Le grand role

GOLDENBERG, DANIEL

EDITEUR : CALMANN-LEVY
DATE DE PARUTION : 03/03/99
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
9,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Rudolph Grichenberg, le plus célèbre réalisateur américain, s'est lancé dans un projet fou : tourner Le Marchand de Venise de Shakespeare en yiddish. Il vient en France pour trouver son Shylock... "[...] Aucun doute possible là-dessus ! Shylock est à l'évidence séfarade. Shylock devrait parler le ladino ! affirma Rebbot. - Shylock séfarade ? Shylock séfarade ? Si Shakespeare avait voulu qu'il soit séfarade, il était assez grand pour le préciser ! Et s'il ne l'a pas précisé c'est que Shylock est ashkénaze, donc c'est tout à fait naturel qu'il parle yiddish ! Lax se lança alors dans une explication étymologique parfaitement plausible d'où il ressortait que Shylock signifiait, traduit de l'anglais : shy, timide, lock, boucle de cheveux, et qui dit "boucle
de cheveux" dit païesses, donc : "Timides païesses". "Timidespaïesses" ou "Païessestimides", comme on veut. - Et pourquoi timides ? demanda Rebbot. - C'est l'époque qui veut ça. Logique. Un juif ne peut être que timide, ne peut porter ses païesses que timidement, on pourrait dire presque discrètement ! conclut Lax. - Et pourquoi ne l'a t-il pas appelé "Shypaïesses" ? ricana Rebbot. - Ou en yiddish alors, chémen (timide) donc "Chémenpaïesses" ? dit Lax. - Mais "Chémenpaïesses", ça ne veut rien dire en yiddish ! dit Weissbrot. - Mais si ! Ca veut dire Shylock !". Daniel Goldenberg est l'auteur du roman Papa poule (1980) et a publié chez Calmann-Lévy Le Triporteur de Belleville (1986) et Le Zaïdé (1988). Il est également scénariste.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 21.00 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.23 kg