Le gaucho insupportable

BOLANO, ROBERTO

livre le gaucho insupportable
EDITEUR : CHRISTIAN BOURGOIS
DATE DE PARUTION : 06/03/08
LES NOTES :

STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours - Quantité limitée
à partir de
7,10 €

SYNOPSIS :

L'univers inquiétant et fantaisiste de ces cinq nouvelles est du meilleur bolano. Des lapins sauvages et féroces investissent la pampa ; des rats s'entretuent ; des poètes tristes errent dans la nuit tandis qu'un écrivain argentin plagié se rend à paris sur les traces du coupable, qui est aussi son meilleur lecteur. dans cet univers entre onirisme, humour noir et violence latente, des doubles et des triples de l'auteur se combattent dans des jeux de miroirs déformés.
figurent aussi deux conférences où bolano parle de lui, de sa mort, de son amour violent de la littérature et de la vie : deux textes magnifiques et émouvants, " littérature + maladie = maladie " et " les mythes de chtulhu", où il cingle la littérature récente, les écrivains qui déshonorent leur art. Drôle, cruel, polémique et émouvant, ce recueil, remis à son éditeur quelques jours avant sa mort, nous montre bolano au sommet de son art
1 personne en parle

Ultime œuvre publiée du vivant du poète maudit, Le gaucho insupportable résume bien le travail de l'auteur. Inclassable. Torturé par la maladie, Bolaño continue à s'interroger, douter, s'ennuyer, lui l'éternel aventurier, le voyageur chétif, enfermé dans ce corps qui peu à peu lui échappe nous livre une dernière leçon, un dernier imbroglio entre fiction et réalité. La mort l'a prise autrement que dans ces récits, cette mort omniprésente oscillant entre folie et obsession. Cette mort qui porte en transe ce moine qui erre sans but dans la neige pour effacer son crime, pour effacer sa vie, qui résiste laissant des traces de pas dans son dos. Bolaño c'est le chantre du contre-pied, le trublion incontrôlable, celui qui n'hésite pas à s'attaquer au "duo de vieux mâles composé par García Márquez et Vargas Llosa", à la hiérarchie. Poète dans l'âme, il se tournera vers la fiction pour substantiver mais dès qu'il le peut la poésie reprend le dessus dans son court essai sur la maladie. Résumé Bolaño s'avère ardu tant l’œuvre est baroque, parfois abstruse, mais l'écriture incisive, la profondeur des idées pousse le lecteur à se surpasser, aller chercher cet indice, cette vérité comme le policier souris ou cet écrivain. Face à la maladie, Bolaño n'a plus que l'attente, tromper l'ennui comme ce juge à la retraite qui fuit la dépression en retournant sur ses terres familiale en quête d'aventures et d'un passé aujourd'hui disparu. La vie fut brève et compliquée pour ce myope malingre au talent méconnu. "La vie réelle est suffisamment compliquée comme ça pour ne pas ajouter en plus des éléments irréels qui ne peuvent qu’achever de la disloquer. J’étais mort de sommeil et lui demandai ce qu’il voulait dire par disloquer. Je veux dire, dit le commissaire en regardant le médecin légiste comme s’il cherchait son approbation, et donnant à ses paroles une intonation profonde et douce, que la vie, surtout si elle est brève, comme l’est malheureusement la nôtre, doit tendre vers l’ordre, et non vers le désordre, et moins encore vers un désordre imaginaire." Pasdel

Pasdel
01/04/15
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.17 kg
  • Langage original : ESPAGNOL (CHILI)
  • Traducteur : ROBERT AMUTIO

Dans la même catégorie