Le gout du rugby

COLLECTIF

livre le gout du rugby
EDITEUR : MERCURE DE FRANCE
DATE DE PARUTION : 30/08/07
LES NOTES :

à partir de
6,50 €

SYNOPSIS :

Pour jean giraudoux, " l'équipe de rugby prévoit, sur quinze joueurs, huit joueurs forts et actifs, deux légers et rusés, quatre grands et rapides et un dernier, modèle de flegme et de sang-froid. C'est la proportion idéale entre les hommes. " né en grande-bretagne dans la ville qui lui a donné son nom, le rugby avec son ballon à deux bouts passe pour le plus intelligent des sports d'équipe, le jeu collectif le plus complet, un sport d'homme et de combat, " viril mais correct ". il a ses hauts lieux mythiques
(ceux des stades de france et du monde anglo-saxon), ses figures de légende, ses conteurs et ses journalistes, ses romanciers passionnés, ses anthropologues et ses exégètes. De twickenham à la " cuvette de sapiac ", du tournoi des cinq nations à la coupe du monde, voyage en ovalie en compagnie de raymond abellio, daniel herrero, andré boniface, dominique noguez, lucien mias, denis tillinac, marie darrieussecq, jean lacouture, michel serres, antoine blondin, julien gracq, philippe delerm et bien d'autres.
1 personne en parle

Comme tous les ouvrages de cette collection, Le goût du rugby est constitué d’extraits d’œuvres, articles, etc. relatifs au sujet. Le livre se compose de trois sous-thèmes : « au commencement était l’ovale », « fraternités en ovalie » et « être rugby ». On trouve de tout entre ces pages, que ce soit en termes d’auteur que d’opinions. La nostalgie est malheureusement une dominante, comme s’il fallait absolument que ce fut mieux « avant », avant la professionnalisation. Denis Tillinac a raison : il est dommage que les clubs de la France profonde ne puissent plus prétendre à quoi que ce soit du fait de leur absence de moyens financiers et, en même temps, sa proposition d’un double-championnat qui permettrait à des dizaines de clubs de tenter leur chance pour gagner le Brennus est irréaliste. Julien Gracq m’a fait sourire, enfant s’intéressant au rugby… à Nantes ; il se sentait esseulé, le malheureux. Le texte de Francis Marmande rend un bel hommage à ce sport mais il est lui aussi imprégné d’une nostalgie fatigante. Globalement, le recueil est très inégal, voire décevant, mais peut se feuilleter à l’occasion.

mycupoftea
02/04/14
 

Format

  • Hauteur : 15.90 cm
  • Largeur : 10.00 cm
  • Poids : 0.10 kg

Dans la même catégorie