Le jeu des poupees

DOLTO/ROUMEGUERE/ROU

livre le jeu des poupees
EDITEUR : MERCURE DE FRANCE
DATE DE PARUTION : 23/09/99
LES NOTES :

à partir de
3,65 €

SYNOPSIS :

Une enfant gravement atteinte d'une névrose narcissique guérit par l'intermédiaire d'un transfert sur une étonnante poupée-fleur inventée par sa psychanalyste, françoise dolto. En pays bantou, des poupées de
fertilité et des figurines de cire accompagnent les petites filles dans leur initiation à leur rôle de femme et de mère. deux éclairages passionnants qui permettent d'approcher le jeu énigmatique des poupées.
1 personne en parle

Porte entre ouverte sur la pratique clinique de Françoise Dolto. Trois textes importants : « La poupée fleur, à propos des états narcissiques de l'enfant. » , « Compte rendu de la discussion sur la cure psychanalytique à l'aide de la poupée-fleur », « L'enfant et la poupée-fleur?De bouche à corolle, et de corolle à oreille »Le langage est communication. Mais où peut il trouver sa place dans le narcissisme, terme éminemment freudien?Narcisse l'homme devenu fleur faute d'avoir entendu Echo, cet autre, et qui se retrouve éperdu de lui même. L'homme est mort immergé par sa propre image, la fleur, elle est demeurée.Le narcissisme infantile peut être exacerbé d'une telle façon chez un enfant qu'il est une souffrance totale et doit être analysé, traité, pour pouvoir permettre le développement harmonieux de l'enfant. Dolto était médecin psychanalyste spécialiste de l'enfant.Il fut un temps où il n'était pas si évident que cela de parler de pédo-psychiatrie, de psychologie infantile.Pour admettre une reconnaissance de l'état psychologique et psychaitrique de l'enfant il fallait que la société admette que l'enfant soit un sujet, maitre de son verbe et non plus seulement un objet, et parfois, même, que le complément d'un objet. Il fallait reconnaître la parole de l'enfant pour être en capacité de l'entendre.Il fallait comprendre l'architecture des blessures psychologiques, et des traumatismes psychiques pour comprendre que bon nombre, si ce n'est la plupart, de ces maux prennent naissance dans l'enfance.Traiter le narcissisme infantile c'est être à la source même de toutes les névroses narcissiques adultes.La plupart des enfants atteint de narcissisme sont en rupture de communication , en incapacité de langage, ne se reconnaissent pas de dépendance avec le monde extérieur. Violences, distanciation, agressivité, rejet de l'entourage, peuvent être des signes d'un narcissisme infantile pouvait allait jusqu'à l'apparition de psychoses associées.Dolto s'est intéressée à des cas presque totalement désespérés. Des cas où l'on ne pouvait plus espérer de « retour ». Dolto eut dans cette aventure clinique une compagne, qu'elle a elle même conçue grâce à la déduction de ses observations : La poupée Fleur.Les enfants narcissiques ne se représente pas sous une forme humaine. Il ne se reconnaisse pas en l'autre. Ils dessinent des fleurs. Et la plupart du temps pas n'importe quelles fleurs. Des fleurs coupées. Sans lien, sans attache, des entités désolidarisées, sans contact. Dessin, modelage, imagination sont les outils précieux du travail clinique de Dolto. Il est à noter que ses fleurs coupées sont également présentes chez les dessins d'enfants anorexiques. La poupée fleur n'a pas éclos dans la tête de Dolto en voyant un des ses jeunes patients de dessiner en fleur. L'enfant qui dessinait sous ses yeux, ne dessinait rien de connu, des formes abstraites qu'elle qualifiait de sapin. Elle ne se dessinait pas, elle « sapinait » selon le terme que l'enfant elle même avait inventé. Cette enfant atteinte de troubles profonds refusait tout contact avec des poupées « humaines, ou poupées « animales », il fallait réactiver la communication, Dolto eu cette idée géniale, elle lui proposa une poupée fleur. Cette enfant incapable jusqu'à lors d'entrer en communication avec le monde humain, s'est mise à parler à cette poupée fleur, puis de traduire à Dolto ce dont cette poupée souffrait, puis d'émettre un avis critique sur le comportement de cette poupée, et chemin faisant de pouvoir émettre un avis positif sur elle même. le transfert put se produire et ainsi l'enfant peu à peu trouva un langage pour transmettre sa parole. Un deuxième transfert s'opéra sur une poupée animale qui lui permit une adaptation moteur et sociale En l'espace de 18 mois cette enfant de 5 ans et demi était entrée pleinement en phase de guérison.Langage, communication, identification tout cela est lié. Si je te reconnais en qualité de semblable, j'en déduis que mon langage te correspond et que tu es en capacité de le comprendre et donc de me répondre. Les névroses asociales entraînent toujours une perte des échanges sociaux.La poupée fleur peut être considérée comme un alter égo compensateur, en rien il est vrai consolateur. Elle fut dans les cas traitées par Dolto l'objet qui permit à l'enfant, en dehors de toute identification animale, y compris humaine d'établir un premier contact, un lien, une communication.Rien de chimique. Juste une science aiguë de l'observation et de sa mise à profit afin de trouver une solution individuelle et adaptée devant chaque détresse infantile.Chaque enfant est particulier. Toutes les fleurs sont différentes . Il suffit de tendre un peu l'oreille à leur berceau. Dolto ne jouait jamais à la poupée avec ses patients. Là n'était pas son sujet. le sujet fut toujours le patient et non l'objet.A des enfants sans mots, presque sans visage elle a donné, ou plus exactement fait fabriquer par leur entourage, une entité sans bouche, sans oreilles, sans regard, sans sexe, sans anus, sans nombril, sans mains sans pieds, sans squelette articulé. Quelque chose que personne n'avait su imaginer mais qu'un enfant de cinq a su reconnaître faisant partie de son Vivant. Un stade presque premier.Un poupée fleur comme le reflet d'un miroir.L'introduction de cette poupée fleur dans le champ clinique est prodigieux, et dans le champ éducatif peut permettre une abréaction ( c'est dire la réaction à posteriori à un choc affectif, émotionnel ) rapide et libératrice.La fleur connaît la souffrance de la fleur, et ne reconnaît pas la souffrance de l'humain.Dans le cas des enfants qui souffre et dont la souffrance n'est pas reconnue par la société qui l'entoure, quel mot, quel visage pourrair exprimer son tourment si ce n'est justement une entité non-humaine ? Quand le langage n'a plus rien de commun il faut que l'imagination fasse croître des poupée fleur pour dire le parfum et les couleurs de l'indicible chagrin.En deuxième partie de l'ouvrage il s'agit d'un texte de Jacqueline Romeguère-Eberhardt, ethnologue et de Pierre Roumeguère, psychiatre et psychanalyste : « Poupées de fertilité et figurine d'argile. Leurs lois initiatiques » le sujet portent sur ces « poupées enfants » qui sont confiés dès le plus jeune âge aux enfants femelles dans le Transvaal du nord, au sud du continent africain, chez les peuples Venda et Tsonga. .Ne cherchez pas l'analyse critique. Aucun jugement. Il s'agit là d'une analyse ethnologique et psychologique de l'existence de ces poupées d'argile dans ces sociétés humaines. On voit, on interroge, on décrypte, on recherche, on déduit, on comprend.Ces objets sont ils des objets purement initiatiques ou également compensatoires ? .Il y a transfert oui sur ces poupées. Transfert issue d'une nécessite sociale. Pas d'un état de fait naturel. Pour pouvoir accepter la structure social, la hiérarchie du groupe, accepter la position que l'ensemble lui désigne, la petite fille se voit remettre des le plus jeune âge une poupée, qui représente un autre égo, une « poupée enfant » qui l'accompagnera jusqu'à ce qu'elle soit en âge de procréer. Cette poupée relationnelle, va être la mémoire, le maître d'apprentissage, de l'enfant.Anti dote au complexe du phallus, au complexe d'oedipe, elle est une formulation standardisée, clé en mains, d'elle même. « La tête est au père, le corps les jambes au mari. Les seins à la terre ».Rien n'est à la femme. Entre ses mains il semble y a voir le monde qui l'entoure mais pas elle même. Les fesses sont pour le plaisir. Voilà donc le dernier espace concédé ; Mais à qui ? L'étude ne le mentionne pas.On comprend « toute l'intelligence » de ces poupées.L'utilité subjective sociale de ces poupées. L'étude porte sur la complémentarité sociale qui est en jeu entre les bras de l'enfant . La jeune fille, la femme est un élément social qui doit être éduquée à suivre les lois de la société qui l'a vu naître. Et visiblement cela fonctionne. le groupe trouve son équilibre. Correspond t il néanmoins à l'équilibre personnel de l'être humain ?Pas de conflit, pas de crise, tout le monde a l'air d'y trouver son compte. le tout c'est que le calme règne au village. .L'ethnologue décrit un fait de société et l'effet de ce fait sur l'ensemble du groupe. La causalité, les conséquences de ce fait. L'enfant est élévé par le groupe et se doit à 'âge adulte de rejoindre le groupe. Faire corps avec lui, en assurer la pérennité. L'individu reste partie remise.Pas de crise, pas de déprime, pas de suicide, pas de révolte ? Jamais ? Vraiment ? Chaque individu trouve t il son épanouissement ? Est ce une ruche ou un ensemble composé d'individus singuliers ?Toutes les sociétés humaines développent des rites initiatiques, des systèmes éducatifs, tous créés au bénéfice du groupe et non au bénéfice des individus. Ce serait là une société idéale, je crains fort qu'il y en ait que très peu sur notre Terre.Je me permettrai toutefois d'émettre un avis subjectif.La poupée, cet objet mimétique produit dans nos société modernes, sont elles tout comme leur jumelles africaines des outils compensatoires pour que l'enfant femelle accepte d'échanger sa place ? La monnaie pour que s'engage sa désaffection de tout pouvoir social, et qu'elle admette dès le plus âge de naître en une poupée charnelle soumise à la volonté patriarcale du groupe ?Pouvoir et maternité sont dans la quasi totalité des sociétés humaines des sujets qui méritent une mise en question.Voici donc deux poupées , deux objets compensatoires. La poupée-fleur qui est le support à la renaissance du langage chez un individu , la poupée enfant, qui est prétexte à la transmission d'un ordre social par l'apprentissage d'un langage.La poupée fleur offre la parole, la poupée enfant marchande ses ordres. Astrid SHRIQUI GARAIN

atos
12/05/15
 

Format

  • Hauteur : 15.90 cm
  • Largeur : 10.00 cm
  • Poids : 0.07 kg