel, peintre elle-même, a découvert la peinture dans cette communauté. Cette anecdote m’a rendu ce roman encore plus vivant. Le talent de ces peintres fait partie des richesses de ces peuples et contribue à la lueur d’espoir qui pointe à la fin du roman dont le fond est bien sombre et qui nous présente une autre face du rêve australien.Ce livre s’adresse plus à ceux qui aiment les romans ethnologiques qu’aux amateurs de romans policiers. Un beau livre pour approcher la compréhension de l’Australie.

awara
23/05/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.28 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition