Le garcon qui avait perdu la face

SACHAR, LOUIS

livre le garcon qui avait perdu la face
EDITEUR : ECOLE DES LOISIRS
DATE DE PARUTION : 01/03/03
LES NOTES :

à partir de
11,20 €
4 personnes en parlent

David est un jeune collégien qui voit son ami d’enfance, Scott, le snober au profit d’une bande de racaille. Dans un premier temps, il tente de rallier le groupe, en s’associant à une mauvaise action : l’agression d’une vieille dame. Seulement cette dernière lui jette une imprécation, qu’il prend au pied de la lettre : le voilà maudit.Très vite, il prend ses distances avec la bande, en devenant le souffre-douleur. Il enchaîne les bévues et se sent très malheureux, mais heureusement, une certaine demoiselle dans sa classe semble lui manifester un peu d’amitié...David voudrait bien maintenant être libéré du mauvais sort et redevenir quelqu’un de bien, mais comment s’y prendre ?...Nous avons adoré ce roman qui possède absolument tout ce qui peut intéresser un enfant de 10 ans : la possibilité de s’identifier au héros, les petites et grandes hontes de la vie scolaire et amicale, l’imagination qui galope, un certain penchant pour les jolies demoiselles, une bagarre monstre, énormément d’humour et quelques gros mots : miam !L’écriture est aérée et fine, l’intrigue séduisante, et le nombre de pages ne doit pas rebuter, on ne peut très vite plus le lâcher, alors ça défile, aussi vite que les mangas, pour dire ! Sylvie Sagnes

SagnesSy
03/07/12
 

L'histoire d'un jeune garçon qui comme tous les enfants de son âge est amoureux en secret et qui a peur des malédictions, seulement David n'a pas d'amis. Mais cette histoire est belle et elle n'est pas sans rappeler Le Passage - un autre livre du même auteur -. David est un personnage vraiment intéressant et on se pose des questions sur la raison de nos gestes parfois et si l'on a bien fait de faire ce que l'on a fait. C'est une histoire mignonne et adorable, ainsi que touchante. C'est un bon moment de plaisir. Et ce livre donne le sourire

yuukichanbaka
13/11/11
 

David voudrait bien avoir des amis et pour cela il participe à l'agression d'une vieille dame, ensuite il se croit poursuivi par une malédiction, mais grâce à ce pseudo mauvais sort il trouvera de vrais amis (et même une amoureuse!). C'est gentillet, plutôt à destination des collégiens, et le message moralisateur c'est qu'il vaut mieux n'avoir pas d'amis que des gens qui ne nous aiment pas avec qui l'on reste à défaut d'autre chose. Et aussi que même si on n'est pas très beau, ben c'est pas grave, parce que ça n'empêche pas d'avoir du coeur et du courage...

lilicrapota
06/01/10

Entrainé par un groupe de collégiens, pour suivre son ami d'enfance qui s'est intégré à la bande, David a volé la canne d'une vieille dame excentrique. Mais celle-ci est-elle vraiment inoffensive ? Depuis qu'elle a murmuré une sorte de malédiction à David, il ne lui arrive que des choses étranges... à moins que tout ça ne soit qu'une manifestation de sa culpabilité ?Bien pensé, on se demande quel va être le dénouement. La cruauté entre enfants est très bien rendue.

Radicale
23/10/09
 

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.28 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : FREDERIQUE PRESSMANN

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition