Le jeu de l'amour et du hasard

MARIVAUX, PIERRE DE

EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 13/06/06
LES NOTES :

à partir de
1,55 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Le charme de Marivaux réside dans une alliance unique de cruauté et de grâce, de tristesse et de gaieté profondes. Mais le marivaudage, qui évoque le badinage, le duel amoureux pour rire, le ballet sentimental, n'existe dans aucune de ses pièces. Rien de plus précis, réaliste, que son regard sur les intermittences du coeur humain et de l'amour, dont il connaît tous les sentiers, toutes les méprises, toutes les
ruses. À vrai dire, le hasard tient peu de place dans cette comédie où Silvia, pour éprouver la sincérité de son fiancé Dorante, se fait passer pour sa servante Lisette, tandis que Dorante fait de même avec son valet Arlequin. Et voilà l'amour à l'épreuve de la méfiance, du préjugé social, de la timidité, de l'hésitation, du sourire et des larmes. @ Disponible chez 12-21 L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE  
8 personnes en parlent

Ma première pièce de Marivaux lu en cours de première L et une bonne surprise, je ne pensais pas l'apprécier autant. C'est une pièce charmant et bien écrite, Marivaux a une belle plume, agréable à lire et la pièce étant courte, on prend vite plaisir à la découvrir.On s'amuse grâce à la thématique du masque, de la dissimulation et des apparences, il y a de bons jeux de situations, de quiproquos ; l'histoire d'amour et de badinage permet une bonne critique de la société, des conventions de la place de l'homme et de la femme.C'est une pièce qui se révèle être très drôle et très agréable à lire, j'ai bien aimé les personnages, on s'y attache bien vite. Il n'y a pas d'âge pour apprécier les belles histoires...

Ewylyn
31/01/16
 

Une des rares pièces de théâtre que j'ai apprécié à l'adolescence et que je continue de relire régulièrement. Il y a dans cette pièce une critique de la société, et notamment de la "place" de l'homme et de la femme qui est vraiment intéressante. Bien sûr l'ensemble a vieilli, mais le badinage qu'il décrit permet de proposer un coté intemporel ! Herisson08 - Délivrer des Livres -

herisson08
10/07/15
 

En lisant le résumé de la pièce, je dois dire que j'en attendais pas mal : critique de la société, des conventions, du rôle de la femme ou de l'homme, etc. Au final j'ai été un peu déçue (ça reste un livre du XVIIIème siècle, donc je n'ai forcément pas la même vision des choses que l'auteur !) car tout semblait un peu atténué et mit sous une tonne de badinage, et en même temps cela contribuait à la critique, par exemple celle des valets (enfin, principalement il me semble). Le principe est assez amusant et pose une question ingénieuse : comment savoir, dans un mariage de convenances, si l'autre nous aime pour nous-même, ou seulement pour notre fortune ? Cela donne lieu à des situations assez comiques, à des quiproquos mais aussi à quelques longueurs et changements de caractères assez incompréhensibles. Une pièce sympathique, mais qui n'a malgré tout pas comblé complètement mes attentes car j'ai eu malgré tout un ou deux moments où j'en avais marre, bien qu'elle soit très courte à lire. La critique comique des mœurs me semble plutôt intéressante, et à étudier ! Ninon !

nilale
20/05/15
 

J'ai vu cette petite pièce de théâtre tournée sur les blogs durant quelques temps et j'ai toujours eu envie de la lire, amoureuse des classiques que je suis. Alors quand, arrivée à la FAC, j'apprends que nous allons l'étudier je suis aux anges. J'ai bien aimé lire cette pièce et encore plus l'étudier mais certains points du livre m'ont un peu agacé. Silvia, une jeune femme de bonne condition apprend que son père lui a trouvé un prétendant mais celle-ci n'est pas d'accord. En effet elle ne connait pas le jeune homme qui lui ai promis et cela lui déplais fortement. Elle imagine donc un stratagème pour pouvoir étudier le jeune homme en toute discrétion et ainsi échange ses habits avec ceux de sa servante Lisette mais la belle Silvia n'a pas imaginé que Dorante a eu la même idée... Dès le début, en lisant le résumé on comprend qu'il va y avoir de nombreux quiproquos et que cela va être assez amusant. Cependant je ne me suis pas autant amusé que ça, certes j'ai eu des petits sourires à certains moments mais c'était surtout durant les conversations des valets. Les maîtres se prennent un peu trop au sérieux dont Silvia qui est tellement narcissique que c'en ai aberrant ! En plus j'ai trouvé ça assez bizarre le fait que Silvia fasse ce qui lui plaise alors qu'à cette époque les jeunes gens n'avaient rien à dire dans la décision de leurs parents ! Là dans la pièce les pères (il n'y pas de mère dans la pièce) jouent d'égal à égal avec leurs enfants ! Je sais très bien que cela rentre dans l'utopie créé par Marivaux mais quand même... Je sais pas, je n'ai pas trop apprécié ça, ça m'a trop changé des oeuvres théâtrales "habituelles"... D'autant plus que je n'ai pas aimé le troisième acte car Silvia tente de se faire épouser alors qu'elle est en habit de servante pour vérifier si ses charmes fonctionnent même dans une classe sociale moindre à la sienne et franchement ça m'a gavé... Mais et aussi et surtout, ce sont les personnages qui m'ont exaspéré. En effet je les ai trouvé assez stupide, j'ai souvent cru qu'ils vivaient dans un monde rempli de bisounours... Ils s'amusent à se déguiser pour apprendre à se connaitre, oui c'est amusant mais c'est aussi et surtout un acte de narcissisme pur car par cette action ils vont surtout vérifier si la personne est assez bien pour eux-même. Après, j'ai beaucoup aimé les valets même si on voit bien qu'ils sont intéressés et qu'ils pensent réussi à charmer des maîtres et se faire épouser d'eux. Du coup le fait qu'ils pensent ça, ça me faisais rire vu que le lecteur est dans la confidence et on se dit "Mais oui court toujours" héhéhé. Le frère, Mario, est assez vicieux, il met des obstacles devant sa soeur et Dorante et cela met du piment dans le récit et heureusement parce qu'il n'y a pas de réelle action, pas de péripéties en tout genre. Ce qui m'a beaucoup plu c'est le style de Marivaux, c'est un style simple, agréable à lire. Il arrive à faire de l'humour tout en restant dans un registre soutenu alors que souvent, l'humour vient dans un langage vraiment familier... Néanmoins il y a peu de didascalies donc j'ai eu du mal à imaginer les mouvements des personnages, leurs actions et cela est dommage mais du coup j'ai très envie d'aller voir jouer la pièce au théâtre pour voir un peu ce que peut en faire un metteur en scène. Appelez moi, Love ... Love-of-book :P

Loveofbook
03/11/14
 

Siliva, Jeune fille noble, doit épouser sur ordre de son père cependant, la servante, Lisette tombe amoureuse de cet homme, ce qui crée des conflits et des quiproquos. Cemella

Cemella
23/12/13
 

Marivaudage : badinage galant, superficiel et précieux.... Même si l'on a tous une petite idée de ce que c'est, il faut relire ce classique pour s'en faire une réelle idée. Une pièce remplie d'humour dans laquelle la jeune Silvia, à qui l'on veut imposer un fiancé qu'elle ne connait pas, demande à sa servante, Lisbette, de prendre sa place .. Cependant, elle ne se doute pas que de son côté, Dorante, le fiancé, a eu la même idée. S'ensuit un magnifique quiproquo dont,seul le lecteur est témoin. Une histoire hilarante où tout finit bien puisque chacun et chacune va finalement finir par tomber amoureux de la personne qui lui est destinée.

dvan
03/02/13
 

J'ai beaucoup apprécié relire cette petite pièce de théâtre. Elle se lit rapidement, elle est drôle et sans grande prise de tête. J'avais déjà lu cette pièce au lycée mais j'avais envie de la relire, ne me rappelant plus beaucoup de l'histoire. Et quelle partie de rire, la ruse utilisée par Dorante et par Silvia est extrêmement bien trouvée et le quiproquo qui va se créer entre ces deux personnages ainsi que la servante et le valet est vraiment très drôle. Chacun n'est plus à sa place et pourtant ils se reconnaissent sans réellement le savoir. Dorante trouve la maîtresse de maison plutôt simplette pour son rôle tout comme Silvia trouve celui qu'elle croit être son futur époux trop extraverti mais aucun des deux ne sait que la personne qui lui est destinée n'est pas celle qu'elle croit être. Cette histoire d'amour est tout simplement magnifique. J'ai vraiment adoré relire cette pièce de théâtre, qui de plus, est extrêmement courte et se lit facilement malgré un langage un peu ancien, qui reste largement compréhensible. Stories-of-books

storiesofbooks
15/09/12

J’ai pas mal rigolé en lisant cette pièce, les deux protagonistes se déguisent en servant et ignorent tout du jeu de l’autre. D’ailleurs le père de Sylvia et son frère se moquent un peu d’elle, et rentrent plutôt facilement dans le jeu. Bon ça passe bien le temps, mais je trouve l’histoire d’amour tout a fait ridicule (ils tombent amoureux tout de suite… bon). Mais c’était bien, ça se lisait vite, et c’était drôle.

lasurvolte
11/01/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.07 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition