Le jardin de badalpour

MOURAD, KENIZE

livre le jardin de badalpour
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 16/05/00
LES NOTES :

à partir de
8,10 €

SYNOPSIS :

Kenizé Mourad Le Jardin de Badalpour à quinze ans, l'héroïne de ce livre comprend qu'elle a tout perdu : ses parents, son nom, son pays et jusqu'à son âge. De Selma, sa mère, la descendante des sultans, morte à Paris dans la misère, elle ne sait presque rien. Quant à son père, si sa famille adoptive lui dit qu'il était le radjah de Badalpour, d'autres murmurent qu'il s'agissait d'un Américain. Zahr se battra pour retrouver ses racines. Elle reverra son père, croira retrouver sa famille dans cette Inde musulmane qui d'emblée l'a
conquise... jusqu'au moment où son univers s'écroule à nouveau et où il lui faut fuir. Après le best-seller De la part de la princesse morte, où revivait la figure de sa mère, c'est à son ascendance paternelle que Kenizé Mourad a consacré ce bouleversant roman, qui nous entraîne du quartier Latin des années soixante au mystérieux jardin du palais décrépit de Badalpour. Kenizé Mourad a écrit un grand roman, si l'on veut bien considérer qu'un romancier est celui qui invente avec ses souvenirs. Fabrice Gaignault, Elle.
1 personne en parle

La suite d'un roman que j'avais dévoré à l'adolescence, c'est donc avec joie que j'ai retrouvé les personnages. Selma, la princesse morte, dont le souvenir imprègne le récit, et Zahr, sa fille, qui, ballotée de familles d'accueil en institutions, tente de se construire. Entre les mensonges de certains, le silence des autres, la manipulation parfois, la jeune fille va se perdre. Pendant 21 ans le mystère demeure sur son père, Radjah de Badalpour, jusqu'au jour des retrouvailles. Kénizé Mourad compose ici encore avec le souvenir, les témoignages, elle mène une véritable enquête familiale et découvre peu à peu, alors qu'elle apprend à connaitre cette famille indienne, les raisons de la fugue maternelle. Elle se heurte également à l'histoire complexe de l'Inde, à sa culture, aux tensions sociales, religieuses et politiques."Le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas." Zahr s'est souvent demandé si la fameuse phrase d'André Malraux ne devrait pas être retournée en : Le XXIe siècle sera religieux et ne sera pas. Les fondamentalistes et autres sectarismes en auront raison." (p. 433)

sovane
06/06/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.30 kg

Dans la même catégorie