Le fils du pauvre

FERAOUN, MOULOUD

livre le fils du pauvre
EDITEUR : POINTS
DATE DE PARUTION : 23/11/95
LES NOTES :

à partir de
5,90 €

SYNOPSIS :

Un village de la montagne kabyle au début du siècle. C'est là que vivent les Menrad. Ils ne font pas, comme on dit, " figure de pauvres ". Ils ne se rendent pas compte qu'ils sont pauvres. Ils sont comme les autres ; voilà tout. Dans ce livre Mouloud Feraoun raconte sa propre histoire. Il était
destiné à devenir berger, il a eu plus de chance que la plupart de ses camarades, il a pu étudier, conquérir un diplôme, sortir de la pauvreté. C'est comme pour s'excuser de cette chance qu'il a écrit Le Fils du pauvre, qui est devenu dans l'Algérie d'aujourd'hui, à la lettre, un classique.
2 personnes en parlent

C'est un conte, un roman d'apprentissage, une autofiction, une fable. Ce livre est tout à la fois. Ecrit par Mouloud Feraoun qui apprit le français grâce aux Pères blancs dans son village de Haute-Kabylie, ce récit poétique semble être une transposition de la propre histoire de l'auteur. Vous découvrirez au travers du roman tout ce qui contribue à façonner la culture kabyle : les relations familiales ténues et donc l'esprit de clan, les figuiers et les oliviers, le travail aux champs, la vie dans les montagnes du Djurdjura... Plaisir et évasion garantis !

SophieC
06/08/14
 

Instituteur, le narrateur (qui n’est autre que Mouloud Feraoun lui-même) décide de se peindre comme le firent avant lui Montaigne, Rousseau, Daudet et Dickens. Rien que ça. Le Fils du pauvre décrit son enfance dans une ville kabyle de deux mille habitants, Tizi, pendant l’entre-deux-guerres. Chaque chapitre est consacré à un sujet précis : après la description de son village, des classes sociales qui y sont visibles, et de l’intérieur des habitations, le narrateur présente les occupations quotidiennes des différents membres de sa famille, de son oncle et de ses tantes, les questions de mariages, de jalousies et d’héritages, comment ils cohabitent entre eux, avant de faire le récit quasi-autobiographique de fils choyé par rapport à ses soeurs, de sa vie d’écolier et de collégien, avant son départ pour l’École normale.

CarnetsdeSeL
04/04/11
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.10 kg

Dans la même catégorie