Le jour des triffides

WYNDHAM, JOHN

livre le jour des triffides
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 04/01/07
LES NOTES :

à partir de
8,20 €

SYNOPSIS :

Lorsque Bill Masen se réveille dans son lit d'hôpital, après une semaine passée les yeux bandés, il pense avoir manqué le spectacle du siècle : une pluie d'éclats de comète qui a illuminé le ciel d'éclairs verdâtres. Il ne le sait pas encore mais son destin et celui de la planète entière viennent de basculer. En effet, si les bandages de Bill l'ont sauvé d'une cécité définitive, la quasi-totalité de l'humanité
est devenue aveugle. De petits groupes tentent de s'organiser pour survivre mais c'est compter sans les triffides, ces mystérieuses plantes capables de se déplacer et qui semble bien décidées à profiter de la faiblesse des humains survivants pour les anéantir... Chef-d'oeuvre de la science-fiction post-apocalyptique, Le jour des triffides a été adapté au cinéma sous le titre La révolte des triffides.
3 personnes en parlent

Un roman assez étrange qui mêle sur une grande partie un déroulement apocalyptique, où la plupart des choses qui voient, humains compris donc, se retrouvent aveugles mais dans des circonstances assez obscures ( blague invisible ) ( et de deux ) : une comète, des armes militaires, on ne sait pas trop. Ce conjugue à ça l'apparition un peu en amont des triffides, plantes mobiles agressives exploitées pour l'huile qu'elles donnent. Industriellement parlant, une bonne trouvaille, mais pas franchement les meilleures copines de l'humanité. J'ai trouvé qu'il y avait quand même un coté très artificiel dans tout ça, qui certes se démarquent des angoisses apocalyptiques des années 50, à savoir la bombe atomique, mais du coup on a du mal à vraiment trouver ça cohérent. On sent bien derrière une très nette envie de l'auteur de faire passer plein de messages sur la civilisation, la société de consommation, et même parfois l'écologie mais du coup les situations semblent être inventées pour le propos : autant on peut imaginer la destruction de l'humanité par une bombe atomique, autant qu'elle devienne aveugle à cause d'une comète et qu'elle se fasse simultanément attaquer par des plantes tueuses, on a quand même plus l'impression d'assister à un scénario de série B sur la famille Padebol.Malgré tout, c'est bien écrit, il y a toujours une pointe d'humour, on ne s'ennuie pas. La fin est plus post-apocalyptique et les triffides se font plus présentes, justifiant sur le tard le titre du bouquin. un livre sympa mais qui ne m'a pas embarqué.

fzilbermann
29/04/11
 

Un jour, l'Angleterre se réveille privée de vue, sauf quelques rares personnes qui, pour une raison ou une autre, n'ont pas été en contact avec l'extérieur. C'est le cas du narrateur, Bill, qui vient de passer une semaine à l'hôpital de Londres les yeux recouverts d'un épais bandeau. Situation déjà très compliquée, renforcée par deux phénomènes dramatiques : une mystérieuse épidémie décime tout le monde, et des plantes qu'on croyait inoffensives se mettent à tuer également.Les survivants cherchent à s'organiser, menés par ceux qui peuvent encore voir...Un roman post-apocalyptique fort bien mené, de facture classique (1951) qui nous emmène dans les pas d'un héros tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Bill n'est ni particulièrement séduisant, ni spécialement intelligent, ce qui nous permet une identification aisée. A ses côtés on passe un jour après l'autre, à la recherche d'une vision d'ensemble, et d'une façon de survivre le plus longtemps possible, évidemment. Il y a en permanence une certaine neutralité qui n'empêche pas une immersion profonde dans le roman. Il y a surtout une minutie dans les descriptions qui rend le tout extrêmement plausible, et donc carrément flippant. Sylvie Sagnes

SagnesSy
07/07/12
 

Un événement atmosphérique étrange provoque une cécité totale de l’humanité qui sombre aussitôt dans le chaos. Seuls quelques personnes, dont le narrateur, ont échappés à la catastrophe. Condamné à errer et à survivre dans un monde redevenu sauvage, il doit également éviter les triffides, des plantes mouvantes, intelligentes et mortelles, autrefois élévées par les hommes et maintenant en liberté.Ce classique de la littérature d’anticipation est un grand roman d’aventure post-apocalyptique, inquiétant, divertissant, avec un style qui n’a guère vieilli malgré son demi-siècle d’âge. Thibaut Brixtwitter.com/tiubuk

un flyer
06/05/10

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.70 cm
  • Poids : 0.17 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition