Le diable s'habille en prada

WEISBERGER, LAUREN

EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 04/05/05
LES NOTES :

à partir de
7,40 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Andrea n'en revient pas : même avec ses fringues dépareillées, elle l'a décroché, ce job de rêve. La jeune femme de vingt-trois ans va enfin intégrer la rédaction de Runway, prestigieux magazine de mode new-yorkais ! Et devenir l'assistante personnelle de la rédactrice en chef, la papesse du bon goût, la dénommée Miranda Priestly. Une chance inouïe pour Andrea : des milliers d'autres
filles se damneraient pour être à sa place ! Mais derrière les strass et les paillettes de cette usine à rêves se cache un enfer peuplé de talons aiguilles et de langues de vipère. Leurs raisons de vivre ? Répondre à TOUTES les angoisses existentielles de la déesse Miranda. Justement, cette dernière vient de trouver une nouvelle victime de la mode : « An-dre-ââ »...
1 personne en parle

Ce qui est frappant dans ce livre, c'est la description que l'auteur fait du milieu impitoyable du milieu de la mode. Mais ne vous y trompez pas, ce ne sont pas les codes de la mode qui vous seront dévoilés dans ce livre, mais ce sont plutôt les diktats incroyablement difficiles qui y sont décriés. Les coulisses d'un magazine de mode sont peuplées de sylphides anorexiques, et bien entendu l'héroïne ne se sent pas à sa place et c'est ce qui rend ce livre épatant : le personnage principal est exclu de ce monde et le lecteur se trouve au même point qu'elle, une souris dans un petit trou qui observe à la dérobée.L'histoire en elle-même peut paraître lourde, on s'énerve après le personnage principal d'être aussi mollassonne et de ne pas avoir le cran de s'exprimer ouvertement... mais il est vrai que si l'héroïne n'avait pas vécu autant de mésaventures, le livre aurait été inutile, il n'y aurait pas eu d'histoires à raconter.

MariePattz
14/05/14
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.10 cm
  • Poids : 0.26 kg
  • Langage original : ANGLAIS