Le desespoir des singes et autres bagatelles

HARDY, FRANCOISE

livre le desespoir des singes et autres bagatelles
EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 25/05/09
LES NOTES :

à partir de
7,10 €

SYNOPSIS :

Au terme de plusieurs années de réflexion, l'auteur-compositeur raconte son parcours, ses rencontres, ses collaborations et ses amours.
7 personnes en parlent

Si certains passages de sa vie qu'elle a déjà beaucoup raconté (sa grand-mère castratrice, sa mère farouchement indépendante, sa relation complexe et déroutante avec Dutronc, etc.) elle raconte sans far et sans concession, son insatisfaction perpétuelle de la réalisation de ses chansons, son exigence et elle éclaire aussi certaines facettes des artistes avec lesquels elle a travaillé.Parfois, elle a un ton un peu geignard, et le style est simple mais ce qui compte c'est qu'on entend sa voix raconter son histoire. Certaines de ses réflexions sur les années soixante, sur la vie amoureuse en générale sont intéressantes. Les tentatives de psychanalyse post-portem de sa mère et de son père, un peu moins. Je suis assez d'accord avec le style décousu, comme des notes à peine mise en forme.C'est toujours un peu déroutant de lire les coulisses d'oeuvres ou d'artistes que l'on aime. Je reprendrai une phrase de JJ Goldman que j'aime beaucoup : "les chansons sont plus belles que ceux qui les chantent".

faberis
23/10/09
 

Une jolie écriture même si certains passages comportent des longueurs; François Hardy se livre..... un peu mais sans aucune impudeur, ses rencontres amoureuses, ses collaborations artistiques et nous fait entrer dans son univers.On sent vite ses angoisses et ses insatisfactions.... une touchante bibliographie.

dvan
08/01/12
 

Françoise Hardy témoigne dans son autobiographie d'un important travail sur elle-même. Déroulant dans un ordre plus ou moins chronologique les moments importants de sa vie, elle les entoure de nombreuses réflexions (sur lesquelles j'ai été assez régulièrement en désaccord, dans le sens où nos centres d'intérêts correspondent peu). Il s'en dégage une belle franchise, tout autant qu'une puissante mélancolie (voir une vraie tristesse). J'ai été touchée à de nombreuses reprises, le récit de sa relation avec Jacques Dutronc est aussi pudique que déconcertant, et en quelque sorte exemplaire de ce qui touche forcément à un moment ou un autre tous les couples qui s'installent dans la durée.L'écriture est très agréable, fluide, travaillée malgré tout, on a envie de le lire d'une traite. Il y a un mélange d'humilité et d'égo qui prend parfois le dessus qui est très séduisant. J'ai aimé également ses petits tacles au passage, amicaux envers Sylvie Vartan par exemple, plus définitifs avec d'autres (je trouve ça sain, féminin). J'ai noté quelques livres dont elle a su parler avec un petit quelque chose, quelques chansons que je veux absolument écouter aussi. Elle est née en 1944, 64 ans c'est encore bien jeune pour une conclusion (un peu hâtive, trop courte) aussi axée sur l'âge et sa cohorte de petits et grands désagréments, je trouve. Sylvie Sagnes

SagnesSy
11/01/13
 

J'ai beaucoup apprcécié ce livre ; il m'a introduit dans un monde que j'ignorais et aussi pour ses excursions ésotériques et philosophiques .Charmante Françaoise Hardy Lisez -le , il vous détendra

Rastignac
15/08/09
 

Le désespoir des singes... Françoise Hardy promène sa mélancolie à travers les lignes de cette auto-biographie. Elle accepte de partager avec nous ses souvenirs, ses fantômes, ses doutes perpétuels et ses bleus à l'âme. Cette artiste intemporelle se dévoile sans tricherie et nous offre un livre sensible et très personnel.

Je ne note pas ce livre car je n'ai pas réussi à m'y intéresser et j'ai du mal à avoir un avis objectif.Plutôt bien écrit mais trop décousu.

Ninie
21/11/08

Livre intéressant pour la génération des années 60.

area
31/10/08
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition