Le fils et autres nouvelles

WHARTON, EDITH

livre le fils et autres nouvelles
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 27/02/02
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
8,00 €

SYNOPSIS :

« L'imaginaire », aujourd'hui dirigée par Yvon Girard, est une collection de réimpressions de documents et de textes littéraires, tantôt oeuvres oubliées,
marginales ou expérimentales d'auteurs reconnus, tantôt oeuvres estimées par le passé mais que le goût du jour a quelque peu éclipsées.
1 personne en parle

Trois nouvelles composent ce recueil, dont "Les lettres" également disponible sous le menu format de Folio à deux euros. "Le fils" et "Le pélican" complètent cette édition de L'Imaginaire. Ainsi, trois histoires du même acabit, sur le thème de la maternité, sous plusieurs déclinaisons : une mère qui abuse de son fils, une autre abusée par les parents adoptifs de son fils abandonné, et une femme abusée par l'homme qu'elle auréolait de gloires finalement vaines - Edith Wharton a écrit ces trois histoires à trois périodes de sa vie, mais sa touche demeure la même. Il y a toutefois une plus grande et vive âpreté dans la dernière, "Le fils", où sa mise en scène de la tromperie est affûtée à l'extrême. Ses personnages symbolisent le paysage de la société de l'époque : des riches, des aventuriers mondains, des indolents, des êtres maladifs, mélancoliques et poussés pour la vie artistique, et un rien bohème. Le temps passe dans ses histoires, des années même. Et c'est très souvent un narrateur extérieur à l'intrigue qui raconte les mésaventures de telle Mrs Catherine Glenn ou telle Mrs Amyot, jeune veuve avec un enfant à charge, qui décide de "travailler" en donnant des conférences à travers le pays pour subvenir au besoin de son fils. Les années s'écoulent et la même Mrs Amyot ne renâcle pas à la tâche, clamant sur tous les toits que son fils doit poursuivre des études, et cela coûte cher, etc... Chez Edith Wharton, il y a donc ce mélange de vanité et de flagornerie qu'elle distille avec sa plume gentiment mesquine et cynique. Elle savait toujours mettre le point sur le i, tracer le trait sous des travers anodins, et faisait ainsi mouche à épingler ses contemporains. C'était une autre littérature, plus raffinée, plus précieuse !

Clarabel
23/02/09

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.22 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : ANNE ROLLAND

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition