Le garcon de toutes les couleurs

PAGE, MARTIN

livre le garcon de toutes les couleurs
EDITEUR : ECOLE DES LOISIRS
DATE DE PARUTION : 21/02/07
LES NOTES :

à partir de
8,20 €

SYNOPSIS :

Clémence rêve d'abandonner son existence monotone de collégienne pour vagabonder à travers le monde, comme ses parents voleurs, et, surtout, pour ne jamais cesser de cambrioler l'ennui. Avec Oscar, son tuteur très particulier, elle est gâtée en étrangeté. Lui aimerait bien fuir son corps avec ses bourrelets embarrassants et ses angoisses paralysantes de fantôme. Chez eux, on s'amuse à traquer le silence avec un fusil de chasse.Jusqu'au jour où un bonheur écoeurant de sérénité s'installe au collège avec l'arrivée d'un nouveau venu, Simon. Tout le monde veut lui
parler, le connaître, l'aimer. Avoir les yeux posés sur lui. Car Simon n'est pas un garçon comme les autres. Son visage et son corps se couvrent chaque jour de nouvelles taches de couleurs, des couleurs vives et changeantes. Certains l'appellent même le garçon arc-en-ciel. Un jour, Clémence fait un pas vers Simon. Pas pour être son amie, non, elle préférerait se faire mordre par un chien. Mais par curiosité. Elle voudrait juste savoir d'où lui viennent ses couleurs. Ce qui, d'après lui, ne la regarde pas. Mais Clémence est bien décidée à percer son secret.
1 personne en parle

Un nouveau venu au collège attire vite l'attention. Il n'est ni noir, ni jaune, ni blanc, mais il est multicolore. Bizarre, vous avez dit bizarre, or cela semble perturber personne, même pas le principal qui, soit dit en passant, est un personnage original et grotesque...Seule Clémence, fille de "voleurs professionnels", et élevée par un fantôme ambassadeur du Groenland (si si vous avez bien lu), se pose des questions sur Simon. Certes, ses couleurs lui donnent une identité, de l'attrait, mais l'origine d'une telle beauté n'est-elle pas malsaine? En fouinant autour de chez lui, elle sera témoin d'une scène lui permettant de tout comprendre...L'histoire est intéressante, mais elle est gâchée par des personnages sans profondeur et "complètement à côté de la plaque". Alors, certains lecteurs parleront de métaphores, mais, à mon humble avis, à vouloir faire de l'humour, parfois on passe à côté. Faire du principal un minet soucieux de son apparence quitte à entretenir une laverie au sous sol du collège entretenue par les élèves punis, me paraît quelque peu aberrant et inutile. Dans ce livre, il ne faut retenir que le fond, à savoir l'aveuglement volontaire ou non des gens face à la violence. Alors que Simon dévoile de jour en jour des tâches colorées de plus en plus nombreuses, il devient la mascotte du collège, le garçon "arc-en-ciel", le copain sympa. Même lui, sans le vouloir, se sert de cela pour se faire accepter. et comme tous les enfants qui cachent un lourd secret, il reste discret sur ce qu'il vit. Clémence n'aura de cesse de faire éclater la vérité, parfois même dans des situations invraisemblables. Malheureusement l'intensité tragique du récit a du mal à prendre et elle est desservie par une fin pitoyable pourtant nécessaire, j'en suis sûre, comme source d'équilibre. En bref, du bon et du moins bon. Une belle idée de départ mais maladroitement exploitée. A lire pour se faire une opinion. vivi

vivicroqueusedelivres
13/02/12
 

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.13 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie