Le gout du bonheur - tome 1 gabrielle

LABERGE, MARIE

livre le gout du bonheur - tome 1 gabrielle
EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 05/04/07
LES NOTES :

à partir de
9,30 €

SYNOPSIS :

Réunis dans leur résidence estivale de l'Île d'Orléans, non loin de Québec, les Miller et leurs six enfants offrent l'image de l'harmonie et de l'aisance. La crise des années trente les a épargnés. Chez eux, le goût du bonheur l'emporte sur les conventions et les préjugés d'une société paroissiale et étouffante. Comblée par un mari intelligent et sensuel, Gabrielle aspire à encore

plus de liberté, prête à la révolte. La tendre et violente Adélaïde, sa fille, est déchirée entre sa tendresse pour le jeune Florent et sa passion pour l'irlandais Nic McNally. Partout, alors que la rumeur de la guerre enfle en Europe, s'annoncent des orages du coeur, des menaces, des trahisons, la maladie. Mais rien ne semble pouvoir briser le courage et l'énergie vitale des Miller.

4 personnes en parlent

J'ai adoré ce roman de la première à la dernière page, pourtant il y en a 868!Tout y est: des personnages attachants comme Nic, Gabrielle, Adélaïde ou encore Florent, mais aussi des personnages que j'ai adoré détester comme Georgiana Kitty.On parcourt sur plusieurs années la vie de la famille Miller et ses proches. Leurs étés sur l'île d'Orléans, l'évolution de la condition de la femme, les mariage arrangés et les prémices de la seconde guerre mondiale.Les dernières pages m'ont fait tirer une larme...

Cyrgd
17/09/15
 

Premier tome convaincant dans l'ensemble : une fluidité mais aussi une lenteur s'installe au fil des pages, comme une langueur celle de ces séjours sur l'île d'Orléans de toute la famille Miller dont Gabrielle est le personnage central... Gabrielle que l'on dessine comme une belle femme trentenaire, du début du 20eme siècle debout sur la plage dans sa longue robe de soie, dont le regard gris perdu à l'horizon et les cheveux au vent tenus par un chapeau lui-même maintenu par une main nous raconte sa vie de femme, d'épouse et de mère. Ce roman sur fond de crise des années 20 nous permet de nous plonger dans ce contexte économique et politique tendu et difficile, les thèmes abordés sont nombreux la pauvreté, la maladie (tuberculose), le féminisme et les suffragettes, le droit de vote des femmes, la religion et les croyances, la place des femmes dans la société québecoise en ce début de siècle, la montée du nazisme en Europe et les lois anti-juifs... toutefois une grosse déception à la lecture des dernières pages qui semblent avoir été jetées là brutalement afin de conclure rapidement (trois évènements en une cinquantaine de pages) qui ne correspond pas du tout au rythme de l'ensemble du roman, et qui auraient pour objectif de provoquer un "suspense" qui donnerait le ton du second tome avec une toute dernière phrase troublante et incohérente... une fin bâclée dommage

evalea
18/04/14
 

Premier volet de la trilogie "le goût du bonheur".ça début sous fond de crise de 29 avec les tragédies que en découlent.1930-1942 Nous sommes au Québec. Nous avons grâce au regard de Gabrielle une vision de la place des femmes canadiennes francophiles et catholiques. Elles ont bien du mal à trouver une place dans le monde en mutation. Gabrielle semble un ovni dans son milieu et dans sa famille. Elle s'est mariée par amour et son couple est heureux dans la vie quotidienne et dans l'alcôve. Ils ont 5 enfants. Son mari qui est à moitié canadien anglais (et de culture protestante) a une vision différente de l'éducation. Son rapport à l'argent et au sexe est plus décomplexé. Un frère de cœur "canadien anglophone" va rentrer dans leur vie. Des changements vont avoir lieux à tous les niveaux.ça se termine sous fond de 2 ième guerre mondiale avec un fin terrible.C'est la fin d'une époque dans la vie de cette famille.J'ai beaucoup aimé la langue et l'intrigue. Je ne connaissais pas beaucoup d'aspect de l'Histoire ce ce pays.Je n'ai pas résisté et j'ai immédiatement plongé dans le tome 2. http://ramettes.canalblog

ramettes
19/01/14
 

La trilogie débute au Québec vers 1930. Gabrielle a épousé l'homme qu'elle aime, et mène sa famille avec amour, bon sens, et une grande liberté par rapport à la condition féminine de l'époque; elle a la grande chance, en effet, d'avoir fait un mariage d'amour, et Edward, son mari, est très ouvert. C'est à travers ses yeux que nous traversons ces années tellement dirigées par le Clergé, entre histoires d'enfants, d'amour, d'amitié, combats pour améliorer la condition féminine, grande pauvreté, bonnes oeuvres, et la seconde guerre mondiale qui débute.Une grande saga à saveur historique, qui parvient à nous embuer les yeux à plusieurs endroits, mais qui cède vraiment trop à la facilité. Une multitude de points sont abordés, et parfois trop légèrement survolés par rapport à d'autres. Le style ne m'a pas convaincue du tout, mais toute la trame sociale en filigrane est passionnante et se dessine bien derrière l'angélisme des personnages. Sylvie Sagnes

SagnesSy
23/07/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.44 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie